L’École branchée à Paris : Des rencontres pour bâtir des ponts et défaire les frontières

Entourée de Nathalie Bécoulet et Dominique Quéré

Du 25 au 30 novembre, notre éditrice s’est rendue en France et en Belgique.  Ce séjour lui a permis d’y faire rayonner les actions de l’École branchée en participant notamment au salon professionnel EducaTEC-EducaTICE. Ce fut aussi l’occasion de créer et de consolider les liens avec différents acteurs du numérique éducatif. Dans cette série d’articles, elle vous partage ses découvertes pédagogiques et ses rencontres inspirantes!



Je termine aujourd’hui le récit de mon séjour récent en sol français en vous présentant certaines personnes que j’ai eu la chance de croiser lors de ma participation au salon professionnel EducaTICE, à Paris, du 20 au 22 novembre derniers. 

Revoir des profs inspirants, c’est aussi ça, les salons professionnels!

Avec Fabien Hobart

Alors que je prenais une pause pour manger (un lunch sans déchets en plus, ma collègue Alexane va être fière de moi!), j’ai eu la chance de tomber sur Fabien Hobart, l’un des initiateurs de la Twictée et du podcast Nipédu! Je l’avais connu en 2015 à l’occasion du congrès de l’AQPF (profs de français), auquel il avait participé avec son collègue et complice, Régis Forgione. Cette fois, j’ai malheureusement manqué Régis!

Lors de cette même pause-repas, il y avait cet enseignant dont le visage me rappelait vraiment quelque chose. Je savais que je l’avais déjà vu, mais où donc? Ma mémoire fait parfois (souvent!) défaut! J’ai donc foncé vers lui, et on a fini par se replacer (mon accent québécois aidant sans doute!!) : c’était Xavier Garnier, professeur de mathématiques au LP2i (Lycée pilote innovant international) de Poitiers. J’avais eu l’occasion d’assister à l’un de ses cours et de visiter cette école en septembre 2017, alors que j’accompagnais une délégation de l’AQPDE (directions d’établissements) en mission dans cette région. 

Le Lycée pilote innovant international de Poitiers (LP2i) est une école à l’architecture bien particulière!

Des acteurs incontournables du déploiement du numérique éducatif

J’ai parlé précédemment de la mission de l’AQPDE à laquelle j’avais participé en 2017. C’est à cette occasion que j’ai fait la rencontre de M. Lionel Tordeux, inspecteur honoraire (retraité) de l’Éducation nationale. J’ai eu le plaisir de le revoir lors de son passage à EducaTICE. J’ai passé environ une heure à ses côtés et il m’a généreusement présenté des dizaines de personnes (qui venaient toutes le saluer!). Quel bonheur! 

J’ai grâce à cela notamment pu échanger avec Christophe Gilger, créateur de M@ths en-vie, un projet interdisciplinaire en français et mathématiques pour le primaire, dont les activités sont conçues autour de supports numériques et visent à ancrer les maths dans le réel. Il anime aussi le site ClasseTICE où il référence des ressources numériques utiles à l’enseignement primaire. 


Avec Nicolas Le Luherne et Lionel Tordeux

J’ai aussi pris quelques instants pour rencontrer en personne Nicolas Le Luherne, directeur des ateliers Canopé de Beauce (dans la région Centre – Val-de-Loire) et référent Éducation & Société pour le réseau. Blogueur à ses heures, j’espère bien l’avoir convaincu de nous préparer un petit quelque chose pour les lecteurs de l’École branchée!

Ludomag et Ludovia

Parlant d’écrire, connaissez-vous le site Ludomag? Il a beaucoup de points communs avec l’École branchée pour son volet médiatique. C’est aussi sa petite, mais dynamique équipe, composée notamment d’Aurélie Julien et d’Eric Fourcaud, qui organise les Universités Ludovia, où j’ai eu le bonheur d’être invitée lors de la toute première édition, à St-Lizier en 2007, puis à nouveau à Ax-les-Thermes en 2014. Ensemble, ils ont parcouru les allées d’EducaTICE avec leur caméra et on pourra certainement voir leurs reportages en ligne sous peu. Nous avons bien sûr profité de l’occasion pour nous mettre à jour sur nos projets communs et voir comment nous pouvons collaborer. 

Une entrevue avec Jean-Marc Merriaux, directeur du numérique pour l’éducation

Enfin, ma journée s’est terminée par la chance de m’entretenir avec M. Jean-Marc Merriaux, directeur de la DNÉ (Direction du numérique pour l’éducation). C’est une direction commune au secrétariat général et à la direction générale de l’enseignement scolaire au sein du Ministère. Selon sa désignation officielle, la direction du numérique pour l’éducation « assure la mise en place et le déploiement du service public du numérique éducatif. Elle dispose d’une compétence générale en matière de pilotage et de mise en œuvre des systèmes d’information. Elle met en œuvre le numérique au service de l’École de la confiance. »

M. Merriaux a un parcours très intéressant puisqu’il a oeuvré dans les médias en début de carrière (chez France 5), avant de faire le saut au réseau Canopé dont il a piloté la transformation. Il m’a aussi parlé de sa soeur qui habite au Québec! Le monde est petit. Vous pourrez écouter l’entrevue ici : 

Les délégués académiques au numérique

Je vous en ai déjà parlé, mais en France, les territoires scolaires sont divisés en « super commissions scolaires » appelées les académies. À la tête de chaque académie, on trouve un recteur qui dirige la politique éducative. Il s’entoure de conseillers principaux dans certains domaines, dont l’orientation, la formation continue, l’enseignement technique et le numérique. Ce dernier est appelé le DAN (délégué académique au numérique).

J’ai la chance d’en connaître au moins deux passionnés, que j’ai revus avec grand plaisir à EducaTICE cette année! Tout d’abord, Nathalie Bécoulet, DAN de l’Académie de Besançon, que j’avais eu l’occasion de côtoyer un peu lors des premières années du REFER. Aussi, Dominique Quéré, DAN de Poitiers, qui participe ces temps-ci à la préparation d’un grand événement international sur le numérique en éducation, qui devrait avoir lieu dans sa région en juin prochain. J’ai bien hâte de vous en dire plus! 

Entourée des DAN de Besançon, Mme Nathalie Bécoulet, et de Poitiers, M. Dominique Quéré

Au stand de l’Académie de Versailles

J’ai ensuite passé une partie de la journée à graviter autour du stand de l’Académie de Versailles (il faut dire que j’y ai eu un accueil digne d’une rock star!). Sur place, Malika Alouani et son équipe animaient une session de speed dating pédagogique où des enseignants prenaient quelques minutes pour se parler de leurs projets respectifs en faisant le plein d’idées et de contacts professionnels. Toutes les 3 ou 4 minutes, un signal retentissait et on passait au suivant! 

« Speed dating » pédagogique au stand de l’Académie de Versailles
La page d’accueil du service Pix.fr

Un peu plus tard, un autre intervenant de l’Académie m’a présenté Pix, le service public en ligne d’évaluation et de certification des compétences numériques. Ce service, qui remplace l’ancien « B2i », vise à mesurer et valoriser les progrès de chacun tout au long de sa vie. On peut s’y inscrire gratuitement et réaliser un test exemple pour vérifier l’étendue de ses compétences numériques. Essayez-le, c’est surprenant! Pour leur part, les étudiants français devront réussir un test certificatif à travers cette plateforme. 

J’ai aussi discuté avec M. Stéphane Guérault, adjoint au DAN de Versailles, qui m’a présenté le site Web de la délégation, où l’on retrouve l’actualité de l’Académie et de nombreuses ressources pour aider les enseignants.

Et c’est ainsi que se termine le récit de ces 5 journées bien intensives, mais très enrichissantes. J’espère que vous avez apprécié ces quelques notes de coulisses!


Ce projet a été rendu possible en partie grâce au gouvernement du Canada. Nous remercions aussi ARÉN éducation.



ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
NOTE : NOS ABONNÉS NE VOIENT PAS CES ANNONCES