Les commissions scolaires en action pour améliorer la réussite et la persévérance des élèves

0

(Communiqué) La Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ) est fière de rendre public le rapport de la 1re année de mise en œuvre du plan d’action Pour un renouvellement des commissions scolaires.

Ce plan sur deux ans, adopté en octobre dernier, identifie des actions nationales, régionales et locales que les commissions scolaires souhaitent entreprendre pour renouveler leur gestion et leur gouvernance.

« Ce rapport démontre tout le sérieux avec lequel les commissions scolaires abordent ce plan d’action. Il fait non seulement l’objet d’une réflexion approfondie dans tous les milieux, mais la plupart des commissions scolaires sont déjà en mouvement », a déclaré la présidente de la FCSQ, Josée Bouchard. En effet, le rapport détaille le travail amorcé par les commissions scolaires sur chacun des trois axes définis dans le plan d’action, soit simplifier l’administration publique, faire reconnaître l’école publique et redonner un sens à la démocratie scolaire.

Des actions concrètes

De son côté, la FCSQ appuie les commissions scolaires dans cet exercice de plusieurs façons, notamment en mettant à leur disposition une équipe d’experts du milieu scolaire pour leur permettre de porter un jugement sur leur efficience, leur efficacité et d’analyser leurs pratiques de gestion en lien avec la simplification des processus.

Plusieurs actions comme des analyses et le développement de partenariats ont donc été entreprises. En voici quelques exemples :

  • Évaluation de performance en vue d’analyser la pertinence d’un regroupement de services (services informatiques ou création d’un guichet unique pour les services aux entreprises par exemple)
  • Discussions pouvant mener au regroupement de structures au Saguenay – Lac-Saint-Jean et en Chaudière-Appalaches
  • Projets de partenariat avec plusieurs organismes : Carrefour jeunesse-emploi, CLD, cégep, santé, etc.
  • Amélioration du temps de réponse aux parents
  • Formation aux parents
  • Recherche d’amélioration de la reddition de comptes des établissements
  • Réflexion avec les directions d’école sur la décentralisation pédagogique
  • Analyse en cours de partage de service en transport scolaire
  • Ententes scolaires-municipales

Ce ne sont là que quelques exemples des résultats de la première année de mise en œuvre de ce plan d’action qui vise à rendre les commissions scolaires encore plus performantes, efficaces et efficientes, tout en ayant comme objectif une réponse améliorée aux besoins de chaque élève pour qu’ils puissent persévérer et réussir davantage.

Des forces qui s’additionnent. Des succès qui se multiplient

Il est important de souligner que les commissions scolaires ne réalisent pas cet exercice en vase clos, au contraire. Cette première année de mise en œuvre a coïncidé avec une tournée des régions qui a permis aux commissions scolaires de consulter quelque 1 700 partenaires des milieux politique, socioéconomique, communautaire, syndical ainsi que des parents, afin de connaître leurs opinions, préoccupations et recommandations pour une amélioration du système public d’éducation. Ces échanges fructueux ont permis d’identifier quelques enjeux prioritaires qui seront abordés en profondeur lors du Sommet sur l’éducation publique au Québec, qui se tiendra les 31 mai et 1er juin au Centre des congrès de Québec, soit la persévérance scolaire, la formation professionnelle, le développement régional, la communication et le partenariat avec le milieu.

La Fédération des commissions scolaires du Québec regroupe les 60 commissions scolaires francophones du Québec ainsi que la Commission scolaire du Littoral. Les commissions scolaires sont des gouvernements locaux qui veillent à la réussite scolaire de plus d’un million d’élèves en assurant des services éducatifs au primaire, au secondaire, en formation professionnelle et à l’éducation des adultes. Elles offrent aussi des services efficaces et essentiels, notamment en matière de ressources humaines et de ressources matérielles et financières. De plus, les commissions scolaires ont la responsabilité de répartir équitablement les ressources entre leurs établissements et de rendre accessible, en tout temps, un transport scolaire sécuritaire.

Laisser un commentaire