Les filles et les sciences, un duo électrisant!

0

(Communiqué) Le 18 février prochain, ce sera la 13e édition de « Les filles et les sciences, un duo électrisant! », super journée thématique destinée à faire découvrir aux adolescentes de 2e et 3e secondaire la nature exacte des professions scientifiques et technologiques et des études qui y mènent.

Rendez-vous avec deux filles plus fortes que tous les préjugés anti-études et anti-sciences!

Roxanne Beauchamp, 19 ans, étudiante en 1re année de génie mécanique à l’Université Laval, et sa sœur Marie-Philippe, bientôt 17 ans, élève de 5e secondaire au Collège Durocher Saint-Lambert, qui sont pour ainsi dire tombées en amour avec les sciences dès leur plus jeune âge, seront fidèles au poste en février prochain pour continuer leur combat contre les préjugés à propos des études, et en particulier des études scientifiques, préjugés qui emprisonnent encore nombre de leurs camarades. Elles participeront à la nouvelle activité intitulée « Échanges entre filles » mise sur pied dans le cadre de la 13e édition de l’événement « Les filles et les sciences, un duo électrisant! », qui se tiendra le samedi 18 février 2012 à l’École Polytechnique de Montréal pour faire découvrir à quelque 300 participantes l’utilité concrète et la grande diversité des carrières scientifiques ou technologiques. Des événements satellites se tiendront également à l’Université Laval, au Cégep de Rimouski et au Cégep de Sherbrooke.

Une journée qui peut tout changer dans une scolarité!

« Je me suis vraiment intéressée aux sciences grâce au Duo et cette passion m’a été confirmée à chaque participation. Je n’ai jamais changé d’idée. Avec le recul, Marie-Philippe et moi, on a envie de dire que le Duo a vraiment orienté nos choix de vie. Un monde s’est ouvert à nous, nous permettant de nous investir à fond dans nos études avec une motivation et une conviction profondes. Avant d’avoir fait le Duo, ce n’était pas évident de faire comprendre à nos amies que nous préférions étudier ou travailler sur nos projets plutôt que d’aller magasiner ou sortir danser. Sans parler de la pression générale qui s’exerce parmi les jeunes contre tous ceux qui aiment les études! Après l’expérience du Duo, les préjugés, très répandus parmi les jeunes, selon lesquels les études et les sciences sont ennuyeuses n’ont plus jamais eu de prise sur nous. Cette journée est une belle occasion pour les filles de se découvrir un nouvel intérêt, une carrière, et même une passion! Nous espérons que beaucoup de filles auront la chance de se rendre compte que cette simple journée de divertissement intelligent peut leur ouvrir tout un avenir! », explique Roxanne avec enthousiasme.

La première participation de Roxanne au Duo remonte à 2006, alors qu’elle était en 2e secondaire. Elle est revenue en 2007, puis a accepté de jouer le rôle de porte-parole les années suivantes, entraînant rapidement sa petite sœur avec elle, convaincue qu’elle devait faire sa part pour inviter les filles à regarder plus objectivement les sciences et les technologies.

Roxanne et Marie-Philippe passent la plus grande partie de leurs loisirs à imaginer ensemble des solutions pratiques à toutes sortes de problèmes courants. À 12 ans, Roxanne a mis au point un aspirateur central « automatique » en fixant le tuyau de l’appareil à un tracteur téléguidé! En 3e, en 4e, puis en 5e secondaire, elle a gagné le trophée de l’élève « la plus passionnée et impliquée dans le milieu des sciences » pour son dynamisme au sein du comité de l’environnement de son établissement. Depuis, Roxanne et Marie-Philippe multiplient les inventions : capteur d’araignée, système d’alarme pour armoire, cintre antidérapant, enveloppe isolante écologique pour tasse à café, dé à jouer électronique, sacs à cadeau réutilisables en tissu…

Huit filles sur 120 étudiants en génie mécanique

« À l’Université Laval, nous ne sommes que 8 filles parmi les 120 étudiants du programme, preuve qu’il y a encore du travail à faire auprès des filles, mais il y a une bonne ambiance. Les filles ont leur place et tout le monde est en mesure de constater l’intérêt de leur contribution. Je remarque que les gars sont généralement plus axés sur la recherche immédiate d’une solution alors que les filles abordent le problème de manière plus globale et réfléchissent à toutes ses dimensions avant d’émettre une opinion. La mise en commun des deux logiques ajoute très souvent de la valeur à la proposition finale », estime Roxanne, qui a pu mettre sa passion pour la mécanique à l’épreuve en travaillant l’été dernier à l’assemblage des moteurs de sièges de cinéma mobiles. « J’ai pu côtoyer des ingénieurs et j’ai trouvé l’expérience super intéressante. »

Deux filles sur 15 inscrits

Suivant les traces de sa sœur, Marie-Philippe a gagné le printemps dernier le prix de l’élève s’étant le plus illustré dans le domaine scientifique, avant de participer au camp scientifique Folie Technique — dont elle a découvert l’existence grâce au Duo et où elle s’est rendue chaque année depuis le primaire. Cette fois, elle a choisi la thématique aéronautique, ce qui lui a permis d’apprendre à utiliser des logiciels de dessins 3D pour concevoir les plans d’un avion téléguidé en carton mousse. Là aussi, la proportion des participantes en dit long sur le chemin qui reste à parcourir : 2 filles sur 15 inscrits.

Math-physique-chimie? Youpi!

« Le Duo, c’est juste une journée, mais on la vit tellement intensément, et en compagnie de femmes tellement passionnées, que c’est une grande source de motivation. Dans les journées de découragement, je me rappelle l’expérience et ça repart. Moi, quand j’ouvre mon agenda et que je vois que j’ai une journée de math-physique-chimie qui m’attend, je me dis que c’est la plus belle journée de mon programme! Tout simplement parce que je sais que ce que je vais apprendre va me servir. C’est ce que j’ai compris au Duo et c’est aussi grâce au Duo que j’ai pu voir que je n’étais pas toute seule à tripper sur les sciences », explique Marie-Philippe, qui se destine à étudier en génie électrique ou mécanique.

De fidèles commanditaires

L’événement est présenté par Hydro-Québec, en collaboration avec l’École de technologie supérieure et l’École Polytechnique de Montréal et avec le fidèle soutien de Bombardier Aéronautique, CIMA+, Dessau, le ministère de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation et l’Ordre des Ingénieurs du Québec.

À propos du Duo

« Les filles et les sciences, un duo électrisant! » vise à faire connaître aux adolescentes de 2e et 3e secondaire la nature exacte des professions scientifiques et technologiques et des études qui y mènent à l’aide d’activités de groupe, de démonstrations, d’ateliers et surtout, temps fort de la journée, du « magasinage de carrières », lequel leur révèle la multitude de formations universitaires, professionnelles et techniques qui leur tendent les bras. De plus, l’événement permet à ces jeunes filles approchant du moment décisif des choix d’orientation de rencontrer des femmes exerçant dans un domaine lié aux sciences, en quelque sorte des modèles à suivre. Il comporte aussi deux autres volets conçus expressément pour les intervenants du milieu scolaire et les parents.

Date limite des inscriptions : le 3 février 2012.

Renseignements et inscriptions :

Montréal : 450.646.4222; Sherbrooke : 819.565.5062;

Québec : 418.694.2033, poste 203; Rimouski : 418.736.5555.

www.lesfillesetlessciences.ca

Laisser un commentaire