ANNONCE
L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE

2 raisons qui pourraient faire échouer votre intégration technologique

D’après vous, quelles sont ces raisons? Malgré toute la bonne volonté du monde, intégrer les TIC à l’école demande de relever des défis à la fois financiers, techniques, humains et pédagogiques. Êtes-vous prêts (ou l’étiez-vous)?

Publié le :

Classé dans :

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Array

D’après vous, quelles sont ces raisons? Malgré toute la bonne volonté du monde, intégrer les TIC à l’école demande de relever des défis à la fois financiers, techniques, humains et pédagogiques. Êtes-vous prêts (ou l’étiez-vous)?

Ces raisons sont inspirée de l’expérience de l’auteur comme conseiller pédagogique TIC et de l’article Why Technology Integration Fails in the Classroom, d’Adam Webster . Cet article est paru sur le site Cageless Thinking. Ne manquez pas de le lire pour des explications plus détaillées.

 

1. Les appareils électroniques ne sont pas faits pour être partagés.

iPad, autre tablette ou même ordinateur portable ne sont pas des appareils conçus pour être utilisés par de multiples utilisateurs. Ces appareils ont une nature personnelle. Il est toutefois parfait d’acheter une série de ces appareils pour réaliser une expérience. Par exemple, une école peut faire un projet pilote pour tester le fonctionnement et la gestion d’un environnement « 1:1 » (1 appareil par élève). Pendant ce projet pilote, l’école pourra tester le réseau sans fil, offrir de la formation, mettre en place une structure de travail, etc. Si ce projet pilote est spécifique à une classe, la gestion des appareils devient beaucoup plus simple et on peut assigner une tablette par élève. Par contre, si c’est un chariot d’appareils qui circule entre plusieurs classes, il faut mettre en place un protocole d’utilisation. Cette gestion peut devenir lourde pour l’enseignant et, surtout, limiter le travail des élèves. Un projet pilote d’un an ou plus peut être intéressant pour permettre à une école de se familiariser avec cette réalité. Par contre, un projet qui se limite à des chariots itinérants va finir par décourager les enseignants (ou bien, ce seront les mêmes qui les utiliseront tout le temps).

 

2.  Aucune planification pédagogique n’a été faite.

La mise en place d’un plan d’intégration pédagogique des technologies dans l’école est capitale. Un plan de gestion est extrêmement important, mais la mise en place d’un plan pédagogique est l’oxygène du projet. Implanter une technologie dans une école et ne pas offrir de support pédagogique est une perte d’argent. Si l’objectif est de mettre en place un environnement 1:1, c’est parfait comme première étape. La deuxième étape est d’intégrer cette technologie dans le fonctionnement normal de la classe. Le premier défi est financier et technique. Le deuxième défi est humain et il confronte les croyances de chacun. Pour donner un sens à cette intégration, il existe différents modèles théoriques. Le modèle SAMR est un bon point de départ et il permet, de façon simple, la mise en place d’un plan de développement technologique et pédagogique.

 

Pour terminer, le succès d’une intégration technologique passe bien entendu par les côtés financiers et techniques, mais ce serait une erreur majeure de mettre de côté les aspects pédagogiques et humains.

Vous avez d’autres idées de facteurs qui pourraient faire échouer l’intégration pédagogique des TIC dans un établissement? N’hésitez pas à en faire part à l’aide du formulaire de commentaires ci-dessous.

À propos de l'auteur

Sébastien Wart
Sébastien Warthttp://www.edulogia.com
Directeur à l'enseignement et à l'innovation pédagogique au Collège Saint-Paul. Spécialiste en intégration technologique, Sébastien a été conseiller en technologies de l’information et optimisation Web à la FÉEP ainsi que conseiller pédagogique en intégration des technologies et enseignant au Collège de Montréal.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Les oiseaux hybrides : un projet mariant arts et français, avec une touche de réalité augmentée!

Au printemps 2023, un projet pédagogique tirant parti des possibilités de la réalité augmentée (RA) a permis à la classe de 6ᵉ année de Nadia Bruno, au Centre de services scolaire des Mille-Îles, de jumeler les arts plastiques et le français, alors que les élèves ont créé des livres géants mettant en vedette des « oiseaux hybrides ». Retour sur le projet.

Le temps d’écran en croissance chez les jeunes, mais l’apprentissage numérique stagne

Après avoir connu une forte augmentation pendant les années suivant la pandémie, le temps d’écran des jeunes québécois de 6 à 17 ans poursuit sa progression. Par contre, les heures passées devant les écrans correspondant à du temps « éducatif » sont en baisse. C’est ce que révèle la plus récente enquête NETendance rendue publique par l’Académie de la transformation numérique de l’Université Laval la semaine dernière.

(Série) Nouveautés technos et autres fonctionnalités intéressantes… du côté de Google

Voici quelques nouveautés repérées par notre équipe dans les outils Google au cours des derniers mois.