Vie privée et jeux vidéo : appel à la prudence

La commissaire à la protection de la vie privée, Jennifer Stoddart, a profité du lancement de la Semaine éducation médias 2012 pour lancer un appel à la prudence aux amateurs de jeux vidéo, aux parents et aux enseignants.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

La commissaire à la protection de la vie privée, Jennifer Stoddart, a profité du lancement de la Semaine éducation médias 2012 pour lancer un appel à la prudence aux amateurs de jeux vidéo, aux parents et aux enseignants.

« Puisque les consoles de jeu permettent maintenant l’accès Internet, nous devons reconnaître que, comme pour tout ce qui relie renseignements personnels et connectivité, il y a des risques pour la vie privée, estime-t-elle. Les comptes d’utilisateurs de jeux interactifs sont de plus en plus reliés aux réseaux sociaux, et les annonceurs utilisent les jeux vidéo pour rejoindre les jeunes. »

La commissaire fait différentes recommandations pour protéger la vie privée des joueurs:

> Utilisez des mots de passe difficiles à percer.

> Vérifiez régulièrement votre état de compte de carte de crédit (le numéro est souvent nécessaire à l’inscription) et signalez les erreurs sans attendre.

> Vérifiez les paramètres de confidentialité.

> Lisez les politiques de confidentialité et les contrats d’utilisation pour savoir ce qui est partagé et avec qui si le compte est lié aux réseaux sociaux.

> Bloquez les joueurs qui tiennent des propos offensants et signalez les incidents aux réseaux de jeu pour freiner le harcèlement et l’intimidation dans les sites permettant la discussion vocale et le clavardage.

Enfin, la commissaire invite les parents à jouer avec leurs enfants afin d’en apprendre davantage sur les réalités du monde virtuel.

Les enseignants peuvent également apporter leur contribution en sensibilisant leurs élèves. « Notre rôle comme éducateurs est de les aider à s’ouvrir les yeux et à se servir de leur jugement pour garder le contrôle de leurs renseignements personnels et finalement de leur réputation », a déclaré Paul Taillefer, président de la Fédération canadienne des enseignants.

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Publicité par Google


À propos de l'auteur

Nathalie Côté
Nathalie est journaliste. Ses thèmes de prédilection sont la famille, l’éducation, la santé, la consommation, l’environnement et les phénomènes sociaux. Elle collabore notamment au journal La Presse.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l’École branchée

L‘École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!