Utilisation de la vidéo en classe

Source : Pixabay

Il n’a jamais été aussi facile de présenter du contenu vidéo en classe. La nouvelle génération en est friande, mais cela soulève toutefois quelques questions : comment utiliser une vidéo de manière efficace en classe? À quel moment utiliser la vidéo pour être efficace? Comment accompagner les élèves? Comment reconnaître une vidéo à valeur éducative?

Par Phylippe Laurendeau, Carrefour Éducation

Qui sont les Enfants du numérique

Plus communément appelés les « Digital natives », ils sont la nouvelle génération d’élèves, nés avec déjà entre les mains un objet technologique tels un téléphone intelligent ou une tablette. Ils sont de grands utilisateurs des technologies et tendent à les apprivoiser rapidement.

La réalité des enfants du numérique

En moyenne, on estime que les jeunes passent près de 6 heures par jour à l’écran, dont la majorité sur un appareil mobile. C’est donc dire que la technologie est profondément ancrée dans leurs habitudes de vie.

La consommation vidéo et les jeunes

En 2016, 95 % des 15-24 ans consommaient de la vidéo en ligne grâce à des terminaux connectés, dont deux tiers quotidiennement. Cet intérêt s’expliquerait principalement par le fait que, d’emblée, cette génération possède de plus grandes aptitudes numériques que le reste de la population. En chiffres, les jeunes internautes de cette génération consacreraient au moins 30 minutes par jour au visionnement de vidéos sur des plateformes numériques et des sites Internet.

Attention : l’écran et les enfants en bas âge

Il est toutefois important de souligner que, selon la Société canadienne de pédiatrie, les enfants entre 2 et 5 ans ne devraient pas passer plus d’une heure par jour devant un écran. Également, ce qu’ils regardent devrait avoir été soigneusement choisi par les parents afin que le contenu soit de qualité et axé sur l’apprentissage de l’enfant. Sheri Mafigan, chercheuse et professeure à l’Université de Calgary soulève d’ailleurs que : « […] les enfants d’âge préscolaire qui passent trop de temps devant un écran […] font partie de ceux qui présentent des retards et des déficits d’apprentissage à leur entrée à l’école à l’âge de 5 ans ».

Utilisation de la vidéo en classe

Cela fait maintenant quelques décennies qu’il est possible pour les enseignants d’introduire à leurs cursus des contenus audiovisuels. D’abord par l’entremise des bonnes vieilles télévisions cathodiques et d’un lecteur VHS, puis, avec l’avènement d’Internet et de la diffusion en ligne (streaming) , via les téléphones intelligents, les tablettes ou les tableaux blancs interactifs.

Pourquoi utiliser la vidéo dans un contexte pédagogique

Il va sans dire que le principal avantage de lui présenter du contenu éducatif sous un format audiovisuel provient du fait que cela suscite grandement son intérêt. D’ailleurs, la préférence des élèves vis-à-vis le médium utilisé pour apprendre est un facteur déterminant pour leurs performances scolaires.

Quelques avantages directs à l’utilisation de la vidéo

Il découle d’une utilisation judicieuse et réfléchie de la vidéo en contexte pédagogique, l’augmentation de la motivation de l’élève vis-à-vis l’apprentissage ou la tâche à accomplir. Cette motivation est d’une part intrinsèque, par une connexion émotionnelle avec le contenant qui le rejoint en termes d’intérêts, et d’autre part extrinsèque, par l’application qu’en fera l’enseignant. En intégrant les TIC en classe, l’enseignant peut ainsi mettre de l’avant la différenciation pédagogique du contenu (où la source d’informations vouée à l’acquisition de compétence est variable, comme passer du livre à la vidéo par exemple) et une différenciation des processus d’apprentissage et d’accompagnement, en donnant à l’élève une ressource d’accompagnement différente et stimulante.

Moment d’utilisation de la vidéo

L’utilisation de la vidéo peut se faire avant, pendant ou après une leçon, selon l’intention éducative poursuivie.

Avant un cours

Une vidéo peut être pertinente à utiliser préalablement à un cours. Elle peut servir d’assise à l’apprentissage en préparant l’élève cognitivement à l’acquisition de compétences. Elle peut introduire un nouveau sujet ou poser une problématique qui sera travaillée en classe. Il est important toutefois que l’élève qui regarde du contenu sache l’intention pédagogique derrière. Il peut être pertinent à ce moment de lui fournir des pistes de réflexion face à la vidéo, ou encore de lui demander d’écrire des questions auxquelles il devra trouver réponse en classe par exemple.

Pendant un cours

L’usage de la vidéo en classe peut remplir plusieurs fonctions. Une vidéo peut à la fois rompre la monotonie d’un cours, créer une discussion, capter l’attention, expliquer un concept, illustrer un propos, amener à débattre et même servir d’outil à l’évaluation. De plus, elle permet de montrer des expériences qui seraient irréalisables dans une classe.

Après un cours

Une vidéo peut également être utilisée comme un outil de révision. Que ce soit en préparation à une évaluation ou pour réactiver des acquis, du contenu bien choisi peut s’avérer fort utile et efficace. De plus, il peut servir simplement pour enrichir les apprentissages ou encore comme soutien à l’élève.

Rendre la vidéo pédagogique

Cela peut sembler évident à première vue, mais la vidéo utilisée doit répondre à certains critères pour être considérée comme pertinente et efficace d’un point de vue pédagogique :

  • Les concepts visés par le visionnement d’un contenu doivent être explicites. À titre de contre-exemple, éviter de montrer un documentaire d’une heure lorsque le segment pertinent ne dure que quelques minutes.
  • Il est important de limiter l’information futile à l’intérieur de la vidéo. Autrement dit, l’élève ne devrait pas avoir à chercher ce qu’il doit retenir de ce qu’il regarde. Il peut être utile de le guider avant le visionnement.
  • L’intention pédagogique doit être claire.
  • Le contenu doit être adapté à la clientèle.

Intégrer à une activité

Finalement, la vidéo devrait s’intégrer à une activité d’apprentissage. Elle est un outil à l’apprentissage plutôt qu’une récompense. À cet effet, il est préférable de l’utiliser pour, par exemple, amener la discussion ou le débat avec des questions préalablement préparées par l’enseignant, ou encore s’en servir pour discuter ouvertement et sans jugement de sujets reliés de près ou de loin à l’activité à laquelle les élèves participent. Il est donc conseillé de visionner d’abord la vidéo en entier avant de l’utiliser dans un contexte pédagogique, de telle sorte que l’enseignant est prêt à faire face aux questionnements des élèves. Pour ajouter à cela, si certains passages du document ne sont pas appropriés à la clientèle, l’enseignant pourra les enlever, ou encore segmenter à l’avance le contenu afin d’éviter un petit dérapage en classe à la suite d’un contenu explicite par exemple.


La vidéo pédagogique en vidéo

  • La vidéo pédagogique efficace 
    Voici une vidéo YouTube de 27 min, à destination des enseignants, portant sur l’efficacité d’une vidéo et faisant partie de la conférence « Dessine-moi la formation de demain ». La conférencière aborde cette question : « Qu’est-ce qui fait que la vidéo va être pédagogique et va savoir susciter la curiosité naturelle de son auditoire? »
  • La vidéo au service de l’apprentissage 
    « Conférence présentée dans le cadre des ateliers pédagogiques de l’ACPQ le 28 mai 2012, par Alain DESPAROIS, professeur de physique, Charles LAMBERT, professeur de cinéma et communication, Collège André-Grasset ». « Nous avons tenté de déterminer les effets de l’utilisation de la vidéo sur la motivation, l’engagement cognitif et la réussite des étudiants. »
  • La vidéo pédagogique : Pourquoi? Comment? 
    Dans cette conférence de 53 minutes, réalisée par l’Université Paris-Dauphine, Émilie Delaherche présente ce qu’est une vidéo efficace, les différents types, les étapes de la réalisation, la diffusion et la gestion du projet.

Cet article a été préparé en collaboration avec Hugues Durand-Letendre, conseiller en technologie éducative à la Collection de vidéos éducatives.

Pour en savoir plus sur l’utilisation et la création de vidéo à des fins pédagogiques, Carrefour éducation vous propose :


Références

  • IAB France. (2016). Médiamétrie. La vidéo en France en 2016 Pratiques et enjeux, 14.
  • Conseil Supérieur de l’Audiovisuel. (2018). Vidéos en ligne ou télévision chez les jeunes publics : étude économétrique, 6-7.
  • Rousseau, S. (2019). Trop de temps devant les écrans nuit au développement des enfants, selon une étude. Radio-Canada, Santé.
  • Miner, Steven and Stefaniak, Jill E. (2018). Learning via Video in Higher Education: An
  • Exploration of Instructor and Student Perceptions, Journal of University Teaching & Learning Practice, 15(2). Disponible : http://ro.uow.edu.au/jutlp/vol15/iss2/2.
  • White, C., Nam, M-J. (2014). Société Radio-Canada et l’Université Queen’s. Comment utiliser la video en classe, Contenus éducatifs de Radio-Canada. Disponible : https://media.curio.ca/filer_public/d6/19/d6192c39-0012-4670-ad8f-3a78b2f84e87/comment_utiliser_la_video_en_classe.pdf

Recevez chaque semaine l’actualité pédagogique que nous préparons pour vous dans notre Hebdo gratuit :