ANNONCE

Un outil qui permet aux élèves de s’exprimer oralement

Que ce soit pour garder des traces diversifiées des apprentissages des élèves ou évaluer la communication orale différemment, de plus en plus d’enseignants découvrent l’application Flipgrid. Jean-Sébastien Reid, directeur général adjoint chez Idée éducation entrepreneuriale, a eu l’occasion de la présenter au cours du Congrès IDÉE 2021.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Marquer comme favori (0)
ANNONCE

Que ce soit pour garder des traces diversifiées des apprentissages des élèves ou évaluer la communication orale différemment, de plus en plus d’enseignants découvrent l’application Flipgrid. Jean-Sébastien Reid, directeur général adjoint chez Idée éducation entrepreneuriale, a eu l’occasion de la présenter au cours du Congrès IDÉE 2021.

Au début de l’atelier, Jean-Sébastien Reid a soumis un sondage aux participants. La majorité ne connaissait pas Flipgrid. Aucun ne l’utilisait de façon régulière. L’atelier est donc devenu l’occasion pour explorer la plateforme et son fonctionnement. 

Flipgrid est une application numérique qui donne (littéralement] une voix aux élèves par le biais de l’audio et de la vidéo. L’enseignant crée des activités, sous forme de Topics, et les élèves peuvent ensuite les réaliser en enregistrant leurs réponses oralement. Une banque d’activités est déjà disponible dans l’application, mais il est possible d’en créer de nouvelles. 

« Cette application a son utilité dans la classe pour permettre aux élèves de s’exprimer autrement et d’interagir les uns avec les autres. Dans les écoles, nous sommes encore beaucoup dans l’écriture, alors que la compétence Écrire n’est pas toujours celle que l’on cherche à observer », indique M. Reid.

Ainsi, Flipgrid peut être utilisé pour :

  • recueillir des traces d’apprentissage sur différents sujets;
  • suivre le développement des projets des élèves;
  • travailler la communication orale dans des contextes authentiques (et différents de la traditionnelle présentation orale devant la classe). 

Les élèves n’ont qu’à consulter la tâche à réaliser, à préparer leur contenu et à enregistrer une réponse. Les consignes gagneront à être claires sur ce qui est recherché comme contenu, longueur, etc. L’enseignant peut par la suite donner de la rétroaction écrite ou de façon orale, ce qui permet de fournir une rétroaction plus complète, plus personnalisée et empreinte d’émotions. Les élèves peuvent aussi interagir entre eux, en commentant les enregistrements des autres. Tout demeure privé sur la plateforme.

« Certains élèves vont se sentir plus à l’aise pour s’exprimer sur des sujets à l’oral plutôt qu’à l’écrit. De même, dans l’intimité de la communication à l’intérieur de la plateforme, ils seront moins gênés de donner leur avis sur des thématiques », dit M. Reid.

Une enseignante qui participait à l’atelier y a tout de suite vu une nouvelle façon d’interagir de façon plus privée avec ses élèves, de leur permettre de s’exprimer sans filtre. Par exemple, certains élèves sont gênés de dire qu’ils aiment lire ou qu’ils ont aimé une lecture en particulier. D’autres élèves qui ont des problèmes de motricité pourraient également y trouver un allié pour communiquer.

Le Congrès virtuel en éducation entrepreneuriale consciente (IDÉE 2021), qui s’est tenu les 27, 28 et 29 octobre 2021, est le seul rassemblement en pédagogie entrepreneuriale innovante ouvert à tous au Québec.

En complément :

Vos commentaires

Pour commenter ce sujet et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Martine Rioux
Martine Rioux
Après des études en communication publique, Martine a été journaliste pour différentes publications, avant de poursuivre sa carrière comme conseillère en communications interactives chez La Capitale, groupe financier, puis chez Québec numérique, organisme dont elle a pris la direction générale avant de faire le saut comme conseillère politique au cabinet du ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale. Elle est aujourd'hui rédactrice en chef adjointe et chargée de projets spéciaux à l'École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :