ANNONCE

Témoignage d’un CréaCampeur VIP

1er novembre 2018, je participais à mon premier CréaCamp de l’École branchée. Mardi le 30 avril 2019, j’embarque une seconde fois dans ma voiture, accompagné d’une collègue cette fois. À 9h, le coup de départ est donné. On me couronne « CréaCampeur VIP » et on me remet une carte-cadeau. Je suis tellement ému par cette pensée.

Publié le :

Classé dans :
ANNONCE

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Par Kevin Pye

1er novembre 2018, je participais à mon premier CréaCamp de l’École branchée.

Mardi le 30 avril 2019, j’embarque une seconde fois dans ma voiture, accompagné d’une collègue cette fois, et, n’ayant toujours pas de sens de l’orientation, j’entre ma destination dans Google Maps! Une fois que nous recevons la confirmation de notre directeur que nous avions bel et bien des suppléants pour la journée, nous prenons la route, mais cette fois-ci la nervosité fait place à un degré d’excitation plus élevé que lors de ma première expérience CréaCamp. Après une heure de conduite, nous arrivons à destination. Avant de nous diriger à l’intérieur, nous prenons encore une fois un selfie pour notre directeur qui, je pense, serait intéressé à assister à son premier CréaCamp. Qui sait ce que lui réserve 2019-2020?

Nous entrons dans l’école pour apprendre que nous ne sommes pas au bon endroit. Retour dans la voiture pour un autre kilomètre de voyage, et nous voilà maintenant arrivés au bon endroit.

En novembre, je m’étais dirigé tranquillement tout en explorant les lieux. Cette fois-ci, je sais exactement où aller. La même énergie positive se fait sentir dès les premières minutes. Ma collègue la ressent aussi. Je cherche Julie Chandonnet et Julie Chamberland, qui étaient facilitatrices lors de mon premier CréaCamp, mais elles ne sont pas présentes cette fois-ci. Après quelques secondes, l’équipe d’École branchée vient nous accueillir : Audrey Miller, Stéphanie Dionne et Alexane St-Amant. Encore là, je comprends que nous sommes au bon endroit! Nous nous dirigeons à l’intérieur, accueillis encore une fois par du café et des petites gâteries. La foule est enjouée et dynamique. Ma collègue se promène partout et se nourrit de l’ambiance. Ça fait du bien de sortir de nos discussions sur les pantalons de neige ou la formation des groupes pour l’année prochaine.

À 9h, le coup de départ est donné. Avant de permettre aux facilitateurs de présenter devant nous afin de nous convaincre de choisir leur atelier, on me couronne « CréaCampeur VIP » et on me remet une carte-cadeau. Je suis tellement ému par cette pensée. Je prends aussi une initiative, bien accueillie par les organisatrices, de présenter ma collègue à la foule et de la mettre en valeur. La bonne humeur et la liberté d’agir, de réagir et de réfléchir sont des assises de base lors d’un CréaCamp.

Encore une fois, je suis déchiré car toutes les thématiques m’intéressent. Après plusieurs minutes de réflexion, je parviens à me limiter à deux options : l’aménagement flexible et la conception universelle de l’apprentissage. Je suis dans la salle de mon atelier et je me rends compte que ma classe est flexible à 100 % et que je suis déjà rendu loin dans le processus de transformation vers un environnement flexible. Que pensez-vous que je fais? Je suis capable de me lever et de me diriger vers un autre atelier. Je vous pose encore la même question : nommez-moi une autre formation où nous avons cette liberté? 

Sur l’heure du midi, nous sommes accueillis avec un dîner 5 étoiles. En plus d’être entourés de pédagogues captivants et motivés, nous festoyons comme des rois. Je n’ai encore jamais vu d’autres d’organismes qui prenaient soin de leurs participants de cette façon. Et vous?

À la fin de la journée, nous nous réunissions pour clôturer l’activité et faire des liens entre ce que nous avons découvert dans chacun des ateliers et partager ce que nous souhaitons réinvestir dans nos classes. Je dois aussi préciser qu’il y a des prix… oui oui, des prix coup de cœur et des prix de participation qu’on remet aux participants. Je vous demande de me nommer une autre formation à laquelle vous avez assisté et lors de laquelle on remet des prix?

Un mot : WOW! 

Si vous êtes à la recherche d’une formation où vous êtes le héros, une journée de formation adaptée au 21e siècle où vos besoins sont mis au premier plan, inscrivez-vous à un CréaCamp!

Si vous êtes à la recherche d’une journée de formation où on s’occupe de vous, le CréaCamp est ce qu’il vous faut. Je termine en vous donnant deux nouvelles prédictions pour l’année scolaire 2019-2020 : je serai un CréaCampeur pour une troisième édition et un facilitateur pour une édition d’un CréaCamp à venir… mais de quoi pourrais-je vous entretenir? @crealabos

À propos de l'auteur

Collaboration spéciale
Collaboration spéciale
L'École branchée diffuse des textes provenant d'acteurs de la communauté éducative. Vous pouvez contribuer vous aussi! Profitez-en pour transmettre vos idées, parler d'un projet pédagogique vécu en classe, etc. Trouvez les détails dans le menu À propos / Soumettre un article.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Les #Édubrèves – édition du 17 avril 2022

Dans cette édition : un outil pour former à l'écriture narrative, le balado Le plan numérique, des matériaux durables pour les écoles du Québec, des appels à communications pour des événements à venir, des infographies sur la création de laboratoires créatifs, l'inclusion pédagogique dans les environnements d'apprentissage virtuels, des nouvelles de l'Observatoire des pratiques innovantes en évaluation des apprentissages et bien plus!

Travailler en CAP, ça veut dire quoi?

Travailler en CAP, ça veut dire collaborer pour soutenir l’apprentissage, focaliser sur l’apprentissage de tous les élèves et suivre les résultats pour l’amélioration continue. Découvrez les fondements du travail en CAP dans le cadre du projet CAR : collaborer, apprendre, réussir.

Projet CAR : collaborer, apprendre, réussir!

Le projet CAR vise à soutenir la culture de collaboration en éducation, à renforcer le leadership pédagogique des acteurs dans les organisations scolaires. Il soutient, via des communautés de pratique, les gestionnaires et les membres du personnel scolaire afin qu’ils développent des approches collaboratives pour favoriser la réussite de tous les élèves.