L’expérience CréaCamp : dans les yeux d’un participant

0

Par Kevin Pye

1er novembre 2018… je me dirige vers mon premier CréaCamp de l’École Branchée. J’embarque dans ma voiture et, bien entendu, j’entre ma destination dans mon Google map car je n’ai aucun sens d’orientation! Je prends la route avec un mélange de nervosité et d’excitation. Après 1h30 de conduite, j’arrive à destination. Avant de me diriger à l’intérieur, je prends un selfie pour mon directeur qui m’a accordé la journée pour assister au CréaCamp de Montréal.

Il y a une file à la table d’accueil. Je m’y dirige tranquillement tout en explorant les lieux. Une belle énergie y règne et se fait sentir dès les premières minutes. Lorsque tu arrives quelque part et que tu es accueilli par Julie Chandonnet, Audrey Miller, Julie Chamberland et Stéphanie Dionne, tu sais que tu es au bon endroit! Je me dirige vers la salle principale et je m’assois à une table au hasard. La foule est enjouée et dynamique. Je me joins à une conversation avec les personnes à la table comme si nous nous connaissions depuis toujours.

1ère observation : je n’ai jamais vécu une atmosphère aussi positive dans aucune de mes journées de formation… la plupart du temps, les commentaires négatifs font surface…

À 9h, le coup de départ est donné. Les facilitateurs se présentent devant nous afin de nous convaincre de choisir leur atelier. Je suis déchiré car tout m’intéresse. Après plusieurs minutes de réflexion, je parviens à me limiter à deux options : la pédagogie entrepreneuriale et la robotique pédagogique. Je suis dans la salle et je me rends compte que, même si le modèle entrepreneurial est très intéressant, il me serait difficile de l’intégrer avec mon horaire chargé, mes laboratoires créatifs et mon programme de sciences. Je me lance… je décide de changer d’atelier et je suis accueilli à bras ouverts.

2ème observation : Il m’est arrivé à plus d’une reprise d’être dans une formation qui ne convenait pas à mes besoins et d’être obligé de rester jusqu’à la fin.

Sur l’heure du midi, nous sommes accueillis avec un dîner 5 étoiles. En plus d’être entouré de pédagogues captivants et motivés, nous festoyons comme des rois.

3ème observation : Je n’ai jamais eu une formation ou nous étions reçu pour le dîner. La plupart du temps, nous devons quitter sur l’heure du midi ou apporter un lunch.

À la fin de la journée, nous nous réunissions pour clôturer l’activité et faire des liens entre ce que nous avons découvert dans chacun des ateliers et partager ce que nous souhaitons réinvestir dans nos classes.

Un mot : WOW!

Je termine ce compte-rendu en vous donnant deux prédictions pour l’année scolaire 2018-2019 : Je serai un CréaCampeur VIP et un facilitateur pour une édition d’un CréaCamp à venir… si on veut bien de moi!

Mais de quoi pourrais-je vous entretenir? @crealabos

   

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement l'Hebdo de l'École branchée en ligne!