Projets particuliers, concentrations et activités parascolaires – Une approche prudente et mesurée pour permettre aux jeunes de renouer avec leurs passions à l’école

Communiqué du MEES : À compter du 14 septembre prochain, l'offre d'activités parascolaires, de concentrations et de projets particuliers, y compris les programmes Sport-études, Arts-études et le sport interscolaire, pourra être déployée de façon sécuritaire au sein du réseau scolaire. Rappelons que ces activités étaient déjà offertes dans plusieurs centres de services, moyennant le respect des groupes stables fermés.
Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :
English EN French FR

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) vont se glisser! 😉

Academos lance une campagne en littératie financière

(Communiqué) L’organisme Academos lance une campagne numérique visant à développer les connaissances financières des jeunes de 14 à 22 ans et à les intéresser aux bienfaits d’une saine gestion de leurs finances personnelles, en collaboration avec Desjardins et Finance Montréal.

Ligne du temps et ArchéoBazar : deux nouveaux outils numériques pour rendre l’archéologie plus accessible

Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal, lance deux outils numériques sur la plateforme Archéolab.Québec. L’outil pédagogique ArchéoBazar et une nouvelle Ligne du temps interactive permettront de mettre en valeur le patrimoine archéologique québécois.

« CTRL+F », un nouveau balado technologique pour les 8 à 12 ans et leurs parents

« CTRL+F » est un nouveau balado pour les 8 à 12 ans et leurs parents. Proposé par Ubisoft et produit par La puce à l’oreille, cette série en six épisodes de 8 à 9 minutes a pour but d’intéresser les jeunes à la science et créer l’étincelle des métiers du futur.

Modification du régime pédagogique pour soutenir le personnel scolaire et favoriser la réussite des élèves du primaire et du secondaire

En raison du contexte actuel de pandémie et dans le but de faciliter et d'alléger la charge de travail du personnel scolaire, le ministère de l'Éducation a annoncé le 8 octobre une modification du régime pédagogique qui permettra de laisser davantage de place aux apprentissages et de favoriser ainsi la réussite éducative des élèves du primaire et du secondaire à travers le Québec.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Le biais de confirmation : levier de désinformation en temps de crise sanitaire

Dans le cadre de la série « Comment fabrique-t-on de l’information », fruit d'une collaboration entre l'Agence Science-Presse et l'École branchée, nous nous intéressons aujourd’hui au biais de confirmation. Zoom sur pourquoi sommes-nous portés à croire les fausses nouvelles. Indice : la faute revient en grande partie à notre cerveau!

Confinée… mais pas mes élèves!

« La nouvelle est arrivée par texto à l’heure de la récréation. Ma fille est positive à la COVID-19. Je dois quitter ma classe le plus vite possible et ne pas y revenir pour les 14 prochains jours. On se prépare depuis la rentrée à la possibilité que nos classes ferment, mais là, c'est le contraire! Comment assurer un minimum de stabilité à mes élèves? » Un témoignage de Julie Chandonnet.

Résultats de notre sondage de la rentrée sur les préoccupations des enseignants

À la rentrée, nous avons mené un grand sondage parmi nos lecteurs pour connaître leurs plus grands défis, particulièrement en lien avec le numérique. Notre rédactrice en chef dresse un bilan des réponses obtenues.

Et si on changeait l’école? Un forum sur l’école de demain en webdiffusion

Le 24 septembre prochain aura lieu à Paris l’événement « Et si on changeait l’école? », auquel on pourra assister de partout en webdiffusion. Destiné aussi bien aux parents qu’aux professionnels de l’éducation, ce rendez-vous donnera la parole aux pionniers de l’école de demain, à ceux qui, sur le terrain innovent et expérimentent pour faire évoluer la pratique pédagogique.

QUÉBEC, le 11 sept. 2020 /CNW Telbec/ – La situation globale demeurant maîtrisée deux semaines après la rentrée scolaire, le gouvernement du Québec annonce, en collaboration avec les autorités de santé publique, le retour des programmes particuliers et des activités parascolaires dans les centres de services scolaires où ils n’avaient pu reprendre en raison des mesures sanitaires. Le ministre de l’Éducation, M. Jean-François Roberge, et la ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine, Mme Isabelle Charest, en ont fait l’annonce aujourd’hui.

Concrètement, à compter du 14 septembre prochain, l’offre d’activités parascolaires, de concentrations et de projets particuliers, y compris les programmes Sport-études, Arts-études et le sport interscolaire, pourra être déployée de façon sécuritaire au sein du réseau scolaire. Rappelons que ces activités étaient déjà offertes dans plusieurs centres de services, moyennant le respect des groupes stables fermés.

Une approche ciblée et cohérente

Ce déploiement se fera en conformité avec les prescriptions sanitaires applicables et avec le système d’alertes régionales et d’intervention graduelle en matière de COVID-19, dévoilé plus tôt cette semaine par le ministre de la Santé et des Services sociaux, M. Christian Dubé.

Ainsi, les élèves d’écoles situées dans des régions considérées comme vertes ou jaunes pourront fréquenter jusqu’à deux groupes stables autres que leur groupe-classe principal dans le cadre de projets pédagogiques particuliers et d’activités parascolaires.

Pour prévenir la propagation du virus en leur sein, les écoles devront apporter des modifications au fonctionnement de leur offre de service et revenir aux groupes stables fermés si leur région d’appartenance devait passer à un palier d’alerte orange.

Elles devront également s’assurer en tout temps de la traçabilité des élèves en cas de contamination. Rappelons que ces directives s’appuient sur trois prémisses importantes : réduire les risques d’éclosion; faciliter les enquêtes épidémiologiques lorsque des cas de COVID-19 se déclarent; et minimiser les fermetures complètes d’écoles.

Cours à option et services professionnels pour les élèves vulnérables

Des élargissements ciblés sont également autorisés pour la prestation de services aux élèves vulnérables. Ainsi, les professionnels pourront regrouper, en petits groupes stables et dans le respect des mesures de distanciation physique applicables, des élèves venant de différents groupes-classes. Finalement, les élèves de 4e et 5e secondaire pourront suivre dans des groupes stables différents leurs cours à option qui sont des prérequis pour la poursuite de leur parcours scolaire. À noter que les cours à option et les services professionnels pour les élèves vulnérables sont valables, peu importe le palier d’alerte régional.

« Le bien-être des élèves est au cœur des préoccupations du gouvernement du Québec, tout comme leur santé et leur sécurité. Leur participation à un cours à option, à des projets pédagogiques particuliers et à des activités parascolaires contribue à la persévérance et à la réussite éducative de plusieurs d’entre eux. Les balises annoncées aujourd’hui permettront la reprise de nombreuses activités, notamment de programmes Sport-études, Arts-études et d’activités parascolaires, dans le cadre le plus sécuritaire qui soit. Maintenant, nous devons tous continuer de respecter les consignes sanitaires en tout temps, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’école. Nous avons tous un rôle à jouer pour nous assurer de maintenir une offre maximale de services pour nos jeunes, partout au Québec. »

Jean-François Roberge, ministre de l’Éducation

« Les activités parascolaires, les concentrations sportives et les programmes Sport-études permettent à nos élèves de se dépasser, contribuent à l’adoption d’un mode de vie sain et favorisent la motivation par rapport aux études. Je suis heureuse que la reprise des activités sportives et de loisir en milieu scolaire permette aux jeunes de renouer avec leurs passions. Ils ont collaboré de façon extraordinaire depuis le début de cette pandémie et je suis convaincue que, grâce à leur attitude positive, la reprise des activités se déroulera de façon sécuritaire. »

Isabelle Charest, ministre déléguée à l’Éducation et ministre responsable de la Condition féminine

« Les mesures mises en place visent avant tout à permettre aux élèves de diversifier leurs activités éducatives et sociales tout en respectant un minimum de stabilité dans le nombre de personnes qu’ils côtoient sur une base hebdomadaire, ce qui réduit les risques de transmission du virus. Il s’agit d’une approche qui leur garantit un meilleur équilibre de vie, tout en assurant leur sécurité et celle de l’ensemble de la communauté.»

Dr Richard Massé, conseiller médical stratégique de la Direction générale de la santé publique du ministère de la Santé et des Services sociaux

Lien connexe :

SOURCE Cabinet du ministre de l’Éducation

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

À propos de l'auteur

Communiqué
Communiqué
Les communiqués publiés sur Ecolebranchee.com sont ceux reçus à l'attention de info@ecolebranchee.com et correspondant à la ligne éditoriale. Le site se réserve le droit de ne pas publier tous les communiqués.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!