Mario Asselin : Valoriser les parcours scolaires différents

Dans ce Rendez-vous pédagogique de l’École branchée, Mario Asselin nous révèle ce qu’il ferait s’il était conseiller principal d’un ministre de l’Éducation au Québec.

L’effet direction : vouloir contribuer à amplifier l’effet enseignant

Bien qu'aucun lien clair entre le leadership de la direction et la réussite des élèves n'ait été démontré par la recherche, contrairement à l'important effet enseignant, les directeurs et directrices d'établissements scolaires peuvent tout de même avoir un effet indirect sur les élèves. Marc-André Girard nous en parle dans sa chronique Le Coin du directeur.

Hommage aux directions d’école

En cette Semaine québécoise des directions d’établissement scolaire, notre collaborateur Marc-André Girard rend hommage à ses pairs et souligne trois rôles incontournables qui font partie de leur quotidien bien inhabituel!

#Jesuisprof

« Quand la profession enseignante devient dangereuse parce qu'elle fait naître des êtres libres, capables de changer le monde pour le mieux, car dotés de la capacité de penser, plus que jamais, #JeSuisProf. » Une réflexion de notre collaborateur Marc-André Girard.

Les leçons de l’été 2020 à retenir pour l’éducation

[Dans l'oeil du directeur] Des plages de la Gaspésie à l'explosion de Beyrouth, en passant par les théories du complot lorsqu'on parle de COVID-19, les événements récents qui traduisent, pour la plupart, une mutation de notre société. Et si on en tirait des leçons pour faire muter à son tour l’éducation?

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

00:10:55

La conception universelle de l’apprentissage : avantages et défis

* En cette journée tragique pour l'Académie Sainte-Anne, petite soeur du Collège Sainte-Anne, qui a subi un important incendie la nuit dernière, nous sommes de tout coeur avec le personnel! * Nous avons rencontré Cathy Brazeau, directrice du développement pédagogique du Collège Sainte-Anne, afin de parler de conception universelle de l’apprentissage (CUA), une approche inclusive de planification de cours qui tient compte, en amont, des besoins de tous les apprenants.
00:08:24

Combiner apprentissages académiques et culinaires, c’est possible!

Marie-Claude Bernard, technicienne en nutrition et gestion alimentaire au Pavillon du Millénaire (CS des Rives-du-Saguenay), nous présente les ateliers et les projets visant à éduquer les jeunes à de saines habitudes de vie.
00:10:22

Varier l’enseignement de l’oral et dire adieu aux « Bonjour, je vais vous présenter mon exposé »

Julie Noël est conseillère pédagogique au Service national du RÉCIT, domaine des langues. Elle nous parle de différentes façons de varier l’enseignement de la compétence de communication orale pour sortir des formulations artificielles à la « Merci de m’avoir écouté! »!
00:08:49

Les saines relations entre collègues, pour trouver (et garder!) sa voie comme enseignante

Nancie Bouchard enseigne en 1re année à la CSDM. Convaincue qu’elle est une prof « bien ordinaire », elle nous parle de ce qui lui permet de garder sa flamme de l’enseignement jour après jour et d’oser se lancer dans la nouveauté : ses collègues.

Dans ce Rendez-vous pédagogique de l’École branchée, Mario Asselin nous révèle ce qu’il ferait s’il était conseiller principal d’un ministre de l’Éducation au Québec.

(texte par Audrey Miller)

Les « Rendez-vous pédagogiques de l’École branchée » sont des entretiens en baladodiffusion avec des acteurs du milieu scolaire d’ici et d’ailleurs. Dans cet épisode, notre collaborateur (et idéateur du concept) Marc-André Girard s’entretient avec M. Mario Asselin, blogueur et consultant en éducation bien connu dans le milieu scolaire québécois.

Dans cet entretien, M. Asselin raconte comment, en 2002, il a eu le mandat « d’une vie », c’est-à-dire celui d’une communauté religieuse qui lui a donné le feu vert, en tant que directeur au primaire, pour créer un programme à son gout! Dans ce programme, chaque enfant du 3e cycle du primaire avait son propre ordinateur portable, mais surtout, insiste-t-il, son propre site Web. Au cours de cette aventure, ils ont misé sur la publication de leurs travaux et réflexions sur le Web. D’ailleurs, « apprendre à publier » est encore aujourd’hui un concept qui lui est cher.

Au début de l’entretien, on lui demande ce qu’il ferait s’il devenait conseiller principal d’un ministre de l’Éducation au Québec. Il y va de plusieurs suggestions, dont celle de d’abord réunir les directeurs d’écoles afin d’identifier ce qui est impossible à faire en ce moment, mais qui changerait complètement leur milieu si ça devenait possible. En effet, il soupçonne qu’une grande partie des solutions aux problèmes du système vient des directions, qui ont un appétit pour faire évoluer leur milieu. Il y a même, selon lui, un momentum en ce moment, puisque les directions ont commencé à se faire entendre, ces dernières années, et qu’elles sont appuyées, notamment par les parents.

Aussi, il estime important de mettre en place des stratégies de dépistage chez les tout-petits, notamment pour le décrochage scolaire. Il parle de « rendre les chances plus égales », quel que soit le milieu.

À l’université, poursuit-il, « on ne parle pas assez de pédagogie ». Mario Asselin regrette une sorte de valorisation du silence à ce niveau.

Changer l’école, ajoute-t-il, c’est briser cette « ligne droite », ce « moule » qui forme un élève type, qui ne dérange pas trop. Pourtant, rappelle-t-il, dans la société, « sortir du cadre » est valorisé. « On en connait tous, des profs qui « préfèrent » (entre guillemets) les petits délinquants. » Le problème vient selon lui des structures : par exemple, dès qu’un enseignant veut sortir du « moule », il se fait rabattre par le système.

Le rôle des parents est aussi important. Le changement peut être favorisé par l’ouverture de l’école à leur voix, croit-il fermement.

L’entretien se termine en discutant de la fascinante attention qu’ont de nombreux jeunes pour les jeux vidéo. Mario Asselin est d’avis qu’on pourrait certainement s’en inspirer pour ajuster les tâches scolaires à un niveau motivant, mais proposant un bon défi. Cependant, comme « niveau » et « défi » n’ont pas la même connotation pour tous les apprenants, il faudra une culture scolaire qui valorise les parcours différents. Peut-être dans 20 ou 30 ans…?

> Attention, certains courtes parties de la piste audio sont brouillées. Malgré le désagrément à l’oreille, on comprend tout de même très bien les propos. Bonne écoute!

Valoriser les parcours scolaires différents

Mario AsselinMarc-André Girard s’entretient avec Mario Asselin
Consultant en éducation, blogueur et ancien directeur d’école

 

 

Psst!

La baladodiffusion peut être téléchargée comme on télécharge un morceau de musique, puis écoutée dans la voiture, par exemple, en se rendant au travail le matin ou au retour à la maison!

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!



À propos de l'auteur

Marc-André Girard
Marc-André Girard
Marc-André Girard est détenteur d’un baccalauréat en enseignement des sciences humaines (1999), d’une maitrise en didactique de l’histoire (2003) et d’une maitrise en gestion de l’éducation (2013). Il est actuellement doctorant en administration scolaire. Il s’est spécialisé en gestion du changement en milieu scolaire ainsi qu’en leadership pédagogique. Il s’intéresse également aux compétences du 21e siècle à développer en éducation. Il occupe un poste de direction à la Commission scolaire de la Rivière-du-Nord et donne des conférences sur le leadership en éducation, les approches pédagonumériques, le changement en milieu scolaire ainsi que sur la professionnalisation de l’enseignement. Il a participé à des expéditions pédagogiques en France, en Finlande, en Suède, au Danemark et au Maroc. En septembre 2014, il a publié le livre « Le changement en milieu scolaire québécois » aux Éditions Reynald Goulet et, en 2019, il a publié une trilogie portant sur l'école du 21e siècle chez le même éditeur. Il collabore fréquemment à L’École branchée sur les questions relatives à l’éducation. Il est très impliqué dans tout ce qui entoure le développement professionnel des enseignants et des directions d'école ainsi que l’intégration des TIC à l’éducation. En mars 2016, il a reçu un prix CHAPO de l’AQUOPS pour l’ensemble de son implication.