ANNONCE

L’école Camille-Vautour, grande lauréate du prix Ken Spencer

Chaque année, l’Association canadienne d’éducation (ACE) remet les prix Ken Spencer, récompensant des écoles mettant en place des projets valorisant l’engagement des élèves et la participation communautaire. C’est l’école francophone Camille-Vautour, du Nouveau-Brunswick, qui a remporté le premier prix cette année.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Marquer comme favori (0)

Chaque année, l’Association canadienne d’éducation (ACE) remet les prix Ken Spencer, récompensant des écoles mettant en place des projets valorisant l’engagement des élèves et la participation communautaire. C’est l’école francophone Camille-Vautour, du Nouveau-Brunswick, qui a remporté le premier prix cette année.

Les lauréats 2012-2013 du Prix Ken Spencer, remis chaque année par l’Association canadienne d’éducation (ACE), ont été dévoilés dernièrement. Parmi les quinze groupes d’éducateurs finalistes, répartis d’un bout à l’autre du Canada, sept ont été récompensés pour la mise en place d’un programme d’innovation au sein de leur école visant notamment l’engagement des élèves et la participation communautaire.

Cette année, le Studio PURE (Pédagogie Unique Renouvelée Entrepreneuriale) de l’école Camille-Vautour, à Saint-Antoine au Nouveau-Brunswick, a obtenu la première place du concours. Deux enseignants de cette petite école francophone accueillant des élèves de la maternelle jusqu’à la 8e année, Kevin Ouellette et Monique Saulnier, ont créé ce programme qui vise à accrocher les élèves par l’entrepreneuriat communautaire actif afin de contrer l’augmentation du nombre d’élèves désengagés qui avait lieu dans leurs classes.

Les élèves de 4e et 5e année participant au programme du Studio PURE expérimentent des concepts d’apprentissage mettant de l’avant les technologies, la différenciation, la participation citoyenne ainsi que des notions entrepreneuriales. Lors de la première année du programme, les élèves ont mis en œuvre et réalisé 23 projets interdisciplinaires dans la communauté et dans le Studio PURE. Ce dernier a d’ailleurs été aménagé pour les besoins en environnement d’apprentissage dynamique où l’on retrouve des sofas et des coins technologies qui ressemblent à des mini-laboratoires. Les élèves ont donc mené divers projets allant de l’organisation d’événements culturels en passant par la réalisation de bulletins de nouvelles multimédias. Des micro-entreprises et des partenariats communautaires font également partie de leurs réalisations, ce qui leur a permis d’être davantage impliqués dans la communauté et de devenir plus autonome.

Le programme, qui en est maintenant à sa deuxième année, démontre qu’en jouant un rôle positif et enrichissant dans leur collectivité, les élèves apprennent à se responsabiliser, à développer leur potentiel et à devenir des citoyens actifs.

Le prix Ken Spencer pour l’innovation en enseignement et en éducation a été mis en place grâce à la contribution de Ken Spencer, un administrateur de l’ACE, qui fait don chaque année des récompenses monétaires. Pour l’Association, le programme vise à « reconnaître et  diffuser des travaux innovateurs susceptibles de durer et d’être reproduits par d’autres, de favoriser les travaux portant sur le changement transformationnel dans les écoles et de fournir un profil d’innovation en classe aux conseils et commissions scolaires, aux écoles et aux médias ».

Vos commentaires

Pour commenter ce sujet et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Véronique Lavergne
Véronique Lavergne
Véronique est bibliothécaire à l'Université du Québec à Trois-Rivières et formatrice en technologie éducative auprès des futurs enseignants. Elle détient aussi un brevet d'enseignement de l'univers social au secondaire et collabore régulièrement avec l'organisme L'École branchée.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :