L’écoconception numérique : tenir compte des impacts du virtuel sur l’environnement

Est-il possible que les technologies éducatives et les contenus soient conçus dans un respect de la diversité humaine tout en minimisant leur empreinte écologique? Notre collaborateur Marc Tremblay s'intéresse à la question et en discute avec Kristen Girard, développeuse Web certifiée en Green-IT et spécialisée en « écoconception ».
Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :
English EN French FR

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) vont se glisser! 😉

Un nouvel élan pour OPEQ

Chaque année, OPEQ recueille des milliers d’appareils électroniques qui ont déjà eu une première vie dans des ministères fédéraux, provinciaux ainsi que des grandes entreprises. Des ordinateurs de bureau, des portables, des tablettes, des cellulaires et des imprimantes sont remis à niveau par une équipe de techniciens informatiques. - Publireportage

L’écoconception numérique : tenir compte des impacts du virtuel sur l’environnement

Est-il possible que les technologies éducatives et les contenus soient conçus dans un respect de la diversité humaine tout en minimisant leur empreinte écologique? Notre collaborateur Marc Tremblay s'intéresse à la question et en discute avec Kristen Girard, développeuse Web certifiée en Green-IT et spécialisée en « écoconception ».

Cool tools that teachers can use to keep students engaged

Some cool tools to help keep kids engaged and entertained.

Mozaïk-Portail : c’est simple!

Mozaïk-Portail est une plateforme de collaboration et de communication créée spécifiquement pour le milieu de l’éducation. Elle permet aux enseignants, aux parents, aux élèves, à la direction et aux intervenants de demeurer en contact facilement.[Reportage commandité]

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

CDSL : Repenser la pédagogie avec le Lieu des possibles

Communiqué - Le Collège Durocher Saint-Lambert a débuté la construction de son nouveau pavillon, le « Lieu des possibles », qui sera inauguré en 2021. Il sera conçu pour favoriser la création de ponts entre les communautés et le partage des ressources et d’expertise entre école, communauté, milieu des affaires et experts.

Les élèves utilisent la science des données pour prévenir la pollution causée par le plastique

Kids Code Jeunesse (KCJ) lance le Défi#jeunesse2030 afin d’introduire les jeunes à la science des données tout en adressant la véritable problématique de la pollution par le plastique.

Le MEES publie un guide à l’attention des enseignants pour démystifier l’usage pédagogique de la programmation informatique

En juillet 2020, le Ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES) a publié un guide explicatif destiné aux enseignants du préscolaire, du primaire et du secondaire, intitulé « L’usage pédagogique de la programmation informatique ». L'avez-vous vu?

Netlift lance un projet de mobilité écoresponsable pour plusieurs collèges privés du Québec

Programme en vue de réduire la congestion et les risques d'accidents reliés aux volumes importants d'auto-solo aux abords des établissements d'enseignement.

Par Marc Tremblay, consultant en accessibilité, B.A., CPACC (Certified Professional in Accessibility Core Competencies), président-fondateur Agence SAT, rédacteur en chef du blogue aidestechnos.com 

Mon souhait est de rendre les environnements numériques plus bienveillants, inclusifs et accessibles pour la diversité d’utilisateurs. Les technologies de l’information et de la communication peuvent être beaucoup plus que d’intérêt ludique, éducatif ou professionnel. Elles peuvent aussi être un vecteur important de participation sociale et de protection de l’environnement. Est-il possible que les technologies éducatives et les contenus soient conçus dans un respect de la diversité humaine tout en minimisant leur empreinte écologique?

Afin de soutenir la communauté des créateurs de contenus et développeurs de technologies en éducation, je me suis donné comme défi de rencontrer des professionnels du Web/numérique ayant développé une expertise en conception responsable : design inclusif, écoconception, accessibilité numérique. 

Prendre conscience des enjeux sociaux et environnementaux liés aux transformations numériques est la première étape pour révolutionner nos pratiques. C’est dans cet esprit que je vous présente Kristen Girard, développeuse Web, certifiée en Green-IT chez l’Agence Cherry-WEB, spécialisée en « écoconception ». 

Kristen Girard. Source : LinkedIn

Oui, oui UNE développeuse! Quand on parle de diversité, c’est aussi ce que je veux dire : les femmes sont encore trop rares dans le monde numérique. Kristen s’est intéressée à l’écologie des services numériques car l’écologie est l’une de ses valeurs personnelles. Il lui paraissait donc naturel que son travail soit en accord celles-ci. Voici un résumé de mon entretien avec elle.

Quels sont les impacts environnementaux et sociaux des services numériques tels qu’ils sont conçus généralement?

[Kristen] Les impacts sont énormes puisqu’ils sont évalués aujourd’hui à un peu + de 4 % des émissions de GES (gaz à effet de serre), ce qui équivaut à l’aviation! La plus grande source de pollution dans le numérique est la production des terminaux (montres connectées, ordinateurs portables, box Internet, smartphones, etc…) qui sont estimés au nombre de 8 par personne dans le monde. Viennent ensuite les datas centers, on rase parfois des espaces verts pour y mettre ces centres de données. Il faut aussi énormément d’électricité pour refroidir ces installations. 

Ce sont les plus gros maillons de la chaîne. L’impact sociétal n’est pas en reste, puisque l’on évalue à plus ou moins 40 000 enfants qui travaillent dans les mines en République Démocratique du Congo pour extraire le minerai nécessaire à la fabrication des terminaux utilisateurs. Mal ou non payés, cela profite aux plus grosses entreprises du monde, vendant toujours plus chers des smartphones et ordinateurs aux pays industrialisés.

Quelques définitions…

Avant d’aller plus loin, je lui ai demandé de définir quelques concepts pour aider à une meilleure compréhension. 

Conception responsable du numérique

[Kristen] La conception responsable consiste à créer un service numérique, un site Web par exemple, de manière plus « écologique ». Cela signifie que l’on va prendre en compte tout son cycle de vie lors de sa conception : naissance, but de sa création, vie et fin de vie, c’est-à-dire ce que l’on va faire du site lorsque sa présence sur Internet n’aura plus lieu d’être. Je réfère notamment à www.translucide.net, créé avec un minimum de code qui a un rendu très joli, tout en ayant une démarche responsable : moins de code = moins de données en ligne, un hébergement « propre » (énergies renouvelables), etc.

Sobriété numérique

[Kristen] La notion de sobriété numérique rejoint celle de conception responsable puisqu’il s’agit d’utiliser Internet ou de créer un service de manière plus simple, mais non moins intuitif et accessible.

Prenons l’exemple d’un internaute qui cherche une information et va sur un moteur de recherche tel que www.google.ca. Google répond à la demande de l’internaute, soit faire une recherche. 

À l’inverse, www.msn.com présente une foule d’informations reliées. Toutes ces données sont stockées quelque part, on a appelé des données en cliquant alors que l’on n’avait rien demandé. Les serveurs sont donc sollicités pour rien.

Technologie citoyenne

[Kristen] Je pourrais définir la technologie citoyenne comme la technologie qui répond aux besoins d’une personne tout en prenant en compte les conséquences sur sa santé, la vie de la personne ainsi que les enjeux sociétaux comme la rémunération juste d’une personne ayant créé cette technologie, par exemple.

Commun numérique

[Kristen] Le commun numérique pourrait être défini comme les technologies existantes qui sont nécessaires à tout le monde, comme par exemple : Internet.

Écoconception du numérique

[Kristen] L’écoconception du numérique, c’est rendre le numérique moins polluant en étudiant le cycle de vie d’un produit défini (site Web, application, logiciel, etc…) et en l’adaptant au fur et à mesure de la conception du produit.

Analyse du cycle de vie

[Kristen] L’analyse du cycle de vie d’un produit existe pour n’importe quel produit au monde. C’est tout simplement la prise en compte de sa naissance (donc sa raison d’exister), sa vie et sa fin de vie. Ceci demande de  répondre à la question : que va-t-on en faire lorsque l’on en n’aura plus besoin?

Quelles seraient les bonnes pratiques responsables de conception de produits et services numériques (applications pédagogiques, livres numériques, sites Web, etc)?

[Kristen] Il y a beaucoup de bonnes pratiques à connaître, et cela s’évalue au fur et à mesure de la conception d’un produit. Il faut surtout éviter le streaming ainsi que la diffusion de vidéos sur un site, utiliser des images à bonnes dimensions plutôt que de choisir des images animées telles que les GIF.

En effet, le streaming ou les GIF animés sollicite les serveurs pendant toute la durée du visionnage, ce qu’on appelle des « requêtes serveurs ». Comme cela reste en ligne (contrairement au téléchargement d’une vidéo sur son ordinateur), ces requêtes sont incessantes ce qui use prématurément les serveurs, exigeant ainsi un changement précoce et la consommation de plus de matériaux.

Quel est l’impact d’une conception responsable des services numériques?

[Kristen] Être conscient des enjeux permet de partir sur des modèles moins gourmands et plus respectueux de l’environnement et des humains.C’est une balance entre la grande utilité d’Internet et la conscience de l’environnement. Le Fairphone est un bon exemple, puisque ce téléphone mobile a fait l’objet d’une étude poussée lors de sa conception afin que les employés soient rémunérés justement et que le téléphone puisse être réparé facilement sans devoir le changer.

Pourquoi les créateurs de contenus et les développeurs de services numériques en éducation devraient-ils s’intéresser à l’écoconception?

[Kristen] Il est nécessaire de s’y intéresser dès le début d’une carrière dans les technologies de l’information, car ce sera un grand sujet de débat lorsque les ressources minières viendront à manquer, c’est-à-dire dans une à deux générations. Il faut donc agir maintenant.


Pour conclure, la posture de sobriété numérique est importante, car elle définit un ensemble de comportements vis-à-vis les acteurs du numérique (développeurs et utilisateurs) autour des valeurs d’inclusion sociale, de respect de la diversité humaine et de la biodiversité. Nous sommes tous responsables, de l’utilisateur aux créateurs de contenus, en passant par les développeurs et ceux qui enseignent les compétences numériques.

Vous voulez poursuivre votre réflexion sur le sujet? Kristen nous invite à lire le livre Sobriété Numérique, les clés pour agir de Frédéric Bordage, ainsi que Écoconception web : les 115 bonnes pratiques du même auteur, ouvrage davantage destiné aux développeurs. 

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

À propos de l'auteur

Collaboration spéciale
Collaboration spéciale
L'École branchée diffuse des textes provenant d'acteurs de la communauté éducative. Vous pouvez contribuer vous aussi! Profitez-en pour transmettre vos idées, parler d'un projet pédagogique vécu en classe, etc. Trouvez les détails dans le menu À propos / Soumettre un article.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!