Donner un pouvoir d’action aux enfants

À l’occasion du premier Congrès automnal en entrepreneuriat conscient, nous avons rencontré Sophie Nadeau-Tremblay, enseignante au primaire, enseignante ressource pour École en réseau et conseillère pédagogique pour Idée éducation entrepreneuriale. Elle nous partage sa passion pour la littérature jeunesse et l’entrepreneuriat conscient.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

À l’occasion du premier Congrès automnal en entrepreneuriat conscient, nous avons rencontré Sophie Nadeau-Tremblay, enseignante au primaire, enseignante ressource pour École en réseau et conseillère pédagogique pour Idée éducation entrepreneuriale. Elle nous partage sa passion pour la littérature jeunesse et l’entrepreneuriat conscient.

Texte par Alexane St-Amant Ringuette

Sophie a rapidement compris que la pédagogie par projet avait un impact positif sur la motivation des élèves. Dans cette entrevue, elle souligne que l’entrepreneuriat conscient lui permet de donner plus de profondeur et de durabilité à sa pédagogie. Passionnée par la littératie, elle fait vivre à ses élèves des projets qui sont signifiants et qui répondent à un besoin lié à la lecture ou à l’écriture.

Projet pédagogique ou projet d’entrepreneuriat conscient?

Sophie mise sur la métacognition et la prise de conscience liées à la réalisation d’un projet pour faire réfléchir l’élève à ses actions et le responsabiliser face à ses apprentissages et ses succès. C’est en utilisant un vocabulaire propre à l’entrepreneuriat conscient qu’on peut intégrer la culture et les compétences afin que l’enfant apprenne à mieux se connaître.

Si on attend d’être prêt, ça n’arrive jamais!

Les enseignants aiment être organisés, mais en entrepreneuriat, il ne faut pas trop planifier, car le projet corresponde aux idées et aux intérêts des élèves. Sophie précise toutefois qu’il faut garder en tête les objectifs d’apprentissage tout en restant assez flexible pour modifier son contenu lorsqu’une opportunité se présente.

Pour débuter, il ne s’agit pas de se lancer dans un projet de grande envergure, mais plutôt de se poser la question qu’est-ce que je fais déjà et qui pourrait être bonifié? Sophie propose de changer de posture et de transférer les responsabilités habituellement portées par l’enseignant aux élèves en leur faisant jouer différents rôles.

« L’entrepreneuriat ce n’est pas juste faire des projets, c’est engager les élèves dans des situations réelles, où ils ont un pouvoir d’action et de décision » – Sophie Nadeau-Tremblay

On vous invite à écouter cette entrevue pour découvrir les facteurs de succès et les retombées des projets d’entrepreneuriat conscient.

On vous invite aussi à participer à la deuxième édition du Congrès automnal qui se tiendra les 24 et 25 octobre au Centre des congrès de Lévis.

Réalisé avec le soutien de Carrefour Éducation
Carrefour éducation


Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l'École branchée!

Recevez l'École branchée | Hebdo ainsi que la programmation de nos services chaque semaine!



À propos de l'auteur

Stéphanie Dionnehttp://ecolebranchee.com/famille
Stéphanie Dionne est directrice du développement et des partenariats, animatrice et conférencière. Elle contribue au rayonnement des acteurs du milieu de l'Éducation et de son écosystème. De plus, elle accompagnement les parents, les enseignants et les intervenants dans une mentalité de coéducation afin de permettre aux jeunes de devenir des citoyens épanouis à l'ère du numérique.

Nos prochaines formations en direct