ANNONCE

Au-delà de l’apprentissage de la robotique

Les 28 février, 1er et 2 mars 2019 se tenait le Festival de robotique de Montréal au Stade Olympique. Lors de cette compétition régionale organisée par Robotique FIRST, c’est sous le thème de l’espace que les participants ont vécu une expérience hors du commun.

Publié le :

Classé dans :
ANNONCE

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Les 28 février, 1er et 2 mars 2019 se tenait le Festival de robotique de Montréal au Stade Olympique. Lors de cette compétition régionale organisée par Robotique FIRST, c’est sous le thème de l’espace que les participants ont vécu une expérience hors du commun.

L’École branchée a eu la chance de discuter avec Amani Mokdad, 14 ans, membre des Spartiates 3544. Cette équipe de robotique est constituée de jeunes de tous les âges de son école secondaire et soutenue par une équipe d’adultes, soit trois enseignants et deux mentors de chez Pratt et Whitney Canada.

Elle nous raconte :

Qu’est-ce qui t’a amenée à faire partie de l’équipe de robotique?

En secondaire 2, je faisais partie du club de Lego et j’avais déjà développé un intérêt pour la programmation et le travail d’équipe. J’ai joint l’équipe de robotique parce que les gens avaient de beaux commentaires sur le sujet et qu’il y avait plusieurs volets outre la programmation : marketing, mécanique et médias.

Comment s’est passée ton expérience à la compétition régionale?

Ça s’est bien passé. Notre robot a bien performé et nous sommes fiers du résultat. On a eu beaucoup de plaisir toute l’équipe ensemble, et c’était agréable d’échanger avec les autres équipes. Il y avait vraiment une belle ambiance.

Outre des habiletés en robotique, qu’est-ce que le club t’a permis de développer?

Ça m’a permis de développer l’esprit d’équipe, d’apprendre à déléguer les tâches : chaque équipier est important et contribue à l’équipe. Ça m’a aussi permis d’accomplir des choses que je ne me pensais jamais capable de faire avant. Ça me donne de l’espoir pour l’avenir et me permet de découvrir tout le potentiel que j’ai développé grâce à la robotique.

Qu’est-ce qui t’a le plus marquée lors de la compétition de la fin de semaine dernière?

Ce qui m’a le plus marquée dans la compétition, c’est le message en direct depuis la Station spatiale internationale par David St-Jacques. Ça m’a permis de prendre conscience de la chance que j’ai de faire partie de l’équipe et que c’est vraiment gros comme événement.

Un autre moment qui m’a marquée a été de constater à quel point les parents qui étaient venus nous visiter étaient heureux et fiers de leurs enfants. Ils étaient curieux de voir ce qu’ils avaient fait.

Les gagnants du Festival de robotique de Montréal se rendront à Détroit du 24 au 27 avril 2019 pour le Championnat mondial FIRST.


À propos de l'auteur

Julie R.-Bordeleau
Julie R.-Bordeleauhttp://apprendre.education
Ex-enseignante et maman d'une famille militaire de 4 garçons, Julie R-Bordeleau est accompagnante en apprentissages alternatifs et auteure. Elle adore découvrir de nouvelles ressources et approches pédagogiques et holistiques qui permettent à ses clients d’apprendre et se développer de différentes façons, selon leurs besoins. Son site web julierbordeleau.com, son infolettre et ses services sont dédiés aux adultes qui changent le monde chacun à leur manière, qu’ils soient parents-éducateurs, parents ou professionnels.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Des activités d’enrichissement pour les élèves à haut potentiel

Au Centre de services scolaire de Montréal (CSSDM), un nouveau service est mis en place pour répondre aux besoins spécifiques des élèves doués. Des formations sont offertes aux enseignants pour leur fournir des stratégies pédagogiques différenciées, adaptées aux besoins particuliers de ces élèves à haut potentiel. Parmi elles, plusieurs utilisent le numérique comme levier.

Initier des enseignants du Nunavik à la programmation informatique

Dans le cadre d’un projet de recherche, un groupe de pédagogues s’est récemment rendu au Nunavik, plus précisément à l’école Ajagutak de la Commission scolaire Kativik. L’objectif : sensibiliser les enseignants au potentiel pédagogique de la programmation informatique et leur faire vivre des activités en lien avec l’enseignement des sciences et des mathématiques. L’équipe témoigne de son expérience dans ce texte. 

Prix d’excellence de la FCSSQ 2022-2023 – La technologie, au service de la réussite : cinq centres de services scolaires se démarquent par leurs...

Communiqué - La Fédération des centres de services scolaires du Québec (FCSSQ) a souligné cinq projets remarquables initiés par certains centres de services scolaires. Ces organisations ont eu l'idée de recourir à la technologie comme élément clé de réussite. Découvrez ces projets maintenant.