Un salon du livre à l’école pour découvrir le plaisir de lire

Plusieurs écoles du Québec organisent chaque année des salons du livre à l’échelle de leur établissement et accueillent des auteurs qui viennent transmettre leur passion aux jeunes. Voici l’exemple d’une école secondaire qui a vécu une journée exceptionnelle le 23 avril dernier.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Plusieurs écoles du Québec organisent chaque année des salons du livre à l’échelle de leur établissement et accueillent des auteurs qui viennent transmettre leur passion aux jeunes. Voici l’exemple d’une école secondaire qui a vécu une journée exceptionnelle le 23 avril dernier.

De nombreux établissements estiment important de tenir une telle célébration du livre. Par exemple, l’école primaire St-Pierre-Claver de la CS de Montréal vivait le sien le 27 mars dernier. De plus, le 23 avril se déroulait la 12e édition du Salon du livre de l’École secondaire Otapi de Manawan. En plus de la vente de livre, des ateliers d’auteurs et un concours de dictée ont eu lieu lors de l’événement.

Durant tout l’après-midi, les cours ont été suspendus afin de permettre aux élèves de sillonner les allées et feuilleter les différents ouvrages se trouvant au gymnase de l’école. Sur place, des centaines de livres étaient en vente, allant des romans jeunesses aux biographies, en passant par les bandes dessinées et les ouvrages généraux. Plusieurs livres ont d’ailleurs trouvé preneur, mais l’objectif ultime était avant tout de faire découvrir le plaisir de lire. « C’est de notre devoir de donner le goût de lire à nos élèves, soulignait à juste titre le conseiller pédagogique de l’ÉSO lors de l’ouverture de l’événement. Le salon du livre est donc un excellent moyen d’y arriver. » Pour dynamiser l’événement, certains enseignants ont même effectué la lecture de poème sur un fond musical.

En matinée, les élèves ont été regroupés ce qui a permis à trois auteurs de présenter des ateliers littéraires. L’auteure Corinne de Vailly, Française d’origine ayant migré au Québec depuis 40 ans, a présenté quelques-uns de ses romans jeunesses en plus d’un atelier de lecture. Natasha Kanapé Fontaine, une jeune poète innue engagée, a relaté les motivations derrière ses œuvres et y même allée d’un slam, une forme d’art qui lui permet de transmettre directement ses textes. Étienne Poirier, auteur de 4 romans jeunesses, a quant à lui exposé le contenu de ses romans, dont trois racontent une histoire se déroulant en territoire atikamekw.

Plus tôt en semaine, tous les élèves ont réalisé une dictée en classe et les résultats accompagnés de prix ont été dévoilés lors de l’activité de l’après-midi.

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!
Avis Facebook pour l’UE! Vous devez vous connecter pour afficher et publier des commentaires FB!

Publicité par Google


À propos de l'auteur

Felipe Antaya
Poursuivant des études en technologie éducative, Felipe Antaya travaille depuis plusieurs années dans le milieu de l’éducation au niveau secondaire et collégial. Titulaire d’une maîtrise en études québécoises et d’un baccalauréat en philosophie, il a aussi œuvré dans le milieu des médias écrits.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l’École branchée

L‘École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!

Prochaines formations en direct