Des toutous imaginés par des petits et fabriqués par des grands

Des élèves de 5e secondaire de l’école secondaire Les Etchemins ont confectionné des toutous qui avaient été dessinés par des élèves de 1re année de l'école Plein-Soleil. Un projet qui a suscité de la fierté de part et d'autre.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

ANNONCE
Ajouter aux favoris (0)

Les élèves de 1re année de la classe de Mme Sylvie Bard, de l’école Plein-Soleil du Centre de services scolaire des Navigateurs, ont reçu une livraison bien spéciale il y a quelques semaines. L’automne dernier, ils avaient esquissé un toutou qu’ils aimeraient posséder. Et maintenant, ils tenaient dans leurs mains leur toutou, confectionné par des élèves de 5e secondaire de l’école secondaire Les Etchemins (ESLE), du même CSS.

« Cela fait quelques années que j’avais vu passer un projet semblable. J’attendais le bon moment pour le réaliser avec des élèves. Cette année, le contexte était favorable », explique Claudia Morin-Bégin, enseignante d’arts plastiques à l’ESLE. Ce sont ses 27 élèves du programme PRO 21, volet créatif, qui ont eu l’honneur de fabriquer les toutous et de s’initier à la couture du même coup.

Claudia connaissait Sylvie Bard, enseignante de 1re année, par l’entremise de sa mère; elle lui a donc proposé spontanément le projet l’automne dernier. « Après 30 ans d’enseignement, c’est un projet rafraîchissant qui s’est présenté à moi », dit l’enseignante. Au cours d’une séance, elle a d’abord présenté divers toutous à ses élèves et leur a parlé du processus de création derrière le produit final. Puis, elle a guidé ses petits élèves dans le dessin de leur futur toutou. « Il fallait qu’il y ait des détails, mais pas trop. Les élèves ont pu exercer leur motricité. »

Activité réalisée dans le respect des mesures sanitaires en vigueur au moment de sa réalisation

Processus de conception

Les dessins ont ensuite été remis aux élèves de Claudia. Ceux-ci avaient déjà l’occasion de se familiariser avec différents points de couture au préalable et de coudre un petit coussin. À partir du dessin, ils ont d’abord préparé un patron avec les différentes pièces nécessaires, puis découpé celles-ci dans de la feutrine aux couleurs des dessins. L’étape de la couture a ensuite débuté. En tout, 8 périodes ont été consacrées au projet et certains élèves ont aussi amené leur création à la maison pour la peaufiner.

« Mes élèves ont été très motivés par ce projet. Pour eux, c’était concret et motivant. Ils fabriquaient un toutou pour un enfant de leur région », indique Claudia.

C’est finalement à la mi-février que les élèves de Sylvie ont reçu leur toutou, accompagné de leur dessin original et du nom du couturier. « Leur sourire était beau à voir. Ça les a rendu fiers. »

Il s’agissait d’une première expérience pour les deux enseignantes. Elles ne ferment pas la porte à la répéter l’an prochain. Et qui sait, leur projet inspirera peut-être d’autres enseignants d’arts plastiques qui décideront d’initier leurs élèves à la couture, tout en offrant une création originale à des petits!

Toutes les images dans cet article sont une gracieuseté du CSS des Navigateurs. Découvrez d’autres images sur la publication Facebook.

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Martine Rioux
Après des études en communication publique, Martine a été journaliste pour différentes publications, avant de poursuivre sa carrière comme conseillère en communications interactives chez La Capitale, groupe financier, puis chez Québec numérique, organisme dont elle a pris la direction générale avant de faire le saut comme conseillère politique au cabinet du ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale. Elle est aujourd'hui rédactrice en chef adjointe et chargée de projets spéciaux à l'École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :