Sensibiliser les élèves du primaire à la littératie financière

0

L’équipe BIM de la Société GRICS a répondu à l’appel d’offre de l’Autorité des marchés financiers (AMF) dans le but de produire des tâches disciplinaires au primaire pour sensibiliser les élèves à la littératie financière. Ces 12 tâches sont disponibles gratuitement.

« Ce projet a débuté il y a deux ans, avec l’appel d’offre de l’AMF, et nous sommes heureux de présenter le résultat aux enseignants », explique Ann Quesnel, conseillère en technologie éducative à la Société GRICS, rencontrée à l’occasion du congrès de l’AQEP. Joanne Tremblay, édimestre de Carrefour-Éducation, renchérit: « D’ailleurs, ce sont les premières activités de la banque BIM accessibles à tout le monde ».

BIM (pour « banque d’instruments de mesure ») est une collection de situations d’évaluation qui favorisent l’évaluation des compétences et des connaissances, développée en collaboration avec les enseignants et les conseillers pédagogiques des commissions scolaires du Québec.

Les 12 tâches de littératie financière du programme « Mes sous, j’y vois » permettront aux élèves de développer leur compréhension des concepts d’épargne, de dépenses, de revenu, d’argent, de gain, de planification d’un budget, de troc et de rareté; de la différence entre désirs et besoins ainsi que des conséquences liées aux décisions financières, bonnes ou mauvaises.

Il y a 4 tâches par cycle, et elles sont disponibles en français et en anglais. Elles ont été conçues en collaboration avec Ekomini, les créateurs d’une géniale tirelire éducative. Branchez-la à votre ordinateur et les enfants ont accès à leur « banque virtuelle » et à des jeux favorisant l’apprentissage de l’épargne.

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement l'Hebdo de l'École branchée en ligne!



Audrey Miller est directrice générale et éditrice de L’École branchée. Détenant une formation de 2e cycle en technologies éducatives et un bacc en communication publique, elle a participé depuis 1998 à la mise sur pied de nombreuses initiatives destinées à stimuler le développement professionnel des enseignants en lien avec le numérique et l’innovation pédagogique, telles EdCamp Québec et les CréaCamps. Elle est vice-présidente de l'AQUOPS, secrétaire du conseil d’administration de l’Association Edteq, membre du comité #Francosphère de l'ACELF et chargée de projet chez Québec numérique.