Sensibiliser les élèves du primaire à la littératie financière

L’équipe BIM de la Société GRICS a répondu à l’appel d’offre de l’Autorité des marchés financiers (AMF) dans le but de produire des tâches disciplinaires au primaire pour sensibiliser les élèves à la littératie financière. Ces 12 tâches sont disponibles gratuitement.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

L’équipe BIM de la Société GRICS a répondu à l’appel d’offre de l’Autorité des marchés financiers (AMF) dans le but de produire des tâches disciplinaires au primaire pour sensibiliser les élèves à la littératie financière. Ces 12 tâches sont disponibles gratuitement.

« Ce projet a débuté il y a deux ans, avec l’appel d’offre de l’AMF, et nous sommes heureux de présenter le résultat aux enseignants », explique Ann Quesnel, conseillère en technologie éducative à la Société GRICS, rencontrée à l’occasion du congrès de l’AQEP. Joanne Tremblay, édimestre de Carrefour-Éducation, renchérit: « D’ailleurs, ce sont les premières activités de la banque BIM accessibles à tout le monde ».

BIM (pour « banque d’instruments de mesure ») est une collection de situations d’évaluation qui favorisent l’évaluation des compétences et des connaissances, développée en collaboration avec les enseignants et les conseillers pédagogiques des commissions scolaires du Québec.

Les 12 tâches de littératie financière du programme « Mes sous, j’y vois » permettront aux élèves de développer leur compréhension des concepts d’épargne, de dépenses, de revenu, d’argent, de gain, de planification d’un budget, de troc et de rareté; de la différence entre désirs et besoins ainsi que des conséquences liées aux décisions financières, bonnes ou mauvaises.

Il y a 4 tâches par cycle, et elles sont disponibles en français et en anglais. Elles ont été conçues en collaboration avec Ekomini, les créateurs d’une géniale tirelire éducative. Branchez-la à votre ordinateur et les enfants ont accès à leur « banque virtuelle » et à des jeux favorisant l’apprentissage de l’épargne.

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

Publicité par Google


À propos de l'auteur

Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Éditrice du magazine École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), elle s'intéresse particulièrement l'actualité liée au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias. Elle s'active à créer des ponts dans l'écosystème éducatif depuis 1999. Elle s'implique ces temps-ci notamment dans l'Association Edteq et en tant que membre du comité des communications de l'ACELF. Quand elle a du temps libre, elle est passionnée par ses enfants, ses lapins, les chevaux, le bon vin et... la programmation Web!

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l’École branchée

L‘École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!

Prochaines formations en direct