Se tenir debout pour améliorer l’apprentissage?

Y a-t-il un lien entre l’ergonomie des bureaux de classe et l’engagement scolaire des élèves? Oui, selon une équipe de chercheurs américains.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Y a-t-il un lien entre l’ergonomie des bureaux de classe et l’engagement scolaire des élèves? Oui, selon une équipe de chercheurs américains.

La classe d’apprentissage actif est une approche qui veut que les jeunes soient des acteurs engagés dans leur processus d’apprentissage. Pour ce faire, des méthodes pédagogiques actives impliquant les élèves, comme le travail d’équipe, la collaboration et le partage, sont utilisées. Les classes d’apprentissage actif peuvent être aussi aménagées de manière à favoriser ces approches pédagogiques, par exemple en plaçant le bureau de l’enseignant au centre de la classe et en regroupant les jeunes en ilots.

Dans le même esprit, voilà que des chercheurs américains se sont intéressés à l’ergonomie des bureaux de classe. Une étude intitulée « Les effets des bureaux assis-debout sur l’engagement scolaire : une étude exploratoire » a comparé l’engagement scolaire de groupes composés d’élèves de 2e, 3e et 4e année du primaire. Des groupes bénéficiaient d’un bureau de type assis-debout, des bureaux surélevés qui permettent à une personne de travailler debout ou assis sur un tabouret, selon sa préférence. D’autres groupes disposaient de bureaux traditionnels. Au total, 282 élèves ont été suivis pendant une année scolaire.

Selon les résultats des chercheurs, l’engagement scolaire des jeunes qui ont bénéficié d’un bureau assis-debout a été supérieur à celui de ceux qui avaient des bureaux plus traditionnels. L’engagement scolaire a été défini à l’aide de différentes variables, comme répondre à une question, lever la main ou participer à discussion. Selon Mark Benden, l’un des auteurs de l’étude, une des raisons expliquant cette hausse de l’engagement scolaire est que l’ergonomie des bureaux assis-debout permettrait d’être actif en réduisant la monotonie et en augmentant l’attention des jeunes.

Cette étude pourrait contribuer à corroborer les liens existant entre l’apprentissage actif, l’engagement scolaire et la réussite.

Pour voir des exemples de bureaux assis-debout qui ont été utilisés dans le cadre de l’étude, on peut consulter le site de cette entreprise.

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Dominic Leblanc
Diplômé en sociologie, Dominic Leblanc est conseiller pédagogique au Service des programmes et du développement pédagogique du Cégep régional de Lanaudière à L'Assomption.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :