L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE
0,00 $

Votre panier est vide.

« Détourner » les technologies pour développer la créativité

Détournez-vous les fonctions d’une application pour en faire un autre usage? Pouvez-vous développer la créativité des élèves en les incitant à le faire? Les conseillers pédagogiques Alexandre Lanoix et Maude Labonté, du service national du RÉCIT du domaine de l’univers social, ont proposé, lors du dernier colloque de l’AQUOPS, de réfléchir à des usages non conventionnels de plusieurs outils technologiques actuels afin d’ouvrir ses horizons.

Publié le :

Classé dans :
ANNONCE

Détournez-vous les fonctions d’une application pour en faire un autre usage? Pouvez-vous développer la créativité des élèves en les incitant à le faire? Les conseillers pédagogiques Alexandre Lanoix et Maude Labonté, du service national du RÉCIT du domaine de l’univers social, ont proposé, lors du dernier colloque de l’AQUOPS, de réfléchir à des usages non conventionnels de plusieurs outils technologiques actuels afin d’ouvrir ses horizons.

Le développement de la compétence TIC était au cœur de cette animation d’Alexandre Lanoix et de Maude Labonté, tous deux au service national du RÉCIT du domaine de l’univers social. Leur point de départ? Utiliser le détournement, cette réutilisation « par un artiste de slogans, d’images publicitaires et de campagnes de marketing pour créer une nouvelle œuvre portant un message différent » et le transposer aux outils technologiques utilisés en classe. En bref, il s’agit d’utiliser un logiciel pour en faire un usage qui n’était pas initialement prévu.

« Évidemment, on ne peut pas être en redéfinition (NDLR : l’une des étapes du modèle de référence SAMR en intégration pédagogique des TIC) tout le temps, précise Alexandre Lanoix. Mais il est justifié de se demander si la tâche qu’on demande à l’élève nous pousse vers la redéfinition. Le détournement technologique peut s’inscrire dans ce courant ».

Prônant par l’exemple, les animateurs ont choisi d’utiliser Pinterest, réseau social conçu pour collectionner des images provenant d’Internet, et d’en faire leur support de présentation. Pourquoi? Parce qu’il permet de juxtaposer des images fortes (correspondant aux visuels d’un diaporama) et d’inscrire une description (correspondant aux notes des présentateurs). En prime, Pinterest permet de rendre la présentation publique en plus recueillir les commentaires des participants, ce que ne permet pas un logiciel de présentation traditionnel. En éducation, Pinterest pourrait fort bien être utilisé pour créer des dossiers documentaires afin de rassembler, par exemple, des documents historiques utiles à une recherche.

Les deux animateurs ont proposé de « détourner » plusieurs outils technologiques pour répondre aux besoins des enseignants et des élèves. Par exemple, Google formulaire, un outil de sondage populaire, pourrait très bien devenir un lieu où les élèves déposent leurs données lors d’une recherche collective d’information. Thinglink, un outil simple d’annotation d’images, pourrait être utilisé pour concevoir une ligne du temps ou pour ajouter des précisions à une carte conceptuelle. WordPress, une plateforme de blogue, peut être utile pour diffuser un document, pour créer un fil de discussion sur un sujet historique à l’aide de sa fonction de commentaire et pour effectuer une recherche collective.

Les idées originales des animateurs et des participants ne manquent pas. Comment utiliser autrement des applications come Google Présentation, PowerPoint ou Tellagami? Le premier pour faire une analyse d’image collective et gribouiller sur l’image. Le second pour créer une bande dessinée avec une planche de 6 diapositives. Le dernier pour que l’avatar décrive une carte géographique ou une image placée en arrière-plan.

Le détournement technologique peut s’avérer une piste salvatrice lorsque vient de le temps de gérer une flotte d’appareils différents, par exemple si vous avez une classe BYOD (ou AVAN en français – pour Apportez Votre Appareil Numérique). En effet, en misant sur l’objectif pédagogique à atteindre plutôt que sur l’application à utiliser, les élèves pourront user de leur créativité pour parvenir à une solution qui impliquera sans doute un peu de détournement.

Et vous, comment détournerez-vous vos outils technologiques préférés pour répondre à votre intention pédagogique?

Pour consulter leur présentation sur Pinterest :
AQUOPS 2015 – Détournement technologique

À propos de l'auteur

Julie Beaupré
Julie Beaupré
Julie est conseillère pédagogique TIC au primaire et personne-ressource RÉCIT à la Commission scolaire des Affluents. Aussi, blogueuse ici et .

Vos commentaires

Pour commenter ce sujet et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

N’utilisez pas TikTok… mais inspirez-vous-en!

Le réseau social TikTok est un véritable phénomène auprès des jeunes. Bien que la plateforme soit des plus controversées et qu’elle soit interdite dans plusieurs milieux, impossible de l’ignorer. Comme éducateur, pourquoi ne pas s’inspirer de ce qui plait tant aux jeunes dans cet univers pour créer des situations d’apprentissage engageantes?

Vaincre le blues du retour à l’école après un congrès

Notre chroniqueur Marc-André Girard revient de sa participation au plus récent colloque de l’AQUOPS avec des idées pleins la tête, mais il a aussi peur de se faire rattraper par le quotidien scolaire avant d’avoir pu les réaliser. Comment mettre en pratique les idées recueillies au congrès et survivre aux aléas de la réalité?

L’École branchée au 41e colloque de l’AQUOPS

Le 41e colloque de l'Association Québécoise des Utilisateurs d’Outils technologiques à des fins Pédagogiques et Sociales (AQUOPS) se tiendra du 4 au 6 avril prochain au Centre des congrès de Québec. Participants, conférenciers et exposants ont rendez-vous pour assister à cet événement incontournable, dont le thème sera « Apprendre ensemble à l'ère du numérique ». L’équipe de l’École branchée sera bien active et présente plusieurs ateliers. Vous pouvez vous inscrire dès maintenant!

(Série) Nouveautés technos et autres fonctionnalités intéressantes… du côté de Google

Voici quelques nouveautés récentes repérées dans les outils Google.