Mettre l’emphase sur l’apprentissage, pas sur la technologie

0

Discuter des objectifs pédagogiques d’abord et avant tout, puis s’adjoindre des technologies qui permettront de les atteindre, voilà comment on envisage les choses au district scolaire de la région de Hampshire, dans le Massachussetts.

« Nous bâtissons des environnements d’apprentissage dignes du 21e siècle dans tous nos établissements », explique la directrice des technologies du district, Kim Florek, en entrevue à eSchool News. « Malgré cela, nous nous efforçons à ne pas parler de technologie, mais plutôt des moyens de rendre accessibles les ressources qui rendent les élèves actifs dans leur apprentissage, en utilisant des outils modernes. »

Par quoi cela se traduit-il? Amélioration de la bande passante pour Internet, infrastructure sans fil, équipement des classes en projecteurs interactifs et caméras documents, mise à disposition de chariots de portables et tablettes numériques, ainsi qu’un programme permettant aux élèves qui le désirent de louer un ordinateur portable au secondaire.

Évidemment, on reconnaît que tout cet équipement ne peut améliorer l’apprentissage sans un programme soutenu de développement professionnel pour les enseignants, qui passe notamment par une offre de cours donnant droit à des crédits universitaires.

Les effets bénéfiques ont été remarqués dans ce district scolaire plutôt rural. « Nous voyons bien que lorsque les élèves cessent les productions destinées uniquement à leur enseignant, leur niveau de motivation augmente drastiquement », renchérit Kim Florek.

S’il reste un défi à relever, qui semble être le même dans tous les milieux, c’est le temps. Donner le temps aux enseignants pour apprivoiser les nouvelles technologies ou leur trouver de nouveaux usages, ce n’est pas évident. Le district s’appuie cependant sur sa « Tech Team », formée de conseillers pédagogiques spécialistes de matière, pas uniquement de technologie. « Nous rêvons au jour où nous ne parlerons plus de technologie, car elle sera là, allant de soi, intégrée à tout le reste », conclut Mme Florek.

Pour en savoir plus, lisez l’article d’eSchool News, « Massachussetts district’s advice: focus on learning, not technology ».

Recevez chaque semaine l’actualité pédagogique que nous préparons pour vous dans notre Hebdo gratuit :



Audrey Miller est directrice générale et éditrice de L’École branchée. Détenant une formation de 2e cycle en technologies éducatives et un bacc en communication publique, elle a participé depuis 1998 à la mise sur pied de nombreuses initiatives destinées à stimuler le développement professionnel des enseignants en lien avec le numérique et l’innovation pédagogique, telles EdCamp Québec et les CréaCamps. Elle est vice-présidente de l'AQUOPS, secrétaire du conseil d’administration de l’Association Edteq et membre du comité #Francosphère de l'ACELF.