Meilleurs en mathématiques, moins bons en sciences et en lecture

Les élèves québécois de deuxième secondaire sont les meilleurs au pays en mathématiques, selon le rapport du Programme pancanadien d’évaluation 2010 dont les résultats ont été dévoilés hier.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Les élèves québécois de deuxième secondaire sont les meilleurs au pays en mathématiques, selon le rapport du Programme pancanadien d’évaluation 2010 dont les résultats ont été dévoilés hier.

On remarque que les filles, bien qu’ayant obtenu des résultats supérieurs à la moyenne nationale (513 contre 500) ont de moins bons résultats que leurs collègues masculins (523) en mathématiques.

La performance des jeunes québécois en sciences et en lecture est toutefois moins reluisante.

Lecture

En lecture, les jeunes Québécois arrivent en 7e place avec un score de 481 (la moyenne canadienne est de 500), à égalité avec ceux de l’Île-du-Prince-Édouard. Avec un score de 498, les filles devancent les garçons (471) dans cette matière. L’Ontario trône au sommet de la liste.

Pour le Québec, il s’agit d’une diminution importante. En 2007, la province était la championne en lecture avec un score de 538!

Dans l’ensemble du pays, « les données de 2010 (en lecture) suggèrent que le rendement global a quelque peu décliné par rapport à 2007, en particulier dans les systèmes scolaires francophones ».

Sciences

Avec un score de 486 (la moyenne canadienne est établie à 500), les élèves québécois se retrouvent au 9e rang au pays en sciences, à égalité avec le Manitoba. Les filles ont obtenu de meilleurs résultats que les garçons, soit 494 contre 483. La première place revient à ceux de l’Alberta.

Par ailleurs, on remarque que dans la plupart des provinces et territoires, les élèves fréquentant un « système scolaire de langue minoritaire ont obtenu des résultats en mathématiques supérieurs » aux autres. Le contraire a été constaté en lecture alors qu’on ne constate aucune différence importante en sciences.

Près de 32 000 élèves de 1600 écoles de partout au pays ont participé à l’évaluation. Ce programme a été créé par le Conseil des ministres de l’Éducation du Canada.

À lire aussi :

Apprentissage: le Canada en régression

Compréhension de l’écrit : les jeunes Canadiens parmi les meilleurs

La lecture et l’écriture pour favoriser la réussite des garçons

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

Publicité par Google


À propos de l'auteur

Nathalie Côté
Nathalie est journaliste. Ses thèmes de prédilection sont la famille, l’éducation, la santé, la consommation, l’environnement et les phénomènes sociaux. Elle collabore notamment au journal La Presse.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l’École branchée

L‘École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!

Prochaines formations en direct