« Les filles et les sciences, un duo électrisant ! » : point tournant du parcours professionnel de centaines de jeunes filles

La 21e édition de l’événement « Les filles et les sciences, un duo électrisant ! » se tiendra ce samedi à Québec et Rimouski, puis le 14 mars à Montréal. Cette journée vise à promouvoir les sciences et les technologies auprès des jeunes Québécoises de secondaire 2 à 4, afin de court-circuiter la pénurie de main d’œuvre féminine qui persiste au sein de ces industries.
Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :
English EN French FR

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) vont se glisser! 😉

Academos lance une campagne en littératie financière

(Communiqué) L’organisme Academos lance une campagne numérique visant à développer les connaissances financières des jeunes de 14 à 22 ans et à les intéresser aux bienfaits d’une saine gestion de leurs finances personnelles, en collaboration avec Desjardins et Finance Montréal.

Ligne du temps et ArchéoBazar : deux nouveaux outils numériques pour rendre l’archéologie plus accessible

Pointe-à-Callière, cité d’archéologie et d’histoire de Montréal, lance deux outils numériques sur la plateforme Archéolab.Québec. L’outil pédagogique ArchéoBazar et une nouvelle Ligne du temps interactive permettront de mettre en valeur le patrimoine archéologique québécois.

« CTRL+F », un nouveau balado technologique pour les 8 à 12 ans et leurs parents

« CTRL+F » est un nouveau balado pour les 8 à 12 ans et leurs parents. Proposé par Ubisoft et produit par La puce à l’oreille, cette série en six épisodes de 8 à 9 minutes a pour but d’intéresser les jeunes à la science et créer l’étincelle des métiers du futur.

Modification du régime pédagogique pour soutenir le personnel scolaire et favoriser la réussite des élèves du primaire et du secondaire

En raison du contexte actuel de pandémie et dans le but de faciliter et d'alléger la charge de travail du personnel scolaire, le ministère de l'Éducation a annoncé le 8 octobre une modification du régime pédagogique qui permettra de laisser davantage de place aux apprentissages et de favoriser ainsi la réussite éducative des élèves du primaire et du secondaire à travers le Québec.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Pear Deck pour ajouter de l’interactivité à vos présentations

Pear Deck rend vos diapos de présentation (Google Slides, PowerPoint ou en ligne) interactives pour que les élèves puissent participer plus activement à partir de leur propre appareil, en plus d'offrir un tableau de bord très utile à l'enseignant.

La rafale de nouvelles brèves – semaine du 23 octobre

Vous les attendiez impatiemment, voici les brèves de la semaine! On parle de : retour sur le CréaCamp d'aujourd'hui, On sème la lecture, une mine d'apps et d'astuces, les nouvelles d'octobre du RÉCIT, les vignettes de pédagogie active, enseigner : ça me parle, Répertoire culture-éducation, des trousses pédagogiques par les Explorateurs et les Débrouillards. Bonne lecture!

Google Jamboard, une petite merveille pour enseigner à distance

Jamboard est le tableau blanc de la famille Google. Voici comment on peut en bénéficier pour l'enseignement à distance et la collaboration.

L’effet direction : vouloir contribuer à amplifier l’effet enseignant

Bien qu'aucun lien clair entre le leadership de la direction et la réussite des élèves n'ait été démontré par la recherche, contrairement à l'important effet enseignant, les directeurs et directrices d'établissements scolaires peuvent tout de même avoir un effet indirect sur les élèves. Marc-André Girard nous en parle dans sa chronique Le Coin du directeur.

La 21e édition de l’événement « Les filles et les sciences, un duo électrisant ! » se tiendra ce samedi à Québec et Rimouski, puis le 14 mars à Montréal. Cette journée vise à promouvoir les sciences et les technologies auprès des jeunes Québécoises de secondaire 2 à 4, afin de court-circuiter la pénurie de main d’œuvre féminine qui persiste au sein de ces industries.

L’événement « Les filles et les sciences, un duo électrisant ! » est une présentation d’Hydro-Québec et de la Fondation Alcoa. Cette journée d’activités, à laquelle prennent part plus de vingt-cinq organisations et établissements d’enseignement, vise à promouvoir les sciences et les technologies auprès des jeunes Québécoises de secondaire 2 à 4, afin de court-circuiter la pénurie de main d’œuvre féminine qui persiste au sein de ces industries. 

Ce rendez-vous, marque un point tournant dans le parcours professionnel de centaines de jeunes filles chaque année. Il se tiendra le 22 février, en simultané à Québec (Université Laval, Pavillon Vachon) et à Rimouski (Université du Québec à Rimouski), puis à Montréal (Polytechnique Montréal), le 14 mars.

Des porte-parole allumées

Il y a vingt ans, une douzaine de femmes parmi lesquelles des scientifiques, des ingénieures, des professionnelles et des professeures, ont décidé d’unir leurs forces afin de pallier la sous-représentation féminine dans les secteurs scientifique et technologique. C’est ainsi qu’à germé l’idée de concevoir un événement annuel visant à démystifier ces univers professionnels auprès des étudiantes du secondaire. Deux décennies plus tard, les femmes manquent toujours à l’appel dans ces domaines. Le gouvernement du Québec soutient d’ailleurs divers programmes et initiatives visant à réduire l’écart entre les hommes et les femmes dans les sciences, les technologies, l’ingénierie et les mathématiques. « Plus que jamais, on entend parler de la place des femmes et nos efforts pour abolir les clichés et atteindre l’équité commencent à porter fruit. Il ne faut pas baisser les bras, c’est un travail de longue haleine » note Nancy Rancourt, ingénieure et présidente du comité organisateur.

Chaque année, des femmes de carrière au parcours inspirant s’associent à l’événement afin de permettre aux jeunes filles de se projeter dans ces métiers à prédominance masculine. La 21e édition compte parmi ses porte-parole Mme Julie Sbeghen, directrice approvisionnement en électricité à Hydro-Québec. « Si j’ai choisi de m’impliquer en tant que porte-parole des journées « Les filles et les sciences, un duo électrisant ! », c’est parce que je suis convaincue que c’est en vivant de telles expériences qu’elles pourront mieux connaître et démystifier le domaine scientifique, découvrir ce qui les anime et j’espère, leur donner le goût d’aller en sciences pour être celles qui influenceront les avancées scientifiques de demain », souligne Mme Sbeghen. 

La développeuse web front-end et passionnée du code Sarah-Jeanne Desrochers est aussi ambassadrice de cette édition. Elle souhaite contribuer à faire connaitre cette journée d’activités à laquelle elle prenait part en tant qu’étudiante, il y a 18 ans. « À treize ans, j’y étais. Je me souviens de l’atmosphère électrisante de cette salle remplie de femmes venues nous parler de ce qui les passionne », se remémore-t-elle. « C’est bien difficile de s’intéresser aux probabilités ou à la loi de Newton quand on ne sait pas trop ce qu’on veut faire dans la vie. Mais lorsqu’on s’intéresse aux changements climatiques ou aux jeux vidéo, ces deux notions deviennent tout à coup des outils ayant une application bien concrète. »

Un concept remanié

La Zone Découverte devient l’élément phare de l’événement à Montréal et sera ouverte de 9h00 à 11h45 et de 12h30 à 15h00. Plus de vingt-cinq organisations et établissements d’enseignement sont réunis dans cet espace qui s’apparente à un salon carrières.  

De plus, outre les élèves de 2e et de 3e secondaire, les jeunes filles de 4e secondaire sont conviées à la fête cette année. « Les filles et les sciences, un duo électrisant ! » est le seul événement du genre à se dérouler en milieu universitaire. Soulignons que le contenu et l’horaire de l’événement diffèrent légèrement, d’une ville à l’autre.

En plus de permettre aux participantes de réfléchir aux stéréotypes qui influencent leurs choix d’études, l’événement leur offre une occasion de découvrir des formations et des carrières valorisantes, de participer à des ateliers et d’échanger avec des femmes de carrière inspirantes. L’événement comporte plusieurs volets parmi lesquels des mini-ateliers interactifs, des démonstrations, de même qu’un panel de discussion auquel prennent part des intervenantes et des étudiantes des milieux scientifique et technologique. Un défi collectif visant à sensibiliser les participantes à l’avenir de nos transports sera également proposé. 

Enfin, le vulgarisateur scientifique Yannick Bergeron présentera son spectacle de chimie explosif dans le cadre des éditions de Rimouski et de Montréal cette année, alors que du côté de Québec, c’est le biochimiste et animateur Martin Carli qui en mettra plein la vue aux participantes.

En statistiques 

Selon les données les plus récentes du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement Supérieur (2018-2019), sur les 52 810 étudiants ayant choisi un programme d’études universitaire en Sciences appliquées (design industriel, génie, géodésie, informatique, etc), les femmes représentent une mince proportion de 24 %. Heureusement, le vent a tourné dans certains domaines comme la géologie, avec 53 % de femmes et 47 % d’hommes. À l’échelle mondiale, selon les données de l’UNESCO (2014-2016), le taux de scolarisation des filles est particulièrement faible dans les domaines des technologies de l’information et des communications (3 %), des sciences naturelles, des mathématiques et de la statistique (5 %) et dans les domaines de l’ingénierie, de la fabrication et de la construction (8 %). 


Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

À propos de l'auteur

Communiqué
Communiqué
Les communiqués publiés sur Ecolebranchee.com sont ceux reçus à l'attention de info@ecolebranchee.com et correspondant à la ligne éditoriale. Le site se réserve le droit de ne pas publier tous les communiqués.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!