ANNONCE
L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE

« La formation à distance aura toujours sa place »

Ce n’est pas parce que la majorité des élèves ont repris le chemin de l’école que l’enseignement à distance n’est plus à l’horaire pour certains jeunes. Nous avons rencontré (virtuellement) Nathalie Angers et Étienne Roy, du Service national du RÉCIT de la formation à distance (RÉCIT FAD), pour en discuter.

Publié le :

Classé dans :

Ce n’est pas parce que la majorité des élèves ont repris le chemin de l’école que l’enseignement à distance n’est plus à l’horaire pour certains jeunes. Nous avons rencontré (virtuellement) Nathalie Angers et Étienne Roy, du Service national du RÉCIT de la formation à distance (RÉCIT FAD), pour en discuter.

« L’enseignement à distance répond à de véritables besoins, qui étaient présents avant la pandémie et qui continueront de l’être. Oui, nous avons senti un soulagement collectif lors de l’annonce du retour à l’école en présentiel. Cependant, n’oublions pas que la formation à distance est pertinente pour une certaine clientèle », fait valoir Étienne Roy.

Les élèves sportifs de haut niveau, les jeunes artistes, les enfants hospitalisés ou en convalescence pendant de longues périodes et même certains jeunes qui sont atteints de troubles de comportements ou mentaux sont tous des exemples concrets. La formation à distance peut aussi permettre aux écoles d’offrir une plus grande diversité de cours à leurs élèves.

« La pandémie aura permis de faire des pas de géants pour organiser l’enseignement à distance au niveau primaire et secondaire. Ces acquis sont là pour rester et doivent permettre de mieux répondre aux besoins particuliers de certains élèves », croit-il.

Projet-pilote en préparation

Au cours de la prochaine année scolaire, l’équipe du RÉCIT FAD sera d’ailleurs en appui au ministère de l’Éducation du Québec qui a lancé un appel à projets pour poursuivre l’expérimentation de l’enseignement à distance dans certains contextes. 

Rappelons qu’au Québec, la Loi sur l’instruction publique (article 459.5.3) ne permet pas l’enseignement à distance. Celui-ci a été exceptionnellement autorisé par le gouvernement en raison des mesures d’urgence sanitaire en vigueur dans la province.

Une première sélection de projets est en analyse et pourra débuter dès l’automne. Déjà, au cours de la dernière année scolaire, du matériel a été déployé dans les écoles primaires (au moins une classe par école) et secondaires afin de permettre l’enseignement comodal (une formule selon laquelle des élèves sont en classe et d’autres suivent le cours à distance en même temps). Nous vous reparlerons certainement de ces projets.

Les cours de sanction à distance

Bien avant que la COVID-19 fasse son apparition, le RÉCIT FAD et d’autres services nationaux du RÉCIT étaient déjà en action afin de préparer des versions à distance des cours de sanction du secondaire (les cours obligatoires pour obtenir son diplôme d’études secondaires).

« Bien que le projet ait été quelque peu ralenti par la pandémie, les équipes gardent le cap », indique Nathalie Angers. Déjà, le cours d’histoire du Québec et du Canada de 4e secondaire est offert aux centres de services scolaires.

Pour dispenser ces cours en ligne, c’est la plateforme Moodle qui a été choisie. Le RÉCIT FAD se consacre d’ailleurs en priorité à l’adaptation de cet environnement numérique d’apprentissage, qui était principalement utilisé au niveau universitaire, afin qu’il réponde mieux aux besoins des enseignants et élèves du secondaire.

Différents ajouts ont été faits, comme un tableau de bord de l’enseignant (Apprentimètre) qui permet de suivre plus facilement la progression des apprenants, un éditeur de circuits électriques, un cahier de traces, la prise de photo de démarches mathématiques, etc. Tous ces ajouts bénéficieront d’ailleurs à l’ensemble des utilisateurs de Moodle étant donné qu’il s’agit d’une plateforme ouverte.

Ceci dit, les deux responsables du RÉCIT FAD tiennent à préciser que tous les cours de sanction offerts dans Moodle pourront très bien aussi être utilisés en mode présentiel, hybride ou à distance, afin de répondre à différents besoins dans les écoles.

Des microformations à venir

Finalement, le RÉCIT FAD présente des microformations sous forme de fiches pédagogiques sur le thème de l’alternance classe-distance. Ces fiches permettent de répondre à des questions exprimées par les enseignants sur des sujets tels que le continuum classe-distance, la rétroaction, la pédagogie inclusive, la relation avec la famille, le matériel pédagogique autoportant, etc.

Des webinaires accompagneront chaque fiche et seront disponibles sur le site Campus RÉCIT au cours de l’automne 2021.

À propos de l'auteur

Martine Rioux
Martine Rioux
Martine Rioux est rédactrice et gestionnaire de projets d’éditions numériques. Au fil de ses expériences, elle a développé une solide expertise en lien avec la transformation numérique dans divers secteurs d’activités (éducation, culture, administration publique, etc.). Elle maîtrise les subtilités de l’univers numérique, ses enjeux, ses possibilités et sait les vulgariser en deux clics de souris. Elle est notamment rédactrice en chef des médias de l’École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Le CSS de la Riveraine est partenaire de ChallengeU!

Communiqué - ChallengeU annonce que le Centre de services scolaires de la Riveraine se joint à ses partenaires. Grâce à ce partenariat, le centre accélère le développement de son offre de services en formation à distance et étend celle-ci à de nouveaux élèves.

EdTech : Wooclap dépasse le cap des 50 millions d’utilisateurs

Communiqué - Wooclap, la plateforme de pédagogie interactive, vient d'atteindre le cap des 50 millions d’utilisateurs. À travers le monde, enseignants et formateurs l'utilisent en cette rentrée pour rendre l'apprentissage plus efficace, désormais aidés de l'intelligence artificielle.

1 appareil par élève au CSS des Premières-Seigneuries : un projet devenu réalité

Lors du congrès 2023 de l’AQUOPS, Sylvie Perron et Genevière St-Arnaud-Gaboury, professionnelles à la pédagogie numérique au CSS des Premières-Seigneuries (CSSPS) ont présenté leur modèle d'intégration du numérique 1:1 (un appareil pour un élève). Un projet dont les racines remontent au milieu des années 2010 et qui a véritablement pris son envol en 2021.