ANNONCE
L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE

Une année scolaire humanisante (ou l’éloge de l’inachevé)

Notre collaborateur Marc-André Girard revient sur la fin de l'année scolaire 2020-2021 et formule un souhait pour l'année 2021-2022. La résilience, la flexibilité, la solidarité deviendront-elles des valeurs au centre des pratiques pédagogiques?

Publié le :


En juin dernier, nous étions nombreux à proclamer qu’une année scolaire interminable s’était finalement terminée. Plusieurs de mes collègues enseignants ou à la direction prétendaient quitter pour les vacances estivales avec le sentiment du devoir accompli. En toute honnêteté, à ce moment, je ne partageais pas leur enthousiasme. Je trouvais que des possibles étaient demeurés sur la table au profit de l’urgence et de tâches connexes qui étaient devenues trop importantes.

J’aurais aimé amener mon équipe ailleurs, mettre en valeur ce que je sais faire de mieux, mais les besoins étaient alors tout autres. Bref, en juin, j’étais plutôt animé du sentiment du devoir inaccompli. Je voulais écrire ce texte et ainsi faire l’éloge… de l’inachevé.

Or, j’ai longuement hésité avant d’écrire ce texte et, avec un peu de recul, j’en viens à la conclusion que, contrairement à mes premières réactions, nous avons accompli de grandes choses dans nos écoles au cours de la dernière année scolaire.

Dans les faits, nous avons travaillé sur ce qui compte vraiment : l’éducation. Oui, je distingue l’éducation de ce sur quoi nous mettons trop souvent l’accent : l’instruction. Dans nos écoles, tout est mis de l’avant pour faire en sorte que nos élèves retiennent des savoirs et qu’ils développent des compétences disciplinaires. Dans cette perspective, l’instruction, c’est apprendre quelque chose de quelqu’un.

L’éducation, quant à elle, est beaucoup plus large : elle comprend le développement de l’enfant dans sa globalité, en mettant l’accent sur ce qui n’est pas nécessairement au programme et qui contribue à le faire grandir aussi.

Les compétences humaines et celles du 21e siècle

Ainsi, les compétences humaines et celles du 21e siècle ont été mises en valeur. Par exemple, les jeunes ont appris à collaborer encore plus étroitement qu’avant, et ce, dans des contextes différents. Parfois, il y avait la collaboration en classe, mais il fallait aussi tenir compte du fait qu’un camarade pouvait être absent ou que la classe pouvait être fermée.

Nous avons aussi développé la tolérance à l’ambiguïté chez les élèves (et chez chacun de nous, avouons-le!) en les aidant à accepter les situations qui nous sont imposées et ainsi accepter à vivre dans un monde en changement. Ces changements menacent certainement la fameuse routine, mais en même temps, ils sont porteurs d’opportunités.

D’ailleurs, ces opportunités ont propulsé le potentiel créatif de chacun de nous. Nous avons été nombreux à user de créativité pour mener divers projets à bien, à mobiliser élèves, parents et autres collègues pour qu’ils utilisent les ressources pédagonumériques comme levier d’innovation.

Les fameuses ressources pédagonumériques

À cet égard, il est difficile de passer sous silence à quel point les ressources pédagonumériques se sont imposées d’elles-mêmes comme outils incontournables dans la poursuite du parcours scolaire des élèves en temps de pandémie.

Le numérique aura, entre autres, servi d’outil de communication, d’enseignement, de rétroaction, d’évaluation, de collaboration. Il a servi à soutenir les élèves dans leur progression vers la réussite. Il a aussi fait naître de nouvelles collaborations entre les enseignants. Ces gestes d’entraide spontanés auront fait toute la différence pour donner confiance aux enseignants plus hésitants envers le numérique, pour leur permettre de transformer, à leur tour, leurs pratiques pédagogiques.

L’année qui a tout changé

L’année scolaire 2020-2021 passera à l’histoire comme ayant été l’année de la pandémie, l’année de la discontinuité, de la fracture entre qui nous étions en tant qu’éducateurs, ce qu’étaient nos établissements scolaires et ce que nous sommes appelés à devenir. Cela aura surtout été l’année de l’éducation humanisée, humanisante, celle plaçant durablement nos élèves au centre de nos préoccupations.

Ainsi, est-ce une année à oublier? Non. Nous avons appris beaucoup plus sur ce qui compte vraiment : les humains, leur vulnérabilité, leur résilience, leur flexibilité, leur capacité à s’adapter et leur solidarité. Je souhaite maintenant que l’on continue d’être une préoccupation constante dans nos milieux.

À propos de l'auteur

Marc-André Girard
Marc-André Girard
Marc-André Girard est détenteur d’un baccalauréat en enseignement des sciences humaines (1999), d’une maitrise en didactique de l’histoire (2003), d’une maitrise en gestion de l’éducation (2013) et d’un doctorat en éducation (2022). Il s’est spécialisé en gestion du changement en milieu scolaire ainsi qu’en leadership pédagogique. Il s’intéresse également aux compétences du 21e siècle à développer en éducation. Il occupe un poste de direction dans une école publique et donne des conférences sur le leadership en éducation, les approches pédagonumériques, le changement en milieu scolaire ainsi que sur la professionnalisation de l’enseignement. Il a participé à des expéditions pédagogiques en France, en Finlande, en Suède, au Danemark et au Maroc. En septembre 2014, il a publié le livre « Le changement en milieu scolaire québécois » aux Éditions Reynald Goulet et, en 2019, il a publié une trilogie portant sur l'école du 21e siècle chez le même éditeur. Il collabore fréquemment à L’École branchée sur les questions relatives à l’éducation. Il est très impliqué dans tout ce qui entoure le développement professionnel des enseignants et des directions d'école ainsi que l’intégration des TIC à l’éducation. En mars 2016, il a reçu un prix CHAPO de l’AQUOPS pour l’ensemble de son implication. Il est récipiendaire de la bourse Régent-Fortin 2022 octroyée par l’ADERAE pour la contribution importante de ses études doctorales au développement de la pratique et des savoirs en administration de l’éducation.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

L’École branchée fait son retour sur l’année 2023-2024 et annonce les nouveautés prochaines

En plus de lancer son Grand débrouillage le 5 juin dernier, l'École branchée a tenu son événement de fin d’année en formule webinaire, réunissant son équipe avec des leaders du milieu scolaire à travers le Canada, et même d’ailleurs dans la francophonie, pour discuter d'enseignement à l'ère du numérique. Le tout a aussi permis de présenter les services et ressources de l’organisme pour faire rayonner et accompagner le milieu scolaire. Retour.  

Téléphone intelligent à l’école : l’interdiction n’est pas l’unique solution

Luc Bonneville et Diane Riddell, de l'Université d'Ottawa, signe ce texte dans lequel ils s'expriment sur la tendance à vouloir interdire les téléphones intelligents dans les écoles. « Dans la mesure toutefois où le téléphone intelligent est désormais un outil privilégié de socialisation et de mise en commun chez les jeunes, son interdiction devrait faire l’objet d’un débat éclairé et nuancé. La volonté de faire de nos écoles des espaces-temps complètement opaques à tout autre temps social n’est peut-être pas réaliste ni souhaitable. »

Revoyez le premier webinaire de la série Leaders à l’ère du numérique : Un sport d’équipe!

Alimenter votre Vision Innovante et Pédagogique : telle était l’intention du webinaire du 23 avril dernier, premier de la série « Leaders à l’ère du numérique : Un sport d’équipe », une collaboration École branchée et escouadeÉDU. Revoyez les pistes de réflexion et exemples proposés par les animateurs aux participants afin qu’ils puissent mieux atteindre leurs objectifs professionnels et organisationnels.