Finissez l’année en beauté en participant à edcamp Québec le 15 mai

L’année 2014-2015 aura été riche en découvertes pour votre classe et vous? Vous avez commencé à développer votre réseau personnel d’apprentissage ou vous voulez vous mettre au défi de le faire dès maintenant? Participez à edcamp Québec pour trouver tout le soutien dont vous avez besoin.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

L’année 2014-2015 aura été riche en découvertes pour votre classe et vous? Vous avez commencé à développer votre réseau personnel d’apprentissage ou vous voulez vous mettre au défi de le faire dès maintenant? Participez à edcamp Québec pour trouver tout le soutien dont vous avez besoin.

Un edcamp, c’est une journée de développement professionnel réellement axée sur vos propres besoins. Pour une fois, ce n’est pas qu’un souhait. Apportez-y vos préoccupations, questions, réflexions, et partagez-les avec les autres participants. Vous y trouverez des personnes qui n’hésiteront pas un instant à vous soutenir.

Un edcamp, c’est une réunion de passionnés des TIC en éducation ET de débutants, curieux ou même sceptiques. C’est une rencontre de partage autour des intérêts de ses participants. Les sujets varient d’une année à l’autre, d’une heure à l’autre. En fait, on ne sait même pas aujourd’hui de quoi on parler le 15 mai : les participants le décideront ensemble, le matin, en arrivant. Cela vous semble chaotique et peu organisé? Pourtant, ça marche : edcamp Québec en sera à sa 3e édition. Et il n’est pas le seul : le Québec fourmille d’initiatives en ce genre. Ainsi, Montréal, la Beauce, Saint-Jérôme, l’Université du Québec en Outaouais et la CS Eastern Townships ont tenu des événements de type « edcamp » cette année. L’an prochain, d’autres s’ajouteront.

Affiche edcamp Québec 2015

La recette est simple : on détermine une date et un lieu (généralement dans une école), on lance les inscriptions et on tente de rassembler une masse critique de participants. Sur place, on fournit des locaux de travail et un mur pour y inscrire les plages horaire et les sujets de discussion au menu. À Québec spécifiquement (puisque chaque événement edcamp est libre de faire comme il le souhaite), les organisateurs utilisent un fichier Google partagé projeté sur place pour organiser le tout. Ainsi, les participants peuvent en tout temps être informés de l’horaire sur leur portable, téléphone ou tablette, s’ils en ont un en main. Ils peuvent même le mettre à jour et le bonifier au fil de la journée. Après 4 blocs « d’ateliers », qui sont tantôt des discussions sur un thème, tantôt des réflexions sur de grands enjeux, tantôt des démonstrations concrètes, les participants de Québec sont conviés à une activité de partage finale qui rassemble tout le monde, et au tirage de nombreux prix de présence. En effet, plusieurs organismes et entreprises se montrent très généreux dans la commandite d’événements « edcamp » : après tout, c’est une tendance forte partout dans le monde et on y trouve des gens qui ont vraiment envie d’aller plus loin.

Déjà, près d’une cinquantaine de participants se sont annoncés à edcamp Québec. Le coût est de 11 $ pour le dîner et les collations. Les surplus sont réinvestis dans des prix de présence pour les participants.

Autour de la ville de Québec, les commissions scolaires sont justement en journée pédagogique ce jour-là. Alors, aucune raison de ne pas vous y inscrire!

Le mouvement edcamp est né aux Etats-Unis et se propage aujourd’hui partout dans le monde. On peut en savoir plus ici.

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Publicité par Google


À propos de l'auteur

Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Éditrice du magazine École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), elle s'intéresse particulièrement l'actualité liée au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias. Elle s'active à créer des ponts dans l'écosystème éducatif depuis 1999. Elle s'implique ces temps-ci notamment dans l'Association Edteq et en tant que membre du comité des communications de l'ACELF. En 2021, elle est reçue à l'Ordre de l'Excellence en éducation du Québec. Quand elle a du temps libre, elle est passionnée par ses enfants, ses lapins, les chevaux, le bon vin et... la programmation Web!

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l’École branchée

L‘École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!