Des projets pour favoriser le leadership et l’entrepreneuriat féminin dans le monde numérique

L’organisme COlab, situé au Lac-Saint-Jean, a mis en place plusieurs projets visant à intéresser davantage les filles au numérique au cours des derniers mois. Les projets sont conçus de façon à favoriser le leadership et l’entrepreneuriat au féminin. Nous en avons discuté avec la directrice de l’entrepreneuriat numérique et parcours innovants de l’organisme, Josée Gauthier.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

ANNONCE
Ajouter aux favoris (0)

L’organisme COlab, situé au Lac-Saint-Jean, a mis en place plusieurs projets visant à intéresser davantage les filles au numérique au cours des derniers mois. Les projets sont conçus de façon à favoriser le leadership et l’entrepreneuriat au féminin. Nous en avons discuté avec la directrice de l’entrepreneuriat numérique et parcours innovants de l’organisme, Josée Gauthier.

« Alors que les filles sont encore trop nombreuses à se désintéresser de tout ce qui touche les sciences et la technologie au secondaire, nous voulons aborder ces thèmes autrement pour qu’elles découvrent un monde de possibilités. Tout passe par la contextualisation de projets. Nous avons choisi de miser sur le leadership et l’entrepreneuriat », indique Josée Gauthier.

Créé en 2018 par le collège d’Alma, le COlab innovation sociale et culture numérique a pour mission d’initier, d’expérimenter et d’accompagner des projets d’appropriation des technologies en développant les capacités et les compétences numériques des entreprises et des collectivités. Les locaux de l’organisme regroupent notamment un Fab Lab, une salle de cocréation, un laboratoire d’expérimentation sur les données et un studio immersif. Le centre offre des services à différentes clientèles, dont les jeunes.

Au cours des derniers mois, le COlab a organisé des cohortes de jeunes femmes pour les amener à découvrir l’entrepreneuriat scientifique : Les Astucieuses pour les étudiants de niveaux collégial et universitaire et Les Ambitieuses pour les élèves du secondaire. Les Ambitieuses est un parcours virtuel destiné aux filles de niveau secondaire de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, d’une durée de 15 semaines, à raison d’une heure par semaine.

Un parcours de mobilisation des jeunes filles autochtones est aussi offert en partenariat avec la communauté de Mashteuiatsh. Au cours du parcours, elles ont l’occasion de participer à un atelier de prototypage et de création numérique à l’intérieur du Fab Lab.

Contenu pédagogique pour tous les enseignants du Québec

Parallèlement à ces projets régionaux, le COlab est en pleine production de différents contenus pédagogiques qui seront accessibles à l’ensemble des enseignants de la province. Dans un premier temps, une boîte à outils, qui contiendra des capsules et des exercices, permettra de démystifier l’intelligence artificielle et de la contextualiser en la mettant en relation avec les domaines d’apprentissage.

De plus, en collaboration avec l’Ordre des ingénieurs du Québec et le Centre de services scolaire du Lac Saint-Jean, l’organisme réalise huit capsules en réalité immersive pour contextualiser des notions théoriques relatives aux STIAM (sciences, technologies, ingénierie, arts et mathématiques) auprès des étudiantes de niveau secondaire. Ces deux projets ont reçu l’appui du programme NovaScience du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec.

Finalement, le COlab vient de recevoir du financement dans le cadre de la phase 3 du programme CodeCAN du gouvernement fédéral. Divers contenus interactifs seront développés d’ici mai 2023 selon des blocs thématiques (programmation/codage, infonuagique, science des données, cybersécurité et arts numériques) et seront rendus disponibles sur une plateforme en ligne.

« Encore une fois, le projet s’adressera principalement aux jeunes filles afin de leur faire découvrir des carrières en lien avec les STIAM et le numérique. Nous souhaitons contribuer à l’augmentation de la représentation des femmes dans ces domaines », fait valoir Mme Gauthier.

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Martine Rioux
Après des études en communication publique, Martine a été journaliste pour différentes publications, avant de poursuivre sa carrière comme conseillère en communications interactives chez La Capitale, groupe financier, puis chez Québec numérique, organisme dont elle a pris la direction générale avant de faire le saut comme conseillère politique au cabinet du ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale. Elle est aujourd'hui rédactrice en chef adjointe et chargée de projets spéciaux à l'École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :