ANNONCE

Actualité

Un EdCamp pour construire des pratiques pédagogiques

Le 28 octobre dernier a lieu la 5e édition de l’événement EdCamp Le Sommet, organisé par le Centre de services scolaire des Premières-Seigneuries (CSSDPS). Cette édition était attendue et les 250 places disponibles se sont envolées rapidement. Retour sur l'événement avec des membres du comité d'organisation.

Lire à l’écran et lire sur papier, mêmes stratégies?

Les stratégies de lecture sur papier ont-elles été transférées à l’écran? C’est la question que se sont posée Isabelle Carignan, chercheure en éducation à l’Université TÉLUQ, et ses collègues. La réponse n’est pas si simple. « La lecture à l’écran est à la fois similaire et différente de la lecture sur papier », écrivent-elles. Mais une chose est sûre, certaines stratégies de lecture sur papier sont mobilisées lorsqu’on lit sur un écran.

Quelle éducation aux images à l’heure des réseaux sociaux?

Dans un monde saturé d'images, l'éducation devient déterminante pour aider les jeunes (et les moins jeunes) à aller au-delà des émotions lorsqu'ils se retrouvent face à des contenus viraux. L’école a un rôle à jouer pour initier les jeunes à une approche réfléchie des images, d’autant que de plus en plus de très jeunes enfants sont exposés aux réseaux sociaux. Un article de La Conversation.

Les #Édubrèves – édition du 29 novembre 2022

Voici vos #Édubrèves. Dans cette édition : un nouveau jeu pour vaincre la discrimination, la nouvelle plateforme Trouve-Livre, 70 référentiels de compétences du 21e siècle, Biblius a un an, participer à une étude qui vise à dresser un portrait des enseignants du Québec, une conférence Michael Fullan en décembre, des entreprises de technologies éducatives du Québec au Sommet de la Francophonie, les amitiés significatives aident à prévenir le décrochage chez les adolescents, et bien plus.

Regards croisés entre le Québec et la Belgique : La reconnaissance et la valorisation de la profession enseignante au quotidien

Être enseignant, c’est le « le plus beau métier du monde », vous diront sans hésiter de nombreuses personnes qui le pratiquent. C’est une profession exigeante, avec son lot de peines, de joies, d’expériences inoubliables. Pour plusieurs, il aurait été impossible de choisir une autre voie professionnelle. Cependant, et le constat est le même que l’on se trouve en Belgique ou au Québec, la profession souffre d’une profonde dévalorisation, qui fait même fuir les futurs candidats.