ANNONCE
L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE

Briser les tabous et faire le métier de ses rêves

La deuxième édition de la campagne « Ouin pis ? » visant à sensibiliser les jeunes à la plus-value de la mixité en emploi a été lancée par la ministre Hélène David et le réseau social Academos.

Publié le :

Classé dans :

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Array

La deuxième édition de la campagne Ouin pis? visant à sensibiliser les jeunes à la plus-value de la mixité en emploi a été lancée le 15 janvier dernier par la ministre Hélène David et le réseau social Academos.

Jusqu’au 9 février, cette campagne a pour but de conscientiser les jeunes du Québec de 14 à 25 ans sur les freins qui apparaissent lors d’un choix de carrière, particulièrement lorsque celui-ci est non-conventionnel.

À l’heure actuelle, certains corps de métiers sont encore fortement et faussement réservés selon le genre. Par exemple, en 2016, les femmes représentaient 9,2% des emplois de techniciennes, technologues ou ingénieures, tandis qu’en 2011, seulement 10,6% des infirmiers et infirmières auxiliaires étaient des hommes.

La passion ou la raison?

La campagne s’inscrit en ligne droite avec la Stratégie gouvernementale pour l’égalité entre les femmes et les hommes vers 2021. En effet, l’un des objectifs de cette stratégie est la diversification des choix de formation et le développement de la mixité en emploi pour permettre aux jeunes filles et aux jeunes garçons d’avoir accès à des modèles de réussite dans des métiers ou secteurs d’activités généralement associés au sexe opposé.

De nos jours, plusieurs jeunes ne choisissent pas un métier qui les passionne parce qu’ils sont découragés par leur entourage ou par des préjugés couramment véhiculés dans la société. Academos veut fournir à ces jeunes des outils et valoriser l’affirmation de soi en mettant de l’avant des modèles inspirants. La campagne est un moyen de briser les tabous et les conventions et d’encourager les jeunes à choisir un métier et y évoluer, malgré les obstacles rencontrés.

Un microsite, trois axes

Les contenus proposés sur la page de destination de Ouin pis? peuvent être utilisés par les intervenants scolaires afin de soutenir leurs étudiants en leur donnant des moyens pour contrer les freins et les préjugés.

D’abord la page comprend trois nouvelles vidéos présentant une discussion entre deux amies concernant le choix d’études non-conventionnel de l’une d’elles.

Ensuite, des nouveaux articles de blogue sont proposés pour rassurer les jeunes quant à leur futur proche, c’est-à-dire leur cheminement académique dans un programme d’études dans lequel ils seraient probablement minoritaires.

On retrouve un portrait de la mentore Emile-Jade Fredette, amoureuse des machines qui, malgré les préjugés et les freins, est parvenue à exercer le métier de ses rêves, celui de technologue en mécanique du bâtiment. On retrouve aussi une interview avec Olivier Mercier, étudiant en plein parcours qui vit son choix de programme non-conventionnel

Finalement, un jeu questionnaire est proposé pour valoriser la bonne attitude à adopter quand on fait face à des préjugés. De manière générale, la campagne utilise un humour léger pour valoriser l’attitude affirmée à adopter… ouin pis?!

Cliquez ici pour accéder au contenu de la campagne Ouin pis?

À propos de l'auteur

École branchée
École branchée
L'École branchée, organisme à but non lucratif, est votre partenaire de développement professionnel en lien avec la compétence numérique en éducation. Nous croyons que l'éducation doit pouvoir bénéficier des avancées pédagogiques et technologiques actuelles pour mieux répondre aux besoins de plus en plus diversifiés des apprenants et favoriser leur réussite, aujourd'hui et pour toute leur vie. Nous y oeuvrons à travers nos services d'information professionnelle, de formation continue et de création d'outils pédagogiques.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

En partenariat avec Desjardins, Academos lance une campagne numérique pour guider les jeunes vers un choix de programme éclairé

Communiqué – Academos, en partenariat avec la Fondation Desjardins, est fier d’annoncer le lancement de sa nouvelle campagne numérique destinée à guider et rassurer les jeunes face à l’un des choix les plus importants de leur vie : leur carrière. À l’approche du 1er mars, date limite d’inscription au cégep et à l’université, il est essentiel de rappeler aux jeunes qu’ils ne sont pas seuls dans cette décision.

La Fondation TELUS pour un futur meilleur et Academos aident les jeunes du Québec à trouver un sens à leurs études

Communiqué - La Fondation TELUS pour un futur meilleur remet 40 000 $ à Academos. Le don permettra à l'organisme qui offre du mentorat aux jeunes de tenir une centaine d’ateliers en personne et en virtuel dans les écoles secondaires du Québec.

Academos lance une campagne en littératie financière

(Communiqué) L’organisme Academos lance une campagne numérique visant à développer les connaissances financières des jeunes de 14 à 22 ans et à les intéresser aux bienfaits d’une saine gestion de leurs finances personnelles, en collaboration avec Desjardins et Finance Montréal.