En personne et à distance : Se préparer pour basculer de l’un à l’autre sans trop de peine

Publié le :

L’enseignement hybride, c’est une combinaison d’enseignement en personne et à distance. Saviez-vous qu’il est possible de se préparer dès maintenant à une telle nécessité? Voici 6 pistes!
Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :
English EN French FR

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) vont se glisser! 😉

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

L’enseignement hybride, c’est une combinaison d’enseignement en personne et à distance. Saviez-vous qu’il est possible de se préparer dès maintenant à une telle nécessité? Voici des pistes!

Le modèle hybride, c’est quand l’enseignement se déroule en partie en classe et en partie à distance. On peut alors utiliser une plateforme de visioconférence telle que Zoom, Google Meet ou Microsoft Teams pour que tous puissent recevoir l’enseignement de type « magistral » en même temps. Pourtant, il est déconseillé par les experts de vouloir simplement reproduire le modèle traditionnel de cette façon. Alors, que peut-on faire d’autre?

Dans un article publié par Common Sense Education, l’enseignant Paul Barnwell propose 6 éléments à considérer pour préparer sa classe à basculer de l’enseignement en présence à l’enseignement à distance plus facilement! On vous les résume ici.

1- Miser avant tout sur le bien-être et la relation avec les élèves

Des chercheurs de Baylor University ont discuté avec des leaders scolaires au printemps et à l’été 2020 et ont trouvé trois thèmes sur lesquels les écoles devraient miser dans leur plan de réponse à un contexte aussi incertain que celui que nous vivons : le bien-être, l’engagement et la rétroaction (en classe, comme à distance). Nous aurons l’occasion de les détailler et de proposer des exemples dans un prochain article.

2- Prévoir des stratégies différentes pour chaque mode d’enseignement

Certaines activités conviennent définitivement mieux à un type d’enseignement qu’à un autre. Par exemple, une activité de groupe qui mise sur le développement des compétences des jeunes peut difficilement entraîner de bons résultats si elle se déroule en ligne. Après tout, s’attarder aux habiletés d’un élève en particulier pendant une séance en direct avec le reste de la classe qui écoute n’est pas idéal. On suggère plutôt d’utiliser ces moments en groupe pour les discussions et les activités développant la pensée critique, par exemple.

Voici des stratégies à privilégier, proposées dans un article d’Education Week, dans un cas où l’enseignant verrait ses élèves parfois en classe, parfois à distance.    

En classe :

  • Discussions interactives et leçons pratiques;
  • Laboratoire ou travaux de science qui nécessitent supervision;
  • Temps d’enseignement 1 pour 1 pour élèves vulnérables;
  • Information sur le niveau de bien-être des jeunes.

À distance :

  • Présenter du contenu sous forme de lecture ou de vidéos, que les élèves peuvent s’approprier à leur rythme;
  • Travail individuel, tel des feuilles d’exercices, de la lecture et de l’écriture;
  • Travail facultatif, de remédiation ou d’enrichissement.

Paul Barnwell ajoute pour sa part que dans l’enseignement en classe, il demeure important de s’assurer de laisser les jeunes poser des questions et leur offrir de la rétroaction.

3- Viser la constance des communications

Comment s’assurer de rejoindre les élèves plus efficacement? L’article partage ces recommandations de Katie Hicks et Sarah Schroeder, de l’Université de Cincinnati :

  • Réfléchir et rédiger un plan de communication avec les parents.
  • Garder la communication cohérente et constante.
  • Essayer les services de communication par texto comme Remind (voyez ce guide d’utilisation scolaire en français) ou Group.Me, et garder les messages courts et simples. De nombreux élèves et familles recevront la communication par texto de manière plus efficace et rapide que par courriel.

4- Éviter de multiplier les outils numériques

Des millions d’élèves connaissent maintenant au moins un peu les bases de Google Classroom, Microsoft Teams, Zoom ou Seesaw. Mais avec tant d’autres options d’applications possibles pour compléter l’apprentissage, on recommande aux enseignants de faire attention et de choisir entre 3 et 5 outils, qu’on introduira graduellement aux élèves. En effet, si chaque enseignant du secondaire par exemple expérimente une foule de nouveaux outils dans l’année, les élèves risquent de se retrouver rapidement submergés!

Pour d’autres suggestions d’outils numériques et de tutoriels vidéo, voir le guide Des outils accessibles pour la formation à distance de Carrefour éducation.

5- Mettre l’emphase sur la citoyenneté à l’ère du numérique

Bien sûr, avec l’enseignement à distance, le temps d’écran devient nécessairement plus important dans la vie des élèves. C’est pourquoi il est primordial d’établir une culture de citoyenneté à l’ère du numérique. Ceci comprend le développement de stratégies pour reconnaître l’information crédible, comment réagir à la cyberintimidation et aux discours haineux, et comment éviter les drames en ligne (ou à tout le moins, savoir y répondre de façon constructive)!

Carrefour éducation vous propose son guide sur la cybersécurité et la citoyenneté numérique.

6- Prendre soin de soi aussi, en tant qu’enseignant

« En tant qu’enseignants, nous serons inutiles dans nos tentatives de ramener un peu de normalité dans cette année scolaire si nous ne valorisons pas le fait de prendre soin de nous-mêmes. » est la conclusion cet article de Common Sense (en anglais). Qu’en pensez-vous?

Certains outils numériques mentionnés dans cet article feront l’objet de formations pour les enseignants lors des CréaCamps de l’École branchée cette année. La programmation complète se trouve ici.

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

À propos de l'auteur

Audrey Miller
Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Éditrice du magazine École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), elle s'intéresse particulièrement l'actualité liée au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias. Elle s'active à créer des ponts dans l'écosystème éducatif depuis 1999. Elle s'implique ces temps-ci notamment dans l'AQUOPS, Edteq et en tant que membre du comité #Francosphère de l'ACELF. Quand elle a du temps libre, elle est passionnée par ses enfants, ses lapins, les chevaux, le bon vin et... la programmation Web!

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!