ANNONCE
L'École branchée, un organisme à but non lucratif
ANNONCE

Un CréaCamp c’est bien, mais quatre c’est mieux!

La formule CréaCamp me permet d’aller chercher de la formation continue de façon spécifique et de prendre un pas de recul pour ensuite revenir en classe dynamisée, inspirée en encore plus compétente.

Publié le :

Classé dans :

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

Array

La formule CréaCamp me permet d’aller chercher de la formation continue de façon spécifique et de prendre un pas de recul pour ensuite revenir en classe dynamisée, inspirée en encore plus compétente.

Par Vicky Veilleux, École Sacré-Cœur de Gracefield

Dans notre milieu, nous avons une problématique de décrochage scolaire et ce dès la 2e année du secondaire. Pour pallier cet enjeu, l’équipe d’enseignants a décidé de faire autrement en libérant de la place dans la grille-horaire pour un laboratoire créatif. Un après-midi par semaine pour faire vivre de belles réussites à la fine pointe de la technologie à nos jeunes. Or tout était à bâtir… et c’est à ce moment que les CréaCamp sont arrivés dans ma vie de pédagogue. 

Pour nous donner une idée de ce que pouvait être un laboratoire créatif, j’ai participé au nom de mon équipe à mon premier CréaCamp à Ottawa en février 2019. J’ai participé à une thématique sur la ludification de l’enseignement et j’ai pu profiter d’un conseiller pédagogique en créativité, innovation et entrepreneuriat pendant plus d’une heure. Il m’a aidée à bâti ce à quoi pourrait ressembler le nouveau cours à mon école. J’ai fait un rapport à mon équipe et nous sommes allés de l’avant avec ces idées. 

Par la suite, j’ai participé à mon deuxième CréaCamp, en choisissant la thématique sur la classe flexible. En effet, mon équipe avait décidé d’aménager ce type de classe dans notre nouveau laboratoire créatif. Le CréaCamp de Saint-Lambert m’a donc permis, le temps d’une journée, d’aller chercher assez d’information et de ressources pour concrétiser ce projet en connaissance de cause et en ayant de bonnes intentions pédagogiques fondées. 

Mes troisième et quatrième CréaCamps m’ont permis d’aller chercher les notions et les connaissances de base pour l’utilisation du numérique, plus spécifiquement sur les robots. Avec le Plan d’action numérique en éducation, une belle flotte de robots est arrivée dans notre établissement. En deux jours, j’ai pu me familiariser avec la plupart d’entre eux et même, avec l’aide d’un conseiller pédagogique du RÉCIT, faire une ébauche de planification à moyen terme.

Ce que j’aime des CréaCamp c’est que la journée se déroule un peu comme je l’entends. Je vais chercher ce dont j’ai besoin. Les participants bénéficient aussi d’un temps pour eux, pour exercer leur créativité de pédagogue, chose qui est assez rare dans les autres types de formation. C’est aussi une belle occasion d’échanger entre collègues sur des pratiques et du matériel. En outre, nous sommes accueillis de façon festive, ça donne le goût d’être là (et d’y retourner)! 

Bref, la formule des CréaCamp, c’est efficace, on y fait des apprentissages pertinents et personnalisés et en plus, c’est très plaisant.  Je le recommande à tous ceux qui veulent avoir une formation hors de l’ordinaire!

À propos de l'auteur

Collaboration spéciale
Collaboration spéciale
L'École branchée diffuse des textes provenant d'acteurs de la communauté éducative. Vous pouvez contribuer vous aussi! Profitez-en pour transmettre vos idées, parler d'un projet pédagogique vécu en classe, etc. Trouvez les détails dans le menu À propos / Soumettre un article.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Reproduction de textes

Toute demande de reproduction des articles de l'École branchée doit être adressée à l'organisme de gestion des droits Copibec.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Les oiseaux hybrides : un projet mariant arts et français, avec une touche de réalité augmentée!

Au printemps 2023, un projet pédagogique tirant parti des possibilités de la réalité augmentée (RA) a permis à la classe de 6ᵉ année de Nadia Bruno, au Centre de services scolaire des Mille-Îles, de jumeler les arts plastiques et le français, alors que les élèves ont créé des livres géants mettant en vedette des « oiseaux hybrides ». Retour sur le projet.

La robotique au service du développement des compétences transversales

Presque toutes les compétences transversales peuvent être rattachées à la robotique. C’est le constat qu’a fait Frédéric Jean, enseignant d’anglais intensif en 6e année au Centre de services scolaire des Bois-Francs. Depuis, il explore les multiples facettes de la robotique pour créer un environnement de classe à la fois plus dynamique et empathique.

Quand le jeu vidéo devient une aventure pédagogique : Des élèves créent un jeu pour apprendre le français

Découvrez le projet Le retour du hibou maléfique, une aventure immersive et créative qui réinvente l'apprentissage du français, langue seconde pour des élèves de 1ʳᵉ secondaire du La Tuque High School. L'enseignant David Corbin partage la démarche de création d'un jeu vidéo et quelques conseils à considérer avant de se lancer dans un tel projet.