Sommet du développement professionnel en éducation au Québec 2019 : regards au-delà des constats

0

Les 25 et 26 mars derniers, le Centre d’animation, de développement et de recherche en éducation pour le 21e siècle (CADRE21) et le Carrefour national de l’insertion professionnelle en enseignement (CNIPE) organisaient leur deuxième Sommet du développement professionnel en éducation au Québec (Sommet DP). Pour l’occasion, plus de 200 participants de tous horizons s’étaient réunis au Centre de congrès de Saint-Hyacinthe dans l’objectif premier de porter un regard sur le développement professionnel des enseignants à travers quatre perspectives interreliées, soit la profession enseignante, l’accompagnement, le leadership et la formation universitaire.

Ces thématiques avaient émergé des quatre grands constats réalisés lors de la première édition de l’événement :

  1. la démarche de développement professionnel des enseignants doit s’amorcer dès la formation initiale;
  2. l’autonomie des enseignants dans l’élaboration de leur plan de développement professionnel est incontournable;
  3. le leadership de la direction d’école est un facteur clé de succès;
  4. une meilleure collaboration entre les chercheurs universitaires et le personnel des écoles est une condition essentielle à la mise en place d’une véritable culture de développement professionnel en éducation.

Au-delà des constats

C’est donc à partir de ce bilan de 2018, faisant office de prémisse, qu’allait débuter la deuxième mouture du Sommet DP en éducation avec l’intention précise d’aller au-delà de ces constats. En effet, la recherche d’actions concrètes et de moyens tangibles pour appliquer ces observations allait être au centre de toutes les discussions. Et avec une vingtaine de conférenciers et d’animateurs aux parcours riches et variés, les occasions de favoriser les échanges constructifs et positifs allaient se multiplier.

Regards sur deux journées où le développement professionnel était au centre d’une démarche active de volonté de changement pour ceux qui accompagnent, qui offrent, qui veillent, qui vivent, qui étudient et qui décident l’éducation.

Une question de perspectives

Le Sommet DP19 offrait à ses participants la chance de participer à quatre moments uniques où le développement professionnel était considéré sous des perspectives distinctes, mais complémentaires. Ce sont donc douze conférenciers et experts dans le milieu de l’éducation qui ont partagé leur vision de la profession enseignante, de l’accompagnement, du leadership et de la formation universitaire dans une optique commune de croissance personnelle et professionnelle.

De Monique Brodeur, doyenne à la faculté des sciences de l’éducation de l’UQAM, qui mentionne que « l’université doit développer une culture de développement professionnel chez les enseignants dès la formation initiale » à Éric Tremblay, enseignant à la CS de la Capitale, qui dit que « le jour où on se trouve bon, on arrête d’apprendre », plusieurs moments marquants ont laissé leur trace dans l’esprit des gens.

Ce sont donc beaucoup de lucidité et de solutions, mais aussi de l’inspiration et de l’optimisme qui ressortent de ces échanges. Vous aurez accès à l’ensemble du contenu des présentations dans la trousse du participant.

Bref, les quatre perspectives soulevées lors de ces ateliers sont constamment en interaction et entretiennent un rapport de réciprocité  : la formation universitaire est l’assise de tout enseignant qui veut développer ses pratiques pédagogiques et favoriser sa mentalité de croissance. Ce même enseignant, confronté à diverses réalités tout au long de sa carrière, aura besoin d’accompagnement pour être en mesure d’adopter une posture optimale face aux défis qui se présenteront à lui. Cet enseignant développera alors un leadership dans son milieu et sera, à son tour, en mesure de favoriser une culture de développement professionnel en guidant ses pairs vers l’actualisation de leurs compétences.

La roue de l’éducation tourne, alors il faut continuer à multiplier les passerelles reliant les divers intervenants pour que cette dernière ne s’arrête jamais d’avancer…

Source : Sommet DP

Pour passer à l’action

Plusieurs études de cas ont été présentées aux participants en après-midi. C’était donc le moment de passer à l’action, d’appliquer les réflexions de la matinée à des situations plausibles d’enseignants qui ont des besoins de développement professionnel, relevant tous d’enjeux différents. Mélanie, Youssef, Tanya, Jean-Guy, Julie et Allan (enseignants fictifs, mais incarnés à la perfection) se sont alors présentés aux participants, divisés en six groupes pour l’occasion, afin que ces derniers les guident dans une démarche de développement professionnel qui prendrait en compte les spécificités de chacun.

Des échanges d’idées plus pertinentes les unes que les autres, des solutions efficaces et éclairées, des plans bien définis et précis, des échéanciers réalistes et concrets… Les six protagonistes avaient maintenant tous les outils en main pour s’investir dans une démarche de développement professionnel qui leur ressemble et qui optimise leurs compétences.

Je vous invite à consulter les profils des six enseignants nommés plus haut et à prendre connaissance de la synthèse réalisée en aval.

Source : Sommet DP

Pour en savoir plus

Carrefour national de l’insertion professionnelle en enseignement
CNIPE, 2019

Centre d’animation, de développement et de recherche en éducation pour le 21e siècle
CADRE21, 2019

Sommet du développement professionnel en éducation au Québec
Sommet DP, 2019

#sommetdp19 sur Twitter

On se dit à l’an prochain pour un Sommet DP20!

Commentaires

Recevez chaque semaine l’actualité pédagogique que nous préparons pour vous dans notre Hebdo gratuit :



Maxime Laflamme est conseiller pédagogique et responsable des guides pédagogiques SCOOP! à l’École branchée. Il possède un baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement au primaire de l’Université de Sherbrooke et poursuit un diplôme de 2e cycle en gestion scolaire à l’Université Laval. Il transmet sa passion pour la technologie éducative dans divers lieux d’enseignement au Québec à travers des formations, des ateliers et des conférences.