Classé dans :

Le développement professionnel, ça passe par l’authenticité

Une enseignante de 1re secondaire partage ses réflexions sur ce qui importe lorsqu’on s’engage dans une démarche de développement professionnel. La clé selon elle : l’authenticité professionnelle.
LIRE CET ARTICLE EN :
English EN French FR

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) vont se glisser! 😉

Cinq raisons de s’inscrire à un Créacamp SPRINT

Laurie Couture, participante assidue et maintenant facilitatrice, propose 5 bonnes raisons de vous inscrire à un CréaCamp. Et ça tombe bien, plus de 30 thèmes vous sont offerts d'ici la rentrée pour votre formation continue!

Un bilan inhabituel de fin d’année

Maintenant que l’année est finie, chacun peut faire un bilan personnel sur sa pratique, ses envies et sa perception du métier après toute cette saga. Ferez-vous le vôtre?

Collaborer et partager entre collègues : une clé du développement professionnel, même à distance

Que nous fassions de l’enseignement en présentiel ou à distance, la collaboration entre collègues reste un comportement gagnant qui nous aide à repousser nos limites, à économiser du temps et à s’autoévaluer. En fait, une collaboration équilibrée et bienveillante ne peut qu’améliorer notre pratique. Le tout repose sur le questionnement et le partage.

La motivation de nos élèves à distance : quelques astuces

Les enseignants québécois du secondaire ne retrouveront pas leurs élèves dans leurs classes, mais ils doivent continuer à enseigner à distance jusqu’à la fin de l’année. Plusieurs d’entre eux repousseront leurs limites et exploreront de nouveaux horizons avec cette approche. Voici quelques astuces, très simples et qui ne réinventent rien du tout, mais qui pourraient vous inspirer dans une pratique qui saura garder vos élèves actifs.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

TikTok : stop ou encore?

Avec plus de deux milliards de téléchargements depuis sa création en septembre 2016, TikTok est sans contredit l'application avec la plus forte croissance jamais enregistrée. Donald Trump veut en interdire son utilisation aux États-Unis. Zoom sur un phénomène générationnel plus grand que nature et aux considérations éthiques profondes.

L’ACELF veut célébrer les initiatives éducatives faisant place à la langue française en temps de pandémie

L’ACELF (Association canadienne de langue française) souhaite célébrer des pratiques innovantes en matière de construction identitaire le 23 octobre 2020 lors de son événement virtuel « L’ACELF en direct : mon bien-être, notre mieux-être! ». Voici comment y contribuer et soumettre des projets inspirants d'ici le 30 septembre!

Investissements supplémentaires pour renforcer le soutien et la sécurité des élèves et du personnel

85 millions de dollars en investissements supplémentaires ont été annoncés samedi au Québec. Embauche et formation de personnel, entretien des systèmes de ventilation, transport scolaire et enseignement à distance sont visés. En effet, 25 millions de dollars de plus seront consacrés notamment à l'acquisition de licences d'abonnement à des ressources éducatives numériques, l'embauche de techniciens en informatique, la formation du personnel enseignant, professionnel et de soutien et le développement de ressources pour les parents.

Un guide pratique pour basculer vers l’enseignement à distance en 24 heures

Peut-être l'avez-vous vu circuler récemment sur les réseaux sociaux : une équipe du CSS de la Baie-James a développé et partagé son « Pense-bête » pour guider simplement et concrètement un éventuel basculement en enseignement à distance. Pour en savoir plus sur cet outil de référence, nous avons discuté avec Marc Nolet, personne-ressource au RÉCIT local du CSSBJ.

Une enseignante de 1re secondaire partage ses réflexions sur ce qui importe lorsqu’on s’engage dans une démarche de développement professionnel. La clé selon elle : l’authenticité professionnelle. 

Des textes sur le développement professionnel (#devprof), il en pleut; des opportunités à saisir pour l’entretenir, il y en a plein. Qu’on pense aux congrès, aux colloques, aux formations, aux CréaCamps, aux balados, aux ateliers, aux programmes universitaires, les voies sont variées pour l’enseignant(e) qui veut améliorer ses compétences et son sentiment d’efficacité professionnel. Devant ces nombreuses routes, il importe de se questionner : qui suis-je? où vais-je?

Être « authentique »

En fidèle ami, Antidote définit ce grand qualificatif qu’est « authentique » comme étant le caractère de quelque chose d’original, de sincère, d’intègre. Lorsqu’on parle d’authenticité, rares sont ceux qui diront qu’ils ne le sont pas eux-mêmes. Mais il est important pour chacun de comprendre sa propre authenticité, qui il/elle est. 

Sommes-nous à l’aise dans le changement? Sinon, voulons-nous le devenir? Aimons-nous la technologie? Voulons-nous l’apprivoiser? Avons-nous envie d’apprendre de nouvelles choses? Ou sommes-nous plutôt bien « dans nos pantoufles »? Avons-nous besoin d’un nouveau défi? 

À ces questions, chacun répond selon son profil, et personne n’a les mêmes réponses. En fait, être authentique au niveau professionnel, c’est vouloir améliorer ce qui nous ressemble, apprendre ce qui nous intéresse et développer des connaissances qui nous rejoignent. Le #devprof sera efficace et utile dans la mesure où la personne qui décide de s’engager dans cette démarche le fait pour des raisons qui la motivent. 

La longueur du chemin

Ensuite, le premier pas est le plus important à faire selon moi.  Une fois engagé, c’est plus difficile de reculer. Mais quand on a le goût de tout lâcher pour une quelconque raison, il ne faut pas oublier que toutes les routes sont parsemées de cailloux. Il faut ensuite décider de les contourner ou bien de rebrousser chemin. 

Plusieurs acteurs extérieurs viendront également se greffer à la démarche : des collègues qui agissent en soutien ou qui découragent, une famille qui encourage ou qui amène à culpabiliser, des patrons qui motivent ou qui mettent des bâtons dans les roues. 

Il y a également des modèles, ces gens que l’on admire et qui représentent, en quelque sorte, un idéal. Le but ne doit pas être DE DEVENIR ces personnes-là. Ce doit plutôt être de s’inspirer de leur réussite afin de la modeler à son image, à sa propre authenticité. On finit toujours par devenir à son tour un modèle pour quelqu’un d’autre. 

L’authenticité permet de garder le cap. Le « pourquoi »  doit être plus fort que le reste.  

Bref, l’important dans tout ça, c’est de rester soi-même et que le développement professionnel soit un moteur de motivation, et non un boulet que l’on traîne. 

Sur ce, bonne démarche!

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Publiez votre texte!

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion et Témoignages! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!



À propos de l'auteur

Laurie Couture
Laurie Couture
Enseignante de français au secondaire et collaboratrice sur divers blogues, Laurie Couture se passionne pour l’écriture et pour l’aspect novateur en éducation : comment peut-on modifier ses façons de faire pour améliorer sa méthode? Elle adore découvrir, discuter et développer au sujet des pratiques probantes en lien avec les technologies. À l’aide du numérique, elle aspire à mettre sur pieds des projets et des documents répondant aux tendances actuelles et proposant des approches nouvelles.