ANNONCE

Les #Édubrèves – édition du 8 novembre 2022

Voici vos #Édubrèves. Dans cette édition : 3 000 participants à la Journée du numérique en éducation, un projet de littératie numérique propulsé par Google, de nouveaux épisodes du balado #DPcontinu, la Ville de Lévis souhaite entendre les jeunes, le mois de la littératie financière, responsabilité ministérielle en éducation, un site web pour signaler les fraudes en ligne, plaidoyer pour l'enseignement des sciences et bien plus!

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Marquer comme favori (0)

Voici vos #Édubrèves. N’hésitez pas à les partager ou à m’écrire si vous avez des nouvelles à faire circuler.

Dans cette édition : 3 000 participants à la Journée du numérique en éducation, un projet de littératie numérique propulsé par Google, de nouveaux épisodes du balado #DPcontinu, la Ville de Lévis souhaite entendre les jeunes, le mois de la littératie financière, responsabilité ministérielle en éducation, un site web pour signaler les fraudes en ligne, plaidoyer pour l’enseignement des sciences et bien plus!

Bonne lecture.

Attention, l’usage de GIF animés dans ce condensé de nouvelles brèves est à des fins de divertissement seulement.


Près de 3 000 participants à la quatrième édition de la Journée du numérique en éducation

La quatrième édition de la Journée du numérique en éducation s’est tenue le 4 novembre 2022. L’événement, présenté en comodalité, soit en ligne et en présence, a accueilli près de 3 000 personnes dans les différents ateliers.

Pour qu’un maximum de personnes bénéficient de cette offre de formation, le ministère de l’Éducation du Québec, qui organise l’événement, rendra disponibles dans les prochains jours plusieurs ateliers sur la plateforme de l’événement. Les détails se trouvent sur le site Web du Plan d’action numérique.

La cinquième édition de la Journée du numérique en éducation se déroulera le 3 novembre 2023.

Lire le communiqué de presse de l’événement.


Un projet de littératie numérique propulsé par Google et Digital Moment

Google annonce l’octroi d’une subvention Google.org à Digital Moment (anciennement Kids Code Jeunesse) pour le lancement du projet québécois de littératie numérique, un programme visant à doter les enseignants et les élèves du primaire et du secondaire de compétences numériques.

Le projet de littératie numérique du Québec est une solution en trois parties, comprenant une programmation en classe, un laboratoire d’innovation sociale dirigé par des jeunes et des tables rondes régulières pour réfléchir et partager des idées sur des questions clés telles que l’équité sociale et le changement climatique, et sur la façon dont le rôle des technologies en évolution peut les aborder.

« Depuis 2013, Digital Moment travaille avec des écoles, des commissions scolaires et des communautés à travers le Québec pour introduire les compétences numériques dans l’éducation des jeunes », déclare Kate Arthur, fondatrice et directrice générale de Digital Moment. « Grâce au financement de Google, nous serons en mesure d’aller plus loin, plus en profondeur et de continuer à donner aux jeunes, en particulier ceux des communautés mal desservies et sous-représentées, les moyens d’être des citoyens engagés et innovants à l’ère du numérique. »

Fondé en 2013 par Kate Arthur, Digital Moment (anciennement Kids Code Jeunesse) est un organisme de bienfaisance basé au Canada qui comprend trois initiatives éducatives: Kids Code Jeunesse, Digital2030, et un lab d’innovation sociale.

Lire le communiqué de presse.


Appel à participation – Mois Numérique Jeunesse 2023

Le Mois Numérique Jeunesse (MNJ) est de retour pour une 4e édition du 1er février au 5 mars 2023. Ce rendez-vous annuel des moins de 35 ans permet de découvrir les initiatives québécoises en littératie numérique et de s’informer sur les domaines d’avenir.

Les institutions, milieux scolaires, organisations et entreprises sont invités à rejoindre ce mouvement collectif et à devenir collaborateurs en présentant des activités et/ou ressources numériques sur la plateforme MNJ.QUEBEC.

En 2023, pour sensibiliser les jeunes à un enjeu de citoyenneté à l’ère du numérique qui les touche particulièrement, le Mois Numérique Jeunesse abordera la thématique principale : « la vie privée ».

Lire l’appel à participation.


Nouveaux épisodes du balado Mon #DPcontinu

Aviez-vous pris l’habitude d’écouter les épisodes du balado Mon #DPcontinu animé par le stratège numérique de CADRE21, Maxime Pelchat?

Bonne nouvelle : de nouveaux épisodes sont maintenant disponibles et d’autres suivront également. Divers sujets tels que les troubles d’apprentissage, le travail collaboratif et les apprenants et apprenantes à haut potentiel sont abordés.

Consultez la liste des épisodes


La Ville de Lévis souhaite entendre les jeunes

Une opportunité de participation citoyenne est présentement offerte aux jeunes de 12 à 35 ans, habitant la Ville de Lévis. 10 organismes jeunesse de Lévis préparent un Rassemblement jeunesse. Le but du projet est de consulter les jeunes et ensuite de les réunir lors de rassemblements thématiques, participatifs et festifs dans les quartiers de la ville. Ils recevront aussi de l’aide pour faire naître des projets, qui leur parlent, pour améliorer leur communauté.

La première étape est de consulter les jeunes de 12 à 35 ans de Lévis en leur demandant de répondre à la question « Si tu pouvais changer quelque chose dans ta communauté, ce serait quoi? » dans le questionnaire en ligne.


La nouvelle école secondaire de Sainte-Anne sort du cadre

Officiellement inaugurée en octobre et ayant accueilli ses premiers élèves en août, la nouvelle école 2.0 du Collège Sainte-Anne, située à Dorval, se distingue par sa vision pédagogique. Les élèves y sont invités à développer leur sens de l’initiative, leur autonomie et leur leadership dans le cadre des projets d’entrepreneuriat citoyen. Les ateliers « découverte », couvrant des domaines aussi diversifiés que la programmation, l’environnement et la communication, leur permettent d’explorer de nombreux champs d’intérêt. 

De plus, le Collège Sainte-Anne ose casser le moule des matières enseignées de manière séquentielle, en mettant en place un enseignement interdisciplinaire. Les élèves sont également accompagnés par un enseignant qui agit à titre de mentor pour toute la durée de leur secondaire afin de privilégier un lien enseignant-élève fort.

Autres particularités de la nouvelle école, les cours débutent à 9 h, les mercredis après-midi sont libres et le calendrier scolaire s’échelonne de la mi-août à la mi-juin avec cinq semaines de relâche en cours d’année. 

Pour en savoir plus, visitez secondaire.dorval.sainteanne.ca


Novembre, Mois de la littératie financière

L’Ordre des CPA du Québec souligne le Mois de la littératie financière en lançant une trousse d’information qui permettra aux parents (et aux éducateurs) d’évaluer leurs connaissances en matière de gestion des finances personnelles et d’aider leurs enfants à développer de bons réflexes en la matière.

La trousse fournit des outils concrets afin d’aider les parents à s’autoévaluer et à aller chercher de l’information pertinente, pour ensuite la transmettre aux enfants.  Elle contient :

  1. Un questionnaire interactif pour évaluer ses bases en gestion des finances personnelles.
  2. Des liens vers deux webinaires gratuits :
  3. Un article sur les meilleurs trucs et conseils pour initier son enfant à la gestion de l’argent.
  4. La capsule vidéo S’acheter de la liberté de l’Ordre des CPA du Québec, mettant en vedette Pierre-Yves McSween, FCPA.

2e Journée-parents de l’Institut des troubles d’apprentissage

Le 26 novembre aura lieu la 2e Journée-parents de l’Institut des troubles d’apprentissage. Les thèmes suivants seront abordés :

  • aider votre enfant en lecture et résolution de problèmes;
  • favoriser son estime de soi, développer sa motricité et son organisation;
  • lui donner de la rétroaction positive malgré une mauvaise note; et
  • comprendre les mythes et réalités associés aux difficultés de langage et au plurilinguisme.

Inscrivez-vous et bénéficiez également de la rediffusion gratuite de la majorité des conférences pendant 30 jours après l’événement.


Responsabilité ministérielle en éducation

Le ministre de l’Éducation, Bernard Drainville, sera épaulé par trois de ses collègues députés dans la réalisation de son mandat. Sa nouvelle équipe parlementaire est composé de Isabelle Lecours, députée de Lotbinière-Frontenac, Jean-Bernard Émond, député de Richelieu, et Suzanne Tremblay, députée de Hull. Mme Lecours et M. Émond agiront à titre d’adjoints parlementaires et Mme Tremblay sera adjointe gouvernementale.

Lire le communiqué de presse.

De son côté, la ministre de l’Enseignement supérieur, Pascale Déry, sera épaulé par Mario Asselin à titre d’adjoint gouvernemental à l’enseignement supérieur.

« Je suis convaincu que l’éducation est le socle de notre société et, par le fait même, notre principale richesse. J’ai bien hâte de collaborer avec ma collègue afin d’améliorer les réseaux collégial et universitaire du Québec, notamment par les multiples usages du numérique. » – Mario Asselin, député de Vanier─Les Rivières et adjoint gouvernemental de la ministre de l’Enseignement supérieur

Lire le communiqué de presse.


À mettre à l’agenda

  • Semaine des entrepreneur.e.s à l’école – du 14 au 25 novembre : il est possible d’accueillir un entrepreneur en classe. Réserver une place
  • Semaine québécoise de l’orientation – du 14 au 18 novembre : l’Ordre des conseillers et des conseillères en orientation du Québec encourage ses membres à organiser des ateliers ou des conférences afin de sensibiliser les jeunes à l’utilité et à la pertinence des services d’orientation. En savoir plus
  • Midi inspirant EDTEQ – Le tutorat : Du soutien scolaire pour tous? – 24 novembre à midi : Retrouvez Félix Morin, cofondateur et président de Succès Scolaire, dans une discussion avec Marie-Claude Girard, directrice générale du Collège Ville-Marie. Évènement gratuit et ouvert à tous. Inscription.

À lire 

  • Une première plateforme communautaire pour signaler les fraudes en ligne voit le jour : Fraude-Alerte.ca, un site web sur lequel les internautes peuvent signaler des activités suspectes et potentiellement frauduleuses en ligne, veut aider la population canadienne à s’unir contre la menace des cyberfraudes.
  • Ravy Por et les métiers du futur : « À la place d’être utilisateurs des technologies — comme à travers les jeux vidéo et les réseaux sociaux —, le message que je leur envoie est : soyez des créateurs, des développeurs de ces technologies-là. […] il y a tellement de possibilités. C’est vraiment d’imaginer ta future carrière, qui n’existe pas. J’étais dans la même situation : mon métier n’existait pas lorsque j’étais sur les bancs d’école. »

Pour améliorer la transition au collégial des jeunes Montréalais

De nouvelles données sur les enjeux liés aux trajectoires de transition secondaire-collégial et de réussite des jeunes Montréalais ont été présentées par Michaël Gaudreault, chercheur pour le Centre d’étude des conditions de vie et des besoins de la population (ÉCOBES), à plus de 200 leaders montréalais concernés par cette transition, dans le cadre d’un événement organisé par Réseau réussite Montréal (RRM) et le Regroupement des cégeps de Montréal (RCM).

Rappelons que Montréal compte plus de 95 écoles secondaires et 12 cégeps publics, auxquels s’ajoutent des centres de formation générale des adultes et des écoles et collèges privés De plus, la majorité des élèves québécois inscrits dans les classes d’accueil au niveau secondaire vivent dans la métropole où on retrouve aussi un nombre important de quartiers présentant des indices de défavorisation élevée.

Voici un aperçu des données : 

  • La plupart des finissants admissibles (en voie de réussir les matières obligatoires pour l’obtention d’un DES) sont admis au cégep.
  • Les élèves qui fréquentent un programme régulier au secondaire atteignent moins le cégep.
  • Près d’un jeune sur deux (46 %) ne fréquentant pas le cégep avait tout de même fait une demande d’admission.
  • Certains sous-groupes atteignent plus difficilement les études collégiales (garçons, élèves avec plan d’intervention, retard scolaire, moyenne générale faible au secondaire (MGS) faible, EHDAA et jeunes issus de milieux défavorisés). Et les élèves issus de ces groupes qui y parviennent sont confrontés à des enjeux de réussite.

(re)découvrez l’atelier interactif sur l’entrepreneuriat d’Academos

Cet atelier d’une heure, animé par l’ équipe d’Academos, permet de comprendre que nous sommes toutes et tous entrepreneur.e.s à notre façon et qu’il est possible de résoudre des problèmes sociétaux par la création d’une entreprise. L’esprit d’entreprendre permet aussi aux jeunes d’être mieux outillé.e.s afin de réaliser des projets à la hauteur de leurs ambitions! 

Si vos élèves sont curieux et curieuses, faites-les explorer le monde passionnant de l’entrepreneuriat avec cet atelier.


Plaidoyer pour l’enseignement des sciences

L’intelligence artificielle peut-elle aider l’école à grandir? C’est la question qui était au cœur de l’émission C+ Clair qui a été enregistré à l’occasion du congrès 2022 de l’Association pour l’enseignement de la science et de la technologie au Québec (AESTQ). Pendant une heure répartie en trois blocs de 20 minutes, six intervenants invités se sont relayés aux micros pour participer à la discussion sur la gestion du temps pour les enseignants, l’amélioration de l’expérience des élèves, l’importance et les façons de personnaliser l’approche pédagogique.

Avec Azra Hasanefendic, fondatrice et PDG de Zelexio, Delphine Le Serre, directrice des services accompagnement et formation chez Moov IA, Isabelle Jutras, directrice Opérations et Développement de Réseau Technoscience, la jeune Yasmine Ben Arous, finaliste de la Super Expo Sciences d’Hydro-Québec, Jean-François Pilon, directeur des technologies chez Alloprof, et Patrick Touchette, conseiller pédagogique à RECIT Culture Education.

Visionner l’émission.


Apprendre et enseigner sur le Web : quelle ingénierie pédagogique?

Le professeur émérite Gilbert Paquette, la professeure associée Josianne Basque et la professeure honoraire France Henri, tous trois de l’Université TÉLUQ et chercheurs à l’Institut LICEF, ont dirigé un ouvrage collectif auquel ont contribué sept autres auteurs, intitulé Apprendre et enseigner sur le Web : quelle ingénierie pédagogique? Édité par l’Université TÉLUQ et distribué par les Presses de l’Université du Québec, l’ouvrage est disponible sur le site de cette dernière et on peut dès maintenant se le procurer en librairie.

L’ouvrage traite d’une diversité d’outils conceptuels, méthodologiques et logiciels aptes à soutenir le travail d’ingénierie pédagogique que nécessite la préparation des formations en ligne, dans le but d’en optimiser la qualité pédagogique et médiatique. Le but de l’ouvrage, qui compte 14 chapitres regroupés en 4 parties, est d’identifier les lignes de force d’une nouvelle ingénierie pédagogique adaptée à l’apprentissage en ligne.

Lire le communiqué de presse.

Apprendre et enseigner sur le Web : quelle ingénierie pédagogique? (Groupe CNW/Université TÉLUQ)

« N’oublions jamais que les élèves sont à l’école d’abord pour apprendre ».

Cette citation est de Philippe Longchamps, enseignant d’histoire originaire de Sherbrooke qui a récolté le prix du meilleur enseignant de Suède en 2020. Il était de passage à Montréal récemment dans le cadre de la quatrième édition de MTL connecte.

Dans son enseignement, il se fait un devoir de rendre le plus concret possible les apprentissages de ses élèves.  «Les choses qu’on apprend vont être plus durables si on réussit à le faire parfois avec nos mains, pas justes avec de la théorie. On doit vivre ce qu’on apprend», dit-il.

Visionner un reportage de Noovo info.

Ou la vidéo ci-dessous (en anglais) dans laquelle il présente sa vision pédagogique.


En terminant, 11 pistes de solution pour appuyer les enseignants dans leur début de carrière.


Si vous en voulez encore plus, vous pouvez (re)voir les #Édubrèves de la semaine dernière.

On se retrouve bientôt! N’hésitez pas d’ici là à nous « tagguer » (en bon français…) sur Twitter (@millaudrey ou @riomarti) pour que nous parlions de votre projet/ressource dans une prochaine revue de la semaine! Passez une excellente semaine.

Vos commentaires

Pour commenter ce sujet et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Martine Rioux
Martine Rioux
Après des études en communication publique, Martine a été journaliste pour différentes publications, avant de poursuivre sa carrière comme conseillère en communications interactives chez La Capitale, groupe financier, puis chez Québec numérique, organisme dont elle a pris la direction générale avant de faire le saut comme conseillère politique au cabinet du ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale. Elle est aujourd'hui rédactrice en chef adjointe et chargée de projets spéciaux à l'École branchée. Son rêve : que chacun ait accès à la technologie et puisse l'utiliser comme outil d’apprentissage et d’ouverture sur le monde.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :