La robotique au service de l’imaginaire des enfants

0

À l’occasion du 6e Sommet du numérique en éducation qui se déroulait les 3 et 4 mai 2018 à Montréal, nous avons rencontré Lynda O’Connell, conseillère pédagogique au service national du RÉCIT à l’éducation préscolaire, qui nous parle des possibilités extraordinaires qu’offrent la programmation et la robotique aux tout-petits.

Texte par Alexane St-Amant Ringuette

À la question « est-ce qu’on peut intégrer le numérique dès l’éducation préscolaire? », Lynda répond sans hésiter par l’affirmative. La mission qu’elle porte est de dénicher les outils les plus pertinents pour les enfants d’âge préscolaire parmi la panoplie de produits sur le marché et d’offrir un accompagnement dans les milieux. Il est tout-à-fait approprié que les enfants découvrent qu’ils apprennent par le jeu. De plus, les outils technologiques qui leur sont présentés, sont des outils d’apprentissage puissants qui leur permettent d’aller plus loin, de réaliser des activités de haut niveau.

Dans cette entrevue, Lynda présente plusieurs idées pour travailler l’aspect métacognitif grâce à la tablette tactile et rendre signifiant l’intégration de la robotique : « On ne veut pas défaire la conception du robot que les enfants ont par la littérature enfantine et l’imaginaire, on veut plutôt la compléter ». Écoutez l’entrevue pour découvrir une nouvelle facette de la robotique adaptée aux réalités des plus petits.

Commentaires

Vous avez aimé lire cet article?

Recevez gratuitement l'Hebdo de l'École branchée en ligne!