ANNONCE

La démocratie parlementaire à l’échelle de l’école

Les Parlements au primaire et au secondaire présentent un mode de fonctionnement du conseil d'élèves qui encourage la participation de ces derniers aux décisions touchant la vie de leur école. Très populaire dans les écoles du Québec, cette simulation a une réelle valeur d’éducation à la citoyenneté.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Marquer comme favori (0)
ANNONCE

Les Parlements au primaire et au secondaire présentent un mode de fonctionnement du conseil d’élèves qui encourage la participation de ces derniers aux décisions touchant la vie de leur école. Très populaire dans les écoles du Québec, cette simulation a une réelle valeur d’éducation à la citoyenneté.

Tel qu’on peut le lire sur le site Web, « composé d’élèves élus par leur classe, le conseil d’élèves se réunit pour discuter, proposer et préparer des projets pour l’école. À l’exemple du Parlement du Québec, un Parlement au primaire ou au secondaire est constitué d’un lieutenant-gouverneur (le directeur de l’école) et des députés (le conseil d’élèves). »

Les Parlements au primaire et au secondaire ont été instaurés par la Fondation Jean-Charles-Bonenfant de l’Assemblée nationale du Québec. Ils sont soutenus par plusieurs partenaires majeurs, comme Quebecor, la Fondation Desjardins, le Directeur général des élections, l’Université Laval, la Fédération des commissions scolaires du Québec et la Fédération des comités de parents du Québec. Plus de 650 écoles se sont inscrites depuis 2006.

En plus de rejoindre le domaine de l’univers social du programme de formation de l’école québécoise, les Parlements au primaire et au secondaire répondent aux objectifs du programme de services éducatifs complémentaires de vie scolaire. En s’impliquant dans leur conseil d’élèves, les jeunes se responsabilisent et développent le sens de la citoyenneté, affirment leur sens moral, améliorent leurs relations interpersonnelles et augmentent leur sentiment d’appartenance à l’école.

Voici un exemple tiré du dernier bulletin d’information : le 9 octobre dernier, 485 jeunes de l’Académie Ste-Thérèse ont élu MM. Gabriel Monette (premier ministre) et Hugolin Jodoin-Michaud (vice premier ministre). La campagne électorale s’est déroulée selon les conventions, dont le respect de ses adversaires, la validation de l’affichage publicitaire, les discours publics dans les règles de l’art, etc. Les anciens députés de l’école ont joué les rôles de scrutateur et de greffier de scrutin afin de valider l’identité de chaque électeur et ainsi assurer le bon déroulement du vote, épaulés par des membres du personnel. Après une visite à l’hôtel du Parlement à Québec, l’assermentation officielle des nouveaux députés et membres du Conseil des ministres a eu lieu.

Quelques nouvelles récentes des parlements :

  • Le Parlement au secondaire de la polyvalente de Matane s’est doté d’une page Facebook.
  • Le maire de La Tuque a rencontré les élèves du Parlement au secondaire de l’école secondaire Champagnat. Ces derniers lui avaient lancé l’invitation afin qu’il vienne leur parler du rôle du conseil municipal, de son expérience en politique et des projets de la Ville de La Tuque concernant les jeunes.
  • L’école Sacré-Cœur, à Dolbeau-Mistassini, a reçu une mention au prix François-Maurais de l’Association du transport écolier du Québec, dans la catégorie «Meilleure activité de la campagne de sécurité». Ce sont les membres du Parlement au primaire qui ont mis sur pied, l’an passé, un concours de rédaction visant à promouvoir les consignes de sécurité en transport scolaire.

 

 

Un soutien aux écoles

La Fondation Jean-Charles-Bonenfant de l’Assemblée nationale offre gratuitement à chaque école participante un soutien technique et professionnel donné par le coordonnateur des Parlements au primaire et au secondaire, dont des formations se déroulant à l’école. Des guides pédagogiques, des bracelets, des attestations, une affiche, un drapeau et une bannière sont aussi remis aux écoles inscrites. On peut en savoir plus en consultant cette page.

Visitez aussi les sites : Parlements au primaire et Parlements au secondaire

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Audrey Miller
Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Directrice générale de l'École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de l'Ordre de l'Excellence en éducation du Québec, elle s'intéresse particulièrement au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias, tout en s'activant à créer des ponts entre les acteurs de l'écosystème éducatif depuis 1999. Elle s'implique ces temps-ci notamment dans l'Association Edteq et en tant que membre du comité des communications de l'ACELF. Quand elle a du temps libre, elle est passionnée par ses enfants, ses lapins, les chevaux, le bon vin et... la programmation Web!

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :