Joueuse de jeu vidéo professionnelle : une carrière électrisante!

En février prochain aura lieu l’événement annuel « Les filles et les sciences, un duo électrisant! », visant à faire découvrir les carrières scientifiques aux filles de 2e et 3e secondaire. Les participantes pourront s’initier aux jeux vidéos grâce à Stéphanie Harvey, 26 ans, quadruple championne du monde et conceptrice chez Ubisoft.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

ANNONCE
Ajouter aux favoris (0)

En février prochain aura lieu l’événement annuel « Les filles et les sciences, un duo électrisant! », visant à faire découvrir les carrières scientifiques aux filles de 2e et 3e secondaire. Les participantes pourront s’initier aux jeux vidéos grâce à Stéphanie Harvey, 26 ans, quadruple championne du monde et conceptrice chez Ubisoft.

Stéphanie a commencé à s’intéresser aux jeux vidéo à l’adolescence dans l’espoir d’attirer l’attention d’un garçon qui y consacrait sa vie, mais c’est finalement du jeu vidéo qu’elle s’est éprise! C’est ce qu’on apprend dans un communiqué émis pour l’événement Les filles et les sciences, un duo électrisant!.

À 26 ans, elle est devenue quadruple championne du monde des jeux vidéo. Elle a acquis ce titre lors de la Coupe du monde des jeux vidéo, discipline Counter-Strike filles, qui a eu lieu du 31 octobre au 4 novembre derniers dans le cadre de la Paris Games Week. Elle est aussi chroniqueuse à l’émission M. Net sur les ondes de MusiquePlus, preuve qu’on peut être une fille, s’intéresser à l’informatique, avoir un emploi valorisant et faire une brillante carrière.

Elle est la preuve qu’on peut être une fille, s’intéresser à l’informatique, avoir un emploi valorisant et faire une brillante carrière.

C’est dans le but de lutter contre les préjugés qu’elle a accepté de créer, avec une grande amie, Sophie Lamont-Cardinal, conceptrice de jeux chez Hibernun Créations, un jeu vidéo exclusif à l’intention des participantes de la prochaine édition de l’événement Les filles et les sciences, un duo électrisant!. « Je suis bien placée pour confirmer qu’on n’en a pas fini de combattre les préjugés sexistes. C’est incroyable, mais on se fait souvent insulter, quand on joue sur Internet, par des participants, pourtant jeunes, qui affirment, encore en 2012, que la place des filles n’est pas devant un ordinateur mais à la cuisine! », explique Stéphanie Harvey.

La 14e édition de cette grande journée thématique organisée par des femmes œuvrant dans des milieux scientifiques pour accroître la relève scientifique et technologique féminine, aura lieu le samedi 16 février 2013 à l’École de technologie supérieure (ÉTS). Pour plus d’information, on peut visiter le site Web à l’adresse : www.lesfillesetlessciences.ca

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Audrey Miller
Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Directrice générale de l'École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de l'Ordre de l'Excellence en éducation du Québec, elle s'intéresse particulièrement au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias, tout en s'activant à créer des ponts entre les acteurs de l'écosystème éducatif depuis 1999. Elle s'implique ces temps-ci notamment dans l'Association Edteq et en tant que membre du comité des communications de l'ACELF. Quand elle a du temps libre, elle est passionnée par ses enfants, ses lapins, les chevaux, le bon vin et... la programmation Web!

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :