Financer ses projets scolaires ou équipes sportives avec des cartes cadeaux

Fini le chocolat ou les billets de tirage que la parenté se sent obligée d’acheter pour financer les projets scolaires! La plateforme FundScrip propose tout simplement d’acheter des cartes cadeaux chez les détaillants les plus populaires (même la SAQ!) et ce sont ces derniers qui remettent un pourcentage aux organismes inscrits.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Fini le chocolat ou les billets de tirage que la parenté se sent obligée d’acheter pour financer les projets scolaires! La plateforme FundScrip propose tout simplement d’acheter des cartes cadeaux chez les détaillants les plus populaires (même la SAQ!) et ce sont ces derniers qui remettent un pourcentage aux organismes inscrits.

Le concept est simple et ingénieux. Le responsable inscrit son groupe en ligne, puis un conseiller FundScrip entre en contact avec lui pour valider son admissibilité (organismes à but non lucratifs, groupes scolaires, équipes sportives, etc.) et lui fait parvenir de la documentation pour l’aider à promouvoir sa campagne de financement. Les gens qui veulent soutenir le projet se rendent sur le site, inscrivent son code et achètent des cartes cadeaux pour eux-mêmes. La valeur de la carte reçue est la même que celle payée. On achète une carte cadeau de 25 $ de Cinéplex Odéon, on reçoit sa pleine valeur. Cependant, contre cette publicité, l’entreprise verse 3 % du montant au groupe. Et voilà!

Le choix est vaste : iTunes, Canadian Tire, Bureau en Gros, Starbucks, SAQ, FutureShop, Toys’R’Us, Archambault, Rona, épiceries, etc. Chaque entreprise offre un pourcentage de retour différent, allant jusqu’à 10 % pour PizzaPizza.

L’entreprise montréalaise derrière la plateforme, Fundstream, existe depuis 2004 et dessert sa clientèle en français et en anglais. Elle a annoncé hier avoir passé la barre des 10 millions de dollars amassés dans le cadre de campagnes de financement depuis sa création, dont 2 millions l’an dernier seulement.

Voilà, l’idée est lancée, à explorer cet été pour être prêt à la rentrée! Qui va l’essayer?

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

Publicité par Google


À propos de l'auteur

Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Éditrice du magazine École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec (FPJQ), elle s'intéresse particulièrement l'actualité liée au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias. Elle s'active à créer des ponts dans l'écosystème éducatif depuis 1999. Elle s'implique ces temps-ci notamment dans l'Association Edteq et en tant que membre du comité des communications de l'ACELF. En 2021, elle est reçue à l'Ordre de l'Excellence en éducation du Québec. Quand elle a du temps libre, elle est passionnée par ses enfants, ses lapins, les chevaux, le bon vin et... la programmation Web!

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l’École branchée

L‘École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!

Prochaines formations en direct