Financer ses projets scolaires ou équipes sportives avec des cartes cadeaux

0

Fini le chocolat ou les billets de tirage que la parenté se sent obligée d’acheter pour financer les projets scolaires! La plateforme FundScrip propose tout simplement d’acheter des cartes cadeaux chez les détaillants les plus populaires (même la SAQ!) et ce sont ces derniers qui remettent un pourcentage aux organismes inscrits.

Le concept est simple et ingénieux. Le responsable inscrit son groupe en ligne, puis un conseiller FundScrip entre en contact avec lui pour valider son admissibilité (organismes à but non lucratifs, groupes scolaires, équipes sportives, etc.) et lui fait parvenir de la documentation pour l’aider à promouvoir sa campagne de financement. Les gens qui veulent soutenir le projet se rendent sur le site, inscrivent son code et achètent des cartes cadeaux pour eux-mêmes. La valeur de la carte reçue est la même que celle payée. On achète une carte cadeau de 25 $ de Cinéplex Odéon, on reçoit sa pleine valeur. Cependant, contre cette publicité, l’entreprise verse 3 % du montant au groupe. Et voilà!

Le choix est vaste : iTunes, Canadian Tire, Bureau en Gros, Starbucks, SAQ, FutureShop, Toys’R’Us, Archambault, Rona, épiceries, etc. Chaque entreprise offre un pourcentage de retour différent, allant jusqu’à 10 % pour PizzaPizza.

L’entreprise montréalaise derrière la plateforme, Fundstream, existe depuis 2004 et dessert sa clientèle en français et en anglais. Elle a annoncé hier avoir passé la barre des 10 millions de dollars amassés dans le cadre de campagnes de financement depuis sa création, dont 2 millions l’an dernier seulement.

Voilà, l’idée est lancée, à explorer cet été pour être prêt à la rentrée! Qui va l’essayer?

Commentaires

Recevez chaque semaine l’actualité pédagogique que nous préparons pour vous dans notre Hebdo gratuit :



Audrey Miller est directrice générale et éditrice de L’École branchée. Détenant une formation de 2e cycle en technologies éducatives et un bacc en communication publique, elle a participé depuis 1998 à la mise sur pied de nombreuses initiatives destinées à stimuler le développement professionnel des enseignants en lien avec le numérique et l’innovation pédagogique, telles EdCamp Québec et les CréaCamps. Elle est vice-présidente de l'AQUOPS, secrétaire du conseil d’administration de l’Association Edteq et membre du comité #Francosphère de l'ACELF.