Être informé : Ça ne change pas le monde. Vraiment?

La plateforme MAJ (Mon actualité du jour) de Radio-Canada vient de mettre en ligne une nouvelle série de vidéos sur le monde de l’information. Six capsules pour saisir l’importance d’aller voir ce qui se passe derrière la caméra de la télé, le micro d’une radio ou la face cachée d’un algorithme.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

La plateforme MAJ (Mon actualité du jour) de Radio-Canada vient de mettre en ligne une nouvelle série de vidéos sur le monde de l’information. Six capsules pour permettre aux élèves de 5e et 6e années de mieux comprendre le monde. Six capsules pour saisir l’importance d’aller voir ce qui se passe derrière la caméra de la télé, le micro d’une radio ou la face cachée d’un algorithme si on veut justement changer ce monde.

« S’informer, c’est super important. On peut le faire pour soi. On peut le faire pour mieux comprendre le monde qui nous entoure. Et pour être une personne plus intéressante. » C’est ce que lance Estelle Fournier, ado de 16 ans, à la toute fin de la première capsule. Elle est le guide tout au long des six épisodes de Question d’actualité, une série pour comprendre les médias d’information.

Cheffe de contenu sur le projet, Christine Bouchard mentionne que c’est cette idée qui a mené à la réalisation de ces capsules qui durent entre 4 et 8 minutes. « Les jeunes s’informent sur les réseaux sociaux et aussi beaucoup par leurs parents », précise Mme Bouchard. Avec sa collègue, Isabelle Picard, directrice des différentes plateformes numériques de Radio-Canada comme ARTV, Explora et Jeunesse, l’idée a donc germé au printemps dernier de réaliser un contenu visuel qui servirait à mieux outiller les élèves de la fin du primaire en matière d’éducation aux médias.

Plein de questions

Pourquoi s’informer quand on est jeune? Les nouvelles, ça sort d’où? Information et opinion, comment s’y retrouver? Peut-on s’informer sur les réseaux sociaux? Mon algorithme contrôle-t-il mon actualité? S’informer, ça change le monde? Autant de questions qui sont passées en revue par Estelle et les spécialistes rencontrés au cours des reportages. Instructifs, enjoués et pertinents, les commentaires de la jeune Estelle sont conjugués avec des images qui ne sont pas seulement focalisées sur Radio-Canada, mais sur d’autres médias d’importance au Québec.

Question d’actualité se rend même jusqu’à l’Assemblée nationale à Québec pour interroger les chefs de tous les partis politiques à savoir si c’est naïf de penser qu’en étant informé, on peut changer le monde?

Les commentaires des jeunes jusqu’à maintenant face à la série? Positifs, bien sûr, si on se fie à ceux mentionnés par Radio-Canada. Dans la première capsule, une phrase dite par Paul Arcand du 98,5 FM à Montréal retient d’ailleurs l’attention d’un jeune à savoir que les gens « qui ne s’informent pas bien ou pas du tout deviennent naïfs et vulnérables ».

À la recherche d’enseignants

On ne doit pas que Question d’actualité à l’équipe de MAJ. La douzaine de personnes qui y gravite a aussi produit depuis deux ans des séries vidéos telles que l‘ABC, la Minute MAJ ainsi que Qu’est-ce qui se cache dans le fleuve Saint-Laurent?

Selon Isabelle Picard, « nos séries pourront servir à nourrir les compétences d’adoption de comportements prosociaux, engagement social et gestion des émotions et du stress. » En matière d’éducation aux médias, il est aussi important d’ajouter que tous les jours, une offre quotidienne d’information vulgarisée dans ce domaine est proposée aux jeunes de 7 à 13 ans et « peut être consultée sur nos différentes plateformes », précise Mme Picard.

Traiter l’information de manière sérieuse et amusante, c’est un peu la mission que s’est donnée l’équipe de MAJ, tout en demeurant, bien sûr une source fiable et crédible, répondant aux pratiques journalistiques de Radio-Canada. 

D’ailleurs les remarques des enseignants sont toujours les bienvenues, explique la directrice des plateformes numériques de Radio-Canada. Un conseiller pédagogique est même recherché par les temps qui courent pour seconder l’équipe.

Les questions ou demandes des enseignants peuvent être acheminées à l’équipe par la section Pour les profs.

Enfin, du nouveau contenu est ajouté chaque semaine à travers les plateformes suivantes :
MAJ sur Facebook (pour les enseignants)
MAJ sur le Web
MAJ sur Instagram
MAJ sur YouTube

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Publicité par Google


À propos de l'auteur

André Magny
Depuis plus de 30 ans, André Magny fait les allers-retours entre le journalisme et l'enseignement du français tant auprès des ados que des adultes. Pigiste régulier pour divers médias dont Francopresse, il a également été journaliste culturel au Droit d’Ottawa et s'occupait des nouvelles technologies au Soleil de Québec. Il a aussi fait du journalisme sportif en France. Il a un faible pour la francophonie, la culture, les sports, la cuisine et la politique.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l’École branchée

L‘École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!