ANNONCE

D’inspirants projets TIC vécus en classe de 6e année

Récemment, nous avons demandé à des enseignants volontaires de nous parler de leurs bons coups « TIC » cette année. Patrick Valois a accepté de nous parler du projet d’écriture d’un roman policier et de l’interaction virtuelle des élèves via la plateforme Edmodo.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction anglaise automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! ;)

Marquer comme favori (0)

Récemment, nous avons demandé à des enseignants volontaires de nous parler de leurs bons coups « TIC » cette année. Patrick Valois a accepté de nous parler du projet d’écriture d’un roman policier et de l’interaction virtuelle des élèves via la plateforme Edmodo.

Patrick Valois enseigne dans un programme d’anglais intensif en sixième année à l’Académie Lafontaine, à St-Jérôme. Il utilise les TIC dans sa classe depuis plus de 10 ans. Pour lui, les TIC démocratisent le développement d’habiletés chez les élèves qui auraient autrefois demandé un équipement considérable. « La réalisation de films, les montages photo, la publication de livres, tout cela est rendu tellement facile avec les outils d’aujourd’hui.», précise-t-il en entrevue.

Nous lui avons demandé de nous parler de ses projets gagnants de l’année. Il a choisi de se concentrer plus particulièrement sur un outil et deux projets.

 

Un outil marquant dans son année : Edmodo

« Edmodo, c’est un outil en ligne qui est souvent considéré comme un Facebook pour les écoles, mais c’est tellement plus que cela. En fait, cet outil facilite les échanges entre les élèves et l’enseignant, et entre les élèves eux-mêmes. On peut y déposer des vidéos, des liens Web, des documents, etc. On peut s’en servir comme agenda, pour faire des sondages, etc. C’est un outil fort complet qui m’a permis de faire mes premiers pas vers ce qu’on pourrait appeler un début de classe inversée. Les élèves y posent des questions, d’autres élèves leur répondent (souvent de la maison, souvent sans que je ne leur aie demandé). »

Pour l’an prochain, il se propose d’impliquer davantage les élèves dans la production de contenu, afin qu’ils puissent contribuer eux aussi à l’alimentation du site de la classe. Il prévoit aussi y joindre du contenu réalisé sur une autre plateforme, Didacti, lorsque cela sera possible.

 

Un projet TIC intéressant : l’écriture d’un récit policier

« Nous avons lu en classe cette année un roman policier (Rouge Poison). Pour faire suite à cette lecture, j’ai demandé aux élèves d’écrire un récit policier. Nous avons travaillé en classe les divers aspects, ce qui était essentiel d’y inclure, les différences avec un récit traditionnel, etc. » Évidemment, il n’allait pas rater l’occasion de faire utiliser certaines technologies à ses élèves pour enrichir le projet. Par exemple, pour écrire leur propre récit, les élèves l’ont tapé à l’aide de la suite logicielle libre OpenOffice.

Par la suite, ils se sont servis de StoryJumper, une application en ligne, pour créer leur propre livre électronique. Ils y ont fait la mise en page de leur texte et y ont inséré des illustrations. « C’est un outil fort simple d’utilisation », explique Patrick Valois. « Le produit fini ressemble à un livre qu’on peut feuilleter. » Une fois les récits terminés, ils ont demandé aux élèves de 5e année de l’école d’évaluer leurs récits. « Ils n’avaient qu’à se rendre sur un blogue créé exprès pour l’occasion. »

«  Je trouve que les apprentissages faits par les élèves étaient pertinents, qu’ils ont compris qu’ils pouvaient eux-mêmes répondre aux questions des autres, que le projet était signifiant pour eux. » D’ailleurs, il prévoit revivre le projet l’an prochain. Il songe à aller plus loin au niveau TIC en travaillant l’amélioration du texte des élèves avec Antidote, pour enrichir leur vocabulaire, vérifier la structure de leurs phrases, etc. « J’aimerais aussi que leurs textes soient diffusés à plus grande échelle », explique-t-il, en précisant que la lecture cette année par les 5e année n’était probablement pas suffisamment satisfaisante pour eux. « Ou bien qu’ils écrivent leur récit pour un élève plus jeune, en se servant d’informations fournies par cette personne. »

Chose certaine, il aura un bel été pour y penser!

Vous avez vécu de beaux projets TIC en classe cette année? Écrivez-nous pour nous en parler! info@ecolebranchee.com

 

Vos commentaires sur l'article

Pour commenter cet article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter ou LinkedIn.

Vous avez une nouvelle à nous communiquer ou souhaitez publier un témoignage?

Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Vous aimez ce que vous lisez?

Abonnez-vous et recevez les 3 prochains numéros du magazine École branchée (imprimé ou numérique, français ou anglais) en plus de nos dossiers exclusifs en ligne!

En savoir plus >

À propos de l'auteur

Audrey Miller
Audrey Millerhttps://ecolebranchee.com
Directrice générale de l'École branchée, Audrey détient une formation universitaire de 2e cycle en technologies éducatives et un baccalauréat en communication publique. Membre de l'Ordre de l'Excellence en éducation du Québec, elle s'intéresse particulièrement au développement professionnel des enseignants, à l'information à l'ère du numérique et à l'éducation aux médias, tout en s'activant à créer des ponts entre les acteurs de l'écosystème éducatif depuis 1999. Elle s'implique ces temps-ci notamment dans l'Association Edteq et en tant que membre du comité des communications de l'ACELF. Quand elle a du temps libre, elle est passionnée par ses enfants, ses lapins, les chevaux, le bon vin et... la programmation Web!

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!





Ces textes pourraient aussi vous intéresser :