(Chronique) Apps & astuces à la maison en temps de crise #2

mis à jour le :

Des idées pour la maison et des réflexions sur la vie en temps de crise, par les collaborateurs de l’École branchée. N’hésitez pas à participer vous aussi!

Hier, et ce n’était pas la première fois, j’ai ressenti une grosse boule d’angoisse vers la fin de l’après-midi. Je me suis rendu compte que j’étais crispée sur ma chaise depuis un long moment. J’ai fermé mon ordinateur et je suis allée marcher dehors. Une marche rapide, déterminée, sportive. Rapidement, j’ai été à bout de souffle (à ma défense, il faut dire que j’habite en zone montagneuse!). Puis, le « 2e souffle » est venu et j’ai commencé à me sentir mieux. Le beau temps aide très certainement à conserver le moral fragile. Des fois, je me dis « coudonc, ça fait même pas deux semaines encore, ça va être beau tantôt! ». C’est vrai, on est toujours en plein coeur d’une période d’adaptation à ce nouveau contexte causé par la pandémie de Coronavirus…

Il y a tant de choses à remettre en perspective et à réajuster d’un coup! Oui, il y a les enfants, mais surtout, la dynamique familiale au complet, incluant le partage avec le conjoint. Essayer d’établir quelque chose et le voir défaire 5 minutes après par Chéri qui arrive avec d’autres idées ou principes, ça remet la foire assez rapidement dans la maisonnée de garçons de 4 à 9 ans… Et moi-même je ne me trouve pas constante d’une journée à l’autre!

Puis j’ai une pensée pour nos voisins. D’un côté, les deux parents travaillent en « services essentiels », donc leurs enfants doivent fréquenter un service de garde d’urgence. Du fait de leurs professions, leur famille au complet devient à risque. C’est à ce moment que je nous trouve chanceux. Et que j’anticipe devoir annoncer aux enfants aujourd’hui qu’ils ne pourront plus jouer avec leurs amis du tout, même pas dehors. On s’est dit qu’on organiserait des visites supervisées dans la rue. Puis je pense à l’autre voisin. Sa maman aussi est en services essentiels. Mais lui, il est enfant unique. 7 ans. Que le temps doit être long.

Respire… Ça va bien aller! 🌈


Le quartier des arcs-en-ciel

Si ce n’est pas déjà fait chez vous, emboîtez le pas des arcs-en-ciel aux fenêtres!

« Cette initiative a débuté en Italie et elle se propage à travers le monde grâce aux médias sociaux. Les enfants (et les adultes!) sont donc invités à dessiner un arc-en-ciel et à l’installer dans l’une des fenêtres de la maison. Les mots clés, #Ça va bien aller, y sont ajoutés en guise d’espoir et de solidarité. » En Italie, le mot-clic est #andratuttobene.

Chez nous, on a affiché une image d’arc-en-ciel sur la tablette posée sur la table pour revoir l’ordre des couleurs. J’ai aidé mon 4 ans en traçant les bandes qu’il a remplies ensuite. Mon 6 ans a préféré que je lui imprime un arc-en-ciel à colorier. Mon 9 ans n’avait aucun intérêt à dessiner (car ses essais n’étaient pas parfaits à ses yeux, ce qui le fâchait – oh, à travailler ici!! #droitàl’erreur #conceptiondubeau), mais c’est lui qui a finalement écrit la phrase « Ça va bien aller »! Ailleurs, j’ai vu de superbes peintures décorées de paillettes… bref, ça dépend de la créativité de vos minis!

Ensuite, on part à la chasse aux arcs-en-ciel dans le quartier!


Idées en vrac

L’app Boukili pour la lecture

Créée par TFO, cette app totalement gratuite (en ligne, iOs et Android) propose des livres gratuits illustrés pour les enfants à partir de 4 ans. La plateforme ludifiée leur permet de « progresser » et propose de petits quiz de compréhension à la fin de chaque histoire. On peut créer jusqu’à 3 profils d’enfants par compte.

Mandala numérique

Il y a une portion de journée chez nous où la tablette est autorisée, mais pour des activités calmes et créatives. Les enfants ont commencé à m’imiter en réalisant des mandalas numériques. Ça demande concentration et motricité fine (doigt ou stylet), tout en offrant un peu de répit aux oreilles des parents… Plusieurs apps gratuites (avec pubs) sont dispos sur l’App Store et sur Google Play.




ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
NOTE : NOS ABONNÉS NE VOIENT PAS CES ANNONCES