Ces enseignants de mathématiques qui font autrement

0

Nous avons rencontré Guy Gervais, enseignant de mathématiques à l’Académie des Estacades (CS Chemin-du-Roy), chargé de cours à l’UQTR et président du GRMS. Il nous parle de l’intérêt d’intégrer la programmation pour travailler les compétences de résolution de problème des élèves.

Le nombre d’inscriptions record au congrès annuel du GRMS démontre la volonté croissante des enseignants de mathématique de se rassembler afin de faire évoluer leurs pratiques. La percée de la robotique et de la programmation, les nouvelles tendances pédagogiques comme celle des jeux d’évasion (Breakout) ainsi que le partage et les collaborations facilités par les réseaux sociaux, notamment le groupe Facebook Les maths autrement ont tous eu un impact sur ce mouvement. Guy souligne qu’avec la réforme, les enseignants ont eu à s’adapter à une nouvelle philosophie, à des contenus davantage axés sur les compétences et à des technologies modernes. Aujourd’hui, la plupart maîtrisent ces nouveautés et veulent aller plus loin.

Travailler la résolution de problèmes grâce à la programmation

Dans cette entrevue, Guy explique que la nouvelle vague de logiciels de programmation par blocs, comme Scratch, permet de développer la compétence de résolution de problèmes dans une perspective de ludification et d’amélioration continue. En effet, avec la programmation, l’élève est amené à vouloir comprendre pourquoi il ne parvient pas à la bonne solution, puis à ré-essayer jusqu’à ce qu’il réussisse.

Pour conclure, Guy invite les enseignants à tirer profit du site l’heure du code qui offre un clés en main pour vivre la programmation en classe. On vous invite à écouter l’entrevue afin d’entendre Guy au sujet des avantages d’intégrer des activités de programmation en mathématique.     

« Ça ne se peut pas qu’un enseignant n’ait pas une heure dans son année pour coder » – Guy Gervais

Recevez chaque semaine l’actualité pédagogique que nous préparons pour vous dans notre Hebdo gratuit :