Le CAHM : une école (et un directeur!) pas comme les autres

La conférence Clair 2017 aura lieu à guichets fermés du 26 au 28 janvier. Pour se mettre dans l’ambiance, on rencontre le directeur du CAHM, Roberto Gauvin.
Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :
English EN French FR

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) vont se glisser! 😉

Les plantes – Épisode 2 : ma plante est vivante

Tous les êtres vivants se partagent les mêmes caractéristiques. Voici une série de courtes activités à réaliser avec vos élèves qui visent à favoriser la découverte de ces caractéristiques à partir de l'observation des plantes du potager.

Les plantes, épisode 1 : les graines

En éducation, j’appartiens à la branche de didactique des sciences qui se base sur une approche « hands-on ». Je propose ici de combiner les activités de jardinage scolaire aux activités d'étude des plantes.

Voici Chef Ratatouille et les cantines des écoliers de Nice

Avec le projet de "Lab-école", Ricardo Larrivée saura-t-il offrir aux cantines des écoles du Québec autre chose que le "Chef Poutine" qui y règne trop souvent actuellement? Et si l'expérience niçoise pouvait lui servir d'inspiration en ce mois de l'alimentation?

Mois de la nutrition : expérimenter le potager scolaire

Pourquoi ne pas profiter du mois de la nutrition pour explorer le pouvoir des aliments et le potentiel pédagogique des expériences liées à l’alimentation.

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

L’effet direction : vouloir contribuer à amplifier l’effet enseignant

Bien qu'aucun lien clair entre le leadership de la direction et la réussite des élèves n'ait été démontré par la recherche, contrairement à l'important effet enseignant, les directeurs et directrices d'établissements scolaires peuvent tout de même avoir un effet indirect sur les élèves. Marc-André Girard nous en parle dans sa chronique Le Coin du directeur.

Hommage aux directions d’école

En cette Semaine québécoise des directions d’établissement scolaire, notre collaborateur Marc-André Girard rend hommage à ses pairs et souligne trois rôles incontournables qui font partie de leur quotidien bien inhabituel!

Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien!

Le coin du directeur : Marc-André Girard parle aujourd'hui du danger de ne pas considérer le développement professionnel en éducation comme faisant partie intégrante de la carrière d'un enseignant ou d'une direction. « Je sais ce que je sais et j’en connais beaucoup. Mais est-ce suffisant ? Je l’ai souvent dit : en éducation, le plus dangereux est de croire que l'on sait tout sur sa profession. »

#Clair2020, presque comme si vous y étiez

Je vous emmène avec moi au colloque annuel Clair - Voir l’éducation autrement. Revoici quelques grands moments que j'ai retenus de cette rencontre néo-brunswickoise qui semble avoir le don de transformer tous ceux qui y passent!

La conférence Clair 2017 aura lieu à guichets fermés du 26 au 28 janvier. Pour se mettre dans l’ambiance, on rencontre l’un des organisateurs, M. Roberto Gauvin.

Clair est ce petit village du Nouveau Brunswick où, chaque année, des professionnels de l’éducation se rencontrent au Centre d’@pprentissage du Haut-Madawaska (CAHM) pour y discuter pédagogie nouvelle et pédagogie à l’ère du numérique. La conférence Clair 2017 aura lieu à guichets fermés du 26 au 28 janvier.

J’ai eu la chance de vivre « mon Clair à moi » le temps d’une visite et d’une rencontre privilégiée avec son directeur inspiré, M. Roberto Gauvin. Après avoir débuté sa carrière à Saint-Jean au Nouveau Brunswick, ce dernier a migré au Manitoba pour y enseigner les sciences en immersion française. Il est finalement revenu vers son Nouveau-Brunswick natal en 2000, comme directeur du CAHM.

L’élément déclencheur

Roberto-GauvinEn 1997, le district scolaire du Haut-Madawaska a décidé de fermer les écoles de quatre villages voisins pour établir, à Clair, une école différente. On a promis aux gens visés : « Vous aurez une école dont vous serez fiers ».

C’est pour réaliser cette promesse que Roberto Gauvin a reçu le mandat précis d’établir une école où le numérique tiendrait une place centrale.

Les innovations pédagogiques et sa participation et celle de ses écoliers à des conférences et des projets locaux et internationaux n’ont pas cessé depuis. M. Gauvin a reçu, dès 2002, le prix du « Héros communautaire en TI » d’Industrie Canada. Il est l’un des principaux organisateurs du colloque annuel Clair. Il participe au développement d’un Labo créatif au CAHM et au projet Acadiepédia.

Sa philosophie de l’éducation

Pourquoi vouloir « faire différent »? « Certains parents regardent l’éducation traditionnelle et disent « ça marche pour mon enfant, pourquoi devrait-on faire différemment? ». C’est que ça marche pour certains enfants, mais ça ne marche pas pour tous les enfants », explique-il.

La philosophie de M. Gauvin s’appuie notamment sur la « théorie du choix » du psychiatre William Glasser. Il s’agit d’une approche selon laquelle l’individu est responsable de ses choix et de sa transformation personnelle. C’est cette approche de responsabilisation individuelle qu’il tente quotidiennement d’implanter auprès de tous les élèves de son école avec son équipe d’enseignants, qu’il a su convaincre du bien-fondé de cette attitude.

L’indéniable succès de cette vision de l’éducation n’a pas été instantané. Le changement prend du temps et une petite tortue posée sur le bureau de Roberto Gauvin vise à lui rappeler qu’il faut avancer un pas à la fois.

À propos de leadership

Quand on oeuvre dans l’innovation, on n’a pas de preuves à offrir à ceux qui questionnent. Il faut donc développer une culture où les enseignants acceptent de prendre des risques, sachant que leur directeur les soutient (et les encourage!).

Si certains directeurs ont peur de perdre le contrôle sur leurs enseignants, il préfère quant à lui éliminer les barrières en leur donnant le contrôle pédagogique. Il a promis à son personnel qu’il les accompagnera et leur donnera ce dont ils ont besoin pour réaliser leurs projets éducatifs. Il estime en effet que son travail de directeur est de s’assurer que son équipe dispose des outils nécessaires pour faire ce qu’elle doit faire.

Être un leader, un directeur d’école, ne signifie pas de contrôler, mais d’encourager les membres de l’équipe pédagogique à travailler dans le même sens, avec la même mission en tête. Lorsque tout le personnel d’une école avance ensemble dans la même direction, c’est alors possible de vivre l’école autrement.

La gestion du changement, quelques conseils

Roberto Gauvin propose quelques conseils :

  1. Développer des leaders au sein de nos établissements pour continuer la culture d’ouverture au changement.
  2. Responsabiliser les enseignants à faire des choses nouvelles (ce qui développe leur leadership).
  3. Ne pas être toujours réactif à ce qui se passe.
  4. Briser l’isolement de ceux qui innovent en éducation (c’est d’ailleurs l’un des buts de la conférence Clair).
  5. Avec la liberté vient aussi la responsabilité. Il faut être capable de démontrer que ce que l’on fait ajoute de la valeur, de la qualité à l’éducation offerte aux élèves.
  6. Un mercredi après-midi sur deux, tout le personnel de l’école se rencontre pour planifier et coordonner ses activités.

Un modèle pédagogique visant à « apprendre pour la vie »

Le modèle pédagogique du CAHM, qui permet aux élèves d’apprendre pour la vie, repose sur les piliers suivants.

  1. Une direction au service de son équipe d’enseignants qui s’appuie sur les forces de chacun pour réaliser avec eux leur école rêvée.
  2. Une structure organisationnelle où les membres savent qu’ils peuvent prendre des risques, ont droit à l’erreur et sont supportés.
  3. Le respect des besoins fondamentaux, dont la satisfaction, ce qui permet le développement optimal de l’individu :
    • autonomie, se sentir à la source de ses actions;
    • compétence, se sentir efficace;
    • appartenance sociale, se sentir connecté, supporté par d’autres personnes.
  4. L’appui d’une pédagogie expérientielle et de la métacognition, qui demande au jeune de :
    • planifier et travailler pour atteindre son objectif;
    • découvrir les connaissances nécessaires à l’accomplissement des tâches;
    • réfléchir à son travail;
    • puis, à la fin du processus, devenir un « expert » du sujet sur lequel il a travaillé.
  5. Maintenir le délicat équilibre entre le souci de réussite des apprentissages et la progression chacun à son rythme.
  6. Améliorer l’apprentissage chez les élèves sans nuire à ceux qui savent déjà, et leur apprendre à aller aider ceux qui ont de la difficulté. Quand les élèves sentent qu’ils font partie d’une dynamique d’apprentissage, ils se sentent fiers et confiants.

Un exemple parmi d’autres, les jeunes « experts » en numérique du CAHM donnent des cours à des personnes âgées de la communauté, selon les besoins exprimés par ces derniers : l’un pour apprendre à écrire des courriels, l’autre faire des recherches sur Internet, ou l’autre encore trouver et jouer à des jeux…

« Au CAHM, on fait des projets, des activités, parce qu’on en voit le potentiel pour la réussite des élèves. On désire leur offrir « un coffre à outils de vie ». Ces activités dépassent les exigences du ministère de l’Éducation. »

. . .

Demain, nous survolerons certains des projets et programmes phares de l’établissement.

 

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

À propos de l'auteur

Avatar
Ninon Louise Lepage
Ninon Louise LePage est pédagogue et muséologue récemment sortie d’une retraite prématurée pour renaître comme désigner pédagogique. Elle a enseigné à l'Université du Québec à Montréal et à l'Université de Sherbrooke en didactique des sciences, en plus de travailler au Réseau canadien d'information sur le patrimoine comme expert-conseil en muséologie. Elle écrit également pour nos amis français chez Ludomag. Elle invite par ailleurs tous les intéressés à la contacter afin qu’elle parle de vous, vos élèves, votre école et vos expériences particulières en éducation au numérique et à l’informatique.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez nos nouvelles chaque semaine

Recevez chaque mardi l'École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre veille professionnelle en éducation!