Accompagner ses élèves vers l’engagement

Nous avons rencontré Nikolas Poulin, enseignant d’univers social au Séminaire des Pères-Maristes, qui nous parle d’intégration du numérique, de rétroaction et d’engagement.

Texte par Alexane St-Amant Ringuette

Ce qui intéresse Nikolas dans l’enseignement, c’est la dimension humaine. Dans cette entrevue, il souligne que les enseignants qui l’ont lui-même marqué sont ceux qui le mettaient en action et lui faisaient confiance. C’est pourquoi il est toujours à la recherche de moyens pour donner du sens aux apprentissages et engager ses élèves.

Rétroaction et mentalité de croissance

La rétroaction donne de la valeur à toutes les étapes de réalisation d’un projet. Elle met l’emphase sur la démarche et sur la progression plutôt qu’uniquement sur la finalité. Nikolas considère que la rétroaction lui permet d’accompagner ses élèves, mais également d’apprendre d’eux. Tout le monde sort gagnant!

« Lorsque tu leur laisses de la place, les élèves arrivent toujours à te surprendre » – Nikolas Poulin

Trouver son projet de développement professionnel

C’est sa première participation au Sommet du numérique en éducation qui a donné la piqûre à Nikolas pour le réseautage et le développement professionnel. Puis, c’est à travers des rassemblements comme les CréaCamps, les EdCamp et le colloque de Clair qu’il a développé un sentiment d’appartenance avec d’autres acteurs éducatifs qui ont envie d’apprendre et de partager.

On vous invite à écouter cette entrevue pour découvrir ce qui inspire Nikolas à sortir de sa zone de confort afin de favoriser l’engagement de ses élèves.

Aussi disponible en baladodiffusion!


Recevez chaque semaine l’actualité pédagogique que nous préparons pour vous dans notre Hebdo gratuit :