Une communauté dédiée à l’exploitation de Twitter en classe

0
644

Se lancer dans l’aventure Twitter avec ses élèves, c’est déjà fait pour les uns, ça arrivera cette année pour d’autres, ça mijote chez certains et ça semble complètement farfelu pour beaucoup! Ces quatre types d’enseignants peuvent cependant maintenant se retrouver en un lieu commun pour approfondir le tout.

TwittÉdu, c’est un « répertoire des projets éducatifs collaboratifs utilisant Twitter ». C’est avant tout un groupe d’intérêt sur Facebook qui regroupe des enseignants francophones d’ici et d’ailleurs dans le but de participer à des projets d’exploitation pédagogique de Twitter et d’y trouver du soutien (technique et moral!) par les pairs.

Dans ce groupe, on trouve notamment une liste évolutive de projets pédagogiques en lien avec Twitter. Des exemples déjà annoncés pour cette année :

  • MaClasse2016 : un projet qui invite les Twittclasses à faire connaissance en ce début d’année, à créer des liens et à discuter de citoyenneté numérique;
  • Concours de twittérature du REFER 2017, qui se déroulera en janvier 2017;
  • Écouter lire le monde : un projet mondial de lecture interactive 2.0 se déroulant chaque année à l’automne. L’édition 2016 se déroulera du 3 octobre au 11 novembre;
  • AnimeHistoire3 : projet d’écriture collaborative international dont la 3e édition se déroulera du début janvier à la fin février 2017.

En plus des idées de projets auxquels se joindre, on trouve sur ce groupe des ressources comme un répertoire de « Twittclasses ».

 

Pourquoi voudrait-on exploiter Twitter en classe?

La question a récemment été posée dans ce groupe public. Parmi les réponses, on suggère :

  • « De nombreux projets sont proposés sur Twitter pour les classes chaque année »;
  • « Twitter offre la possibilité aux élèves d’écrire et d’être lu au quotidien, d’être en communication avec d’autres classes francophones du monde, de communiquer avec des auteurs de livres, de participer à des projets collaboratifs, de montrer au monde (dont leurs parents!) ce qui se passe dans leur classe »;
  • « Comme les écrits sont courts, la correction est rapide (les élèves apprécient) »;
  • « La contrainte des 140 caractères force les élèves à travailler structures de phrases et synonymes. Et comme on ne publie rien tant qu’il reste des fautes, on travaille sur la fierté et l’importance de bien écrire »;
  • « C’est une bonne façon d’éduquer les jeunes à une utilisation responsable et positive des réseaux sociaux. Ça leur permet de voir d’autres possibilités de la technologie que les jeux. »

Enfin, à surveiller pour votre développement professionnel cette année, le retour des causeries #eduProf, tous les mercredis à 20h en direct sur Twitter!

À vous de jouer, joignez dès maintenant le groupe Facebook TwittÉdu, et bonne twittrentrée!