Une étude affirme que des caractéristiques des jeux vidéo d’action peuvent améliorer l’apprentissage

Le rythme rapide de ce genre d’environnement ludique, qui nécessiterait d’avoir une attention soutenue et de se concentrer simultanément sur plusieurs tâches, serait l’un des facteurs qui expliquerait ce phénomène.

Publié le :

Classé dans :
LIRE CET ARTICLE EN :

Traduction automatisée - des erreurs (parfois hilarantes) peuvent se glisser! 😉

Ces textes pourraient aussi vous intéresser :

Le rythme rapide de ce genre d’environnement ludique, qui nécessiterait d’avoir une attention soutenue et de se concentrer simultanément sur plusieurs tâches, serait l’un des facteurs qui expliquerait ce phénomène.

Grandement portée par le développement des technologies de l’information et des communications, la ludification de l’apprentissage est un phénomène qui gagne en popularité. Et si on se fie aux résultats de certaines études, l’utilisation de jeux vidéo à des fins d’apprentissage ne risque pas de diminuer. D’ailleurs, l’une de ces études, menée par des chercheurs universitaires américains et européens, conclut que le fait de jouer à des jeux vidéo d’action pourrait améliorer l’apprentissage.

Le rythme rapide de ce genre d’environnement ludique, qui nécessiterait d’avoir une attention soutenue et de se concentrer simultanément sur plusieurs tâches, serait l’un des facteurs qui expliquerait ce phénomène.

Il semblerait que les personnes habituées à jouer à des jeux vidéo d’action développeraient une meilleure capacité visuelle, ce qui peut avoir un impact important dans un processus d’apprentissage. C’est la conclusion à laquelle est arrivé le groupe de chercheurs, après avoir comparé les capacités visuelles des personnes jouant à des jeux vidéo d’action avec celles d’autres personnes qui ne jouent pas à de tels jeux. La raison de la meilleure performance des joueurs serait aussi imputable à leur plus grande capacité à se concentrer sur une tâche à accomplir, capacité qui serait propice, selon les chercheurs, à se développer en jouant à des jeux vidéo d’action.

Les chercheurs ont aussi comparé les résultats obtenus à différents tests de deux groupes, l’un constitué de personnes ayant joué 50 heures à des jeux d’action rapides (par exemple, Call of Duty), l’autre de personnes ayant joué le même nombre d’heures mais à d’autres types de jeux (comme The Sims). Au terme de l’expérimentation, il semblerait que les jeux vidéo d’action développeraient aussi une capacité à se créer des modèles d’apprentissage plus dynamiques que certains autres types de jeux vidéo.

L’équipe de chercheurs souhaite désormais identifier les caractéristiques des jeux vidéo qui peuvent influencer positivement l’apprentissage. Elle est d’avis que certains types de jeux n’entrant pas dans la catégorie des jeux d’action pourraient probablement aussi avoir un impact positif sur les processus cognitifs impliqués lors de l’apprentissage. Des jeux impliquant un rythme rapide, nécessitant de se concentrer simultanément sur plusieurs tâches et demandant d’effectuer différentes prédictions semblent être, selon les hypothèses des chercheurs, ceux susceptibles d’avoir de tels impacts.

Vos commentaires sur l'article

Vous pouvez commenter cet article ici et y ajouter vos idées!

À propos de l'auteur

Dominic Leblanc
Diplômé en sociologie, Dominic Leblanc est conseiller pédagogique au Service des programmes et du développement pédagogique du Cégep régional de Lanaudière à L'Assomption.

Quelques annonces

Vous avez une nouvelle à nous communiquer?

Écrivez-nous sans tarder à info@ecolebranchee.com

Vous pouvez aussi publier votre propre texte!
Faites connaître votre projet pédagogique ou partagez vos idées via nos sections Opinion, Témoignages ou Communiqués! Voici comment faire!

Recevez les nouvelles de l’École branchée

L‘École branchée | Hebdo, la publication qui alimente votre boîte courriel pour que vous ne manquiez rien!

Nos prochaines formations en direct