Un bilan inhabituel de fin d’année

La pandémie, l’enseignement à distance et tout le contexte de retour en classe ont amené leur lot d’inquiétudes, d’anxiété et de remise en question. Cependant, c’est avec brio que les enseignants ont su relever ce défi inattendu. Par contre, je crois qu’il est impératif, maintenant que l’année est finie, que chacun fasse un bilan personnel sur sa pratique, ses envies et sa perception du métier après toute cette saga.

Ma pratique : le développement professionnel

Lorsque les annonces de poursuite de l’enseignement à distance ont été faites, il y a eu un véritable mouvement de développement professionnel de la part de plusieurs enseignants. Des tutoriels sur YouTube aux webinaires du RÉCIT et des créateurs d’outils numériques, en passant par les CréaCamps virtuels et la formation offerte par la TÉLUQ,  de nombreux acteurs du milieu de l’éducation se sont offert le temps de développer leurs compétences afin de mieux répondre aux besoins de leurs élèves.  

En présentiel, nous oublions souvent de le prendre ce temps de se former et de se questionner sur ce qui pourrait nous aider à être plus à l’aise dans notre pratique. Le contexte de la COVID-19 a démontré que de prendre le temps ne peut qu’amener du positif, même si nous avons l’impression que nous en manquons habituellement. 

Gardez en tête que le développement professionnel est une attitude gagnante et que ce que vous avez développé, vous devez le réinvestir l’an prochain. Avez-vous découvert des méthodes, des stratégies ou des attitudes que vous voulez conserver dans votre classe?

De plus, osez voir plus loin : qu’avez-vous envie d’apprendre de nouveau? Quelle corde voulez-vous ajouter à votre arc? Quelles sont les ressources qui pourront vous être utiles? Pourquoi ne pas continuer votre démarche avec une ou un collègue qui partage les mêmes envies que vous? 

Mes envies : le développement personnel

Au-delà du contexte professionnel, le volet personnel est ressorti dans les discussions et les constatations. En effet, il n’était pas rare d’entendre ou de voir des gens dire ou écrire qu’avant le confinement, ils ne prenaient pas le temps avec leurs enfants, qu’ils s’ennuyaient de leur famille, qu’ils mettaient trop de temps dans leur travail.  Les priorités ont alors changé et c’est facile de revenir dans d’anciennes habitudes.

De ce fait, questionnez-vous sur ce qui est le plus important pour vous, et par le fait-même, sur ce que vous voulez garder ou changer dans vos habitudes de vie. 

Des idées pour se rappeler son état d’esprit

Afin de visualiser tout ce processus de remise en question et de planification personnelle, il peut être intéressant de l’illustrer. Si vous connaissez le croquinote (ou sketchnote) ou encore le principe de carte mentale, ce peut être très pertinent d’en faire afin de visualiser votre pensée, ce que vous voulez être l’an prochain.

Aussi, l’exercice de s’écrire une lettre à relire en début d’année peut être un excellent moyen de se rappeler l’état d’esprit dans lequel nous sommes et nous désirons être. Cela peut être aussi fait à l’aide d’une vidéo à vous de vous, ou bien encore d’un courriel à retardement.  

En bref, ce qu’il faut retenir, c’est que vous pouvez garder ou créer l’équilibre que vous voulez, autant dans votre classe que dans votre vie. Bonnes vacances bien méritées et bonne réflexion! 


Puisqu’il est question de croquinote (sketchnote),  Carrefour éducation vous propose La folie du sketchnote, une ressource incontournable sur le sujet.


Recevez gratuitement chaque semaine l'École branchée Hebdo pour ne rien manquer de l’actualité pédagogique!



🤩 Vous avez envie de publier vous aussi à l'École branchée? N'hésitez surtout pas! Découvrez ici comment faire!



ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
NOTE : Nos abonnés connectés ne voient pas ces annonces!
Avatar
Enseignante de français au secondaire et collaboratrice sur divers blogues, Laurie Couture se passionne pour l’écriture et pour l’aspect novateur en éducation : comment peut-on modifier ses façons de faire pour améliorer sa méthode? Elle adore découvrir, discuter et développer au sujet des pratiques probantes en lien avec les technologies. À l’aide du numérique, elle aspire à mettre sur pieds des projets et des documents répondant aux tendances actuelles et proposant des approches nouvelles.