Des stratégies de développement du vocabulaire qui rejoignent la CUA

mis à jour le :

Soutenir le développement et l’enrichissement du vocabulaire de tous ses élèves sans devoir faire d’adaptation pour ceux présentant un trouble d’apprentissage : c’est possible, selon Madeleine Fauteux et Pascale Campeau, et c’est même salutaire pour l’enseignant(e). Cap sur la conception universelle de l’apprentissage (CUA).

entrevue : Stéphanie Dionne
texte : Audrey Miller

En tant que facilitatrices au CréaCamp axé sur l’éducation inclusive, qui a eu lieu en avril 2019, Pascale Campeau, formatrice chez Druide informatique, et Madeleine Fauteux, orthopédagogue et consultante en éducation, ont proposé aux participants de leur atelier différentes idées pour développer une planification globale en lien avec le soutien au développement et à l’enrichissement du vocabulaire. 

Pour Madeleine Fauteux, ce qui est difficile dans l’inclusion, c’est de trouver des défis raisonnables et significatifs pour chacun des élèves. Ce faisant, l’enseignant(e) peut faire une planification globale pour sa classe, sans devoir préparer une série d’adaptations. Selon elle, ça peut faire une différence majeure pour le prof, voire lui permettre « de sauver sa peau ». C’est pourquoi elle recommande fortement de privilégier des stratégies de développement du vocabulaire qui rejoignent la conception universelle de l’apprentissage (CUA). 

Un exemple : le lexique numérique évolutif

Comme l’explique Pascale Campeau, pendant leur journée au CréaCamp, elles ont travaillé à intégrer différents outils avec leurs participants, dont la découverte plus approfondie du logiciel Antidote. En effet, au-delà de son dictionnaire de définitions, elle rappelle que 8 autres sont à la portée des utilisateurs pour répondre à différents besoins. 

Madeleine Fauteux donne un exemple : les élèves à besoin particuliers, tout comme les autres, peuvent retirer de nombreux bénéfices de se constituer un lexique évolutif. À partir des mots de ce lexique, qu’ils enrichissent au fil du temps, ils peuvent rédiger des phrases, aller chercher des images pour les illustrer, puis développer leurs phrases, etc. L’enseignant(e) peut ensuite y recourir régulièrement pour aider les élèves à intégrer et consolider les nouveaux apprentissages. De plus,  lorsqu’on le construit à l’aide d’outils numériques tels qu’un simple document Google Docs, tout ce bagage peut facilement suivre l’apprenant en cas de changement d’école, par exemple.

La fierté de voir les jeunes réussir

Grâce à tout cela, la fierté de voir tous les élèves réussir à enrichir un texte, le présenter fièrement à leur enseignant, le lire et le faire lire aux autres, c’est ce qui constitue un grande source d’inspiration et de motivation pour nos deux facilitatrices. D’ailleurs, Madeleine Fauteux déplore que les outils à la portée des jeunes, tels Antidote, soient méconnus et parfois mal compris dans les milieux. 

Écoutez l’entrevue pour en savoir plus!N’hésitez pas à contacter Pascale Campeau pour en savoir plus sur les formations offertes par Druide informatique à propos du logiciel Antidote.

Aussi : Les enseignants du Québec et du Canada francophone bénéficient de la formation en ligne gratuite du CADRE21 sur la conception universelle de l’apprentissage (C.U.A.)



ANNONCE FOURNIE PAR GOOGLE
NOTE : NOS ABONNÉS NE VOIENT PAS CES ANNONCES