ANNONCE

Skype fait son entrée dans les classes

C’est bien connu, Internet a contribué à faire de la Terre un village où l’on peut communiquer facilement avec des personnes situées partout sur le globe. Skype in the classroom pousse plus loin cette vision et fait entrer le monde dans les classes via la vidéoconférence.

Publié le :

Classé dans :

Attention! Ce contenu a été mis à jour il y a plus de 3 ans. Il pourrait contenir des liens qui ne fonctionnent plus. Vous aimeriez que notre équipe le révise? N'hésitez pas à nous écrire!

C’est bien connu, Internet a contribué à faire de la Terre un village où l’on peut communiquer facilement avec des personnes situées partout sur le globe. Skype in the classroom pousse plus loin cette vision et fait entrer le monde dans les classes via la vidéoconférence.

Ainsi, des élèves peuvent maintenant discuter avec des jeunes habitants à des milliers de kilomètres pour en apprendre davantage sur leur culture et leur pays. Il leur permet aussi de discuter dans une autre langue avec des enfants dont c’est la langue maternelle. Skype in the classroom offre également la possibilité aux professeurs et aux élèves d’entendre des conférenciers inaccessibles autrement.

Les enseignants peuvent s’y créer un profil où ils mentionnent leurs compétences, leurs intérêts et leur emplacement sur la planète. Une fois inscrits dans cette grande communauté éducative, les enseignants peuvent communiquer plus facilement entre eux pour réaliser des activités, partager des ressources pédagogiques ou se donner un coup de pouce à distance.

Pour en bénéficier, les enseignants doivent évidemment avoir accès à un ordinateur branché à Internet, un micro, des haut-parleurs ainsi qu’une webcam.

Pour l’instant, on y retrouve près de 4 000 enseignants, dont environ 220 du Canada. Skype travaille en collaboration avec un groupe d’enseignants pour le développement de cette idée. Le programme est actuellement disponible en version bêta, c’est-à-dire toujours en développement.

À propos de l'auteur

Nathalie Côté
Nathalie Côté
Nathalie est journaliste. Ses thèmes de prédilection sont la famille, l’éducation, la santé, la consommation, l’environnement et les phénomènes sociaux. Elle collabore notamment au journal La Presse.

Recevez l'infolettre Hebdo

Recevez l'Info #DevProf et l'Hebdo pour ne rien manquer des nouveautés de l'École branchée!


Vos commentaires

Pour commenter un article et y ajouter vos idées, nous vous invitons à nous suivre sur les réseaux sociaux. Tous les articles y sont publiés et il est aussi possible de commenter directement sur Facebook, Twitter, Instagram ou LinkedIn.

Faites briller vos projets d'école et pratiques gagnantes!

L'École branchée fait circuler l'information dans le milieu scolaire afin d'alimenter la veille professionnelle et valoriser les initiatives émanant du terrain. Allez-y, proposez-nous un texte! >

À lire aussi

Pourquoi certains profs sont-ils plus à l’aise que d’autres avec l’usage des TIC en appui à l’enseignement?

Pourquoi certains enseignants laissent-ils leurs élèves utiliser les TIC en classe plus que d'autres? Et pourquoi certains participent-ils plus à des activités de développement professionnel couvrant l’utilisation des TIC? L'OCDE propose des pistes de réponses à la lumière des résultats de la plus récente enquête internationale sur l’enseignement et l’apprentissage (TALIS).

Technologies, programmation et projets innovants avec Manon Légaré

Enseignante à l’école les Prés-Verts, Manon Légaré contribue depuis plusieurs années à l’intégration des TIC au primaire.

Une nouvelle association entre TECHNOCompétences et Mon Avenir Ti pour sensibiliser plus de jeunes aux carrières en technologies

TECHNOCompétences s’associe à Mon Avenir Ti pour organiser les Visites technos au secondaire dans la région de la Capitale-Nationale.