Pour que chaque élève trouve sa juste place

0

On discute de projets pédagogiques, d’ouverture à la communauté et de technologies éducatives mises au service de l’épanouissement des enfants avec Catherine Lapointe, enseignante au premier cycle du primaire à la CS des Découvreurs.

Texte par Alexane St-Amant Ringuette

Les « Rendez-vous pédagogiques de l’École branchée » sont des entretiens en baladodiffusion avec des acteurs du milieu scolaire d’ici et d’ailleurs. Dans cet épisode, notre collaborateur (et idéateur du concept) Marc-André Girard s’entretient avec Catherine Lapointe, enseignante au primaire à la CS des Découvreurs.

Dans cette entrevue, Catherine parle d’un outil pédagogique qui lui permet de sortir du cadre et de vivre des projets collaboratifs avec d’autres classes : Twitter. Elle partage ses projets coups de coeur et ses trucs pour les intégrer progressivement à sa routine. Aujourd’hui bien ancrés dans la culture de sa classe, les projets Twitter sont stimulants pour les élèves qui peuvent avoir de la rétroaction en direct.

Ouvrir la porte de sa classe

L’entrepreneuriat conscient et communautaire occupe une place de choix dans la pédagogie de Catherine. Elle saisit toutes les opportunités pour ouvrir les portes de sa classe aux parents et à la communauté afin de faire vivre des projets authentiques aux élèves.

L’amour de la poésie, même pour les garçons

Catherine est passionnée de poésie, et elle partage cette passion à tous ses élèves, même aux garçons. Comment y arrive-t-elle? Elle leur donne la liberté de choisir un thème qui les intéresse et elle valorise leurs choix. Puisque les poèmes sont publiés sur Twitter, les élèves savent que leurs parents et des membres de la communauté vont les lire et ça augmente leur niveau de motivation.

La pédagogie d’abord

Lorsqu’on lui demande « quelle est la place de la technologie » dans son enseignement, Catherine répond « quelle est la place de la pédagogie ». L’intention pédagogique est toujours ce qui la guide dans l’utilisation d’un véhicule technologique, que ce soit les réseaux sociaux, le portfolio numérique ou encore le vox pox. Celle qui trouve son inspiration dans les colloques et les congrès s’assure ensuite de choisir une technologie qui fera progresser ses élèves et qui lui permettra de pousser une pédagogie plus authentique et plus vivante.

Faire briller chaque élève

Pour Catherine, il est important que chaque élève trouve sa place et découvre qui il veut être. Les projets pédagogiques deviennent alors des moyens pour les mettre en lumière.

« Je forme des êtres humains, je veux qu’ils aient confiance en eux, même ceux qui ont de la difficulté à réussir, je veux qu’ils découvrent leurs forces et je veux que les parents aussi découvrent les forces de leurs enfants » – Catherine Lapointe

Pour conclure, Catherine souligne que sa classe est toujours ouverte et qu’elle adore le tourisme pédagogique. L’invitation est lancée à ceux et celles qui aimeraient aller la visiter!

Commentaires

Recevez chaque semaine l’actualité pédagogique que nous préparons pour vous dans notre Hebdo gratuit :



Marc-André Girard est détenteur d’un baccalauréat en enseignement des sciences humaines (1999), d’une maitrise en didactique de l’histoire (2003) et d’une maitrise en gestion de l’éducation (2013). Il est actuellement doctorant en administration scolaire. Il s’est spécialisé en gestion du changement en milieu scolaire ainsi qu’en leadership Il s’intéresse également aux compétences du 21e siècle à développer en éducation.Il occupe un poste de direction au Collège Beaubois et donne des conférences sur le leadership en éducation, les approches pédago-numériques, le changement en milieu scolaire ainsi que sur la professionnalisation de l’enseignement.En septembre 2014, il a publié le livre « Le changement en milieu scolaire québécois » aux Éditions Reynald Goulet et a traduit quatre ouvrages en technologie de l'éducation chez le même éditeur. Il collabore également à L’École branchée et blogue (magirard.com) sur les questions relatives à l’éducation.Il est très impliqué dans tout ce qui entoure le développement professionnel des enseignants et l’intégration des TIC à l’éducation. En mars 2016, il a reçu un prix CHAPO de l’AQUOPS pour l’ensemble de son implication.